background preloader

Jeunes

Facebook Twitter

CLEMI - Les jeunes et les médias. Devenir adulte en Europe, entretien avec Cécile Van de Velde, sociologue des âges de la vie. Atteindre l’âge mûr et quitter sa famille ? Construire son parcours universitaire et professionnel puis trouver un emploi ? Comment devient-on adulte aujourd’hui en Europe ? Cécile Van de Velde est sociologue spécialiste en sociologie de la jeunesse et des âges de la vie et maître de conférences à l’EHESS.

Sa thèse publiée en 2008 aux éditions PUF est intitulée « Devenir adulte. Sociologie comparée de la jeunesse en Europe ». Nouvelle Europe : Selon vous, qu’est-ce que « devenir adulte » ? Cécile Van de Velde : Avant, pour les générations antérieures, on partait d’un modèle où être adulte correspondait à des étapes bien définies : trouver un emploi, s’installer dans une résidence stable, se mettre en couple et avoir un enfant.

Nouvelle Europe : Existe-t-il, malgré ces grandes tendances, des trajectoires différentes en Europe dans les processus qui mènent à l’âge adulte ? Cécile Van de Velde : Je vous ai présenté la tendance générale. Nouvelle Europe : Votre thèse a été écrite en 2008. Génération Z, ultra connectée - L'Express Styles. A l'âge de 16 ans, George Stewart-Lockhart, un lycéen londonien passionné de street art, décide de monter sa propre galerie en ligne. Il trouve le format des blogs trop limité, et apprend seul dans son coin les rudiments du langage HTML, par le biais de tutoriaux sur YouTube. Aujourd'hui, il a 21 ans, est étudiant en histoire de l'art au Courtauld Institute, à Londres, et il est également commissaire d'expos.

A ses heures perdues, il travaille au label de musique qu'il a monté tout seul. Ce workaholic en culottes courtes est l'une des figures de proue de ce qu'on se plaît à appeler la "génération Z". Ces jeunes nés entre 1990 et 2000 sont les petits frères des "genY" ou "millennials".

Ils ont hérité de l'esprit d'entrepreneuriat, de la mobilité et de l'hyperconnectivité de ces derniers, mais ils les poussent encore plus loin. Podcasts de cours d'université, devoirs sur réseaux, rencontres amoureuses sur appli, tout est à portée d'écran. La caractéristique commune à cette "gen Z"? Génération quoi ? - La grande enquête sur les 18-34 ans. Comment manager la génération X ?

Qualifiée de génération martyre, la génération X est composée actuellement des trentenaires et des quadragénaires de l’entreprise, nés entre 1965 et 1980. Pour un manager, les réalités types de cette génération et leurs sensibilités devraient être prises en compte pour essayer d’y répondre au mieux. Appartenant à une génération sacrifiée, les Xers se situent entre les baby-boomers et les nouveaux-venus de la génération Y. De nature discrète, les 35-50 ans doivent se sentir valorisés dans l’entreprise pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Les points que nous mettons en lumière sont des généralisations et n’ont pas de valeur intrinsèque. Peut-être y trouverez-vous néanmoins des liens avec le management de certains de vos salariés … Une génération difficile à motiver La génération X s’est construite à l’ombre de ses parents rebelles.

La génération X vit dans le respect des règles de l’entreprise et en a créé de nombreuses en vigueur aujourd’hui. Une vision du travail fondée sur la méritocratie. Comment manager la génération Y ? Devenue une appellation incontournable, l’expression « Génération Y » fait référence aux jeunes gens âgés de 18 à 30 ans. Génération du millénaire, le groupe est déjà entré dans le monde du travail ou en passe d’y accéder… en cassant quelque peu les codes de l’entreprise. En France, la génération Y regroupe environ 13 millions de personnes, soit près de 21 % de la population, née entre les années 70 et le milieu des années 90.

Elle succède à la génération X qui elle-même suit la génération des « baby-boomers ». Ces trois groupes d’individus se retrouvent actuellement dans le monde de l’entreprise. Les points que nous mettons en lumière sont des généralisations et n’ont pas de valeur intrinsèque. Une génération qui casse les codes Biberonnée aux nouveaux médias et aux technologies digitales, la génération Y est plus interconnectée que collective. Curieux par nature, les Yers remettent en question leurs actions dans l’entreprise en recherchant du sens dans leur travail. Génération quoi ?... Notre revue de presse. Génération X (née entre 1960 et 1980), génération Y (ou génération « Internet » des années 80) et génération Z des années 2000... Trois lettres, et beaucoup de questions !

Intéressons-nous d'abord à la génération Y. Celle des enfants du web et de la mondialisation qu'on dit hyper connectés, un smartphone dans la main et un casque solidement vissé sur les oreilles. Une génération qui a toujours connu la crise. Quels sont leurs aspirations, leurs craintes et leurs espoirs ? Un grande enquête en ligne appelée « Génération quoi ? Précaires, méfiants vis à vis de la politique, ces jeunes sont pourtant mieux éduqués que leur aînés. Génération désenchantée mais pas apathique : 61 % des jeunes songent à la révolte ! La génération Z est encore plus numérique que la génération Y : sur la toile, elle multiplie ses comptes : Instagram, Snapchat, Tumblr, Vine, Tinder… Ses amis, elle les compte par milliers : de 5000 à 10 000 followers sur Twitter.

Comment manager la génération X ? GEMASS - "Les valeurs des jeunes européens : un tableau d'ensemble", Agora - débats jeunesse, n° 66, "Les jeunes Européens et leurs valeurs", février 2014. Le débat » Sur le cosmopolitisme esthétique chez les jeunes.