background preloader

Zara asena

Facebook Twitter

Zara, leader incontesté de la "fast fashion" - Intelligence Economique en région Centre. Zara, leader incontesté de la « fast fashion » Extrait d’un article d’Audrey FOURNIER publié dans LE MONDE ECONOMIE du 14/03/13 Les comptes d’Inditex, maison-mère de la marque de prêt-à-porter Zara et consorts (Bershka, Stradivarius, Massimo Dutti…) située à La Corogne (Galice), ont beau faire pâlir d’envie ses camarades de la Bourse espagnole (le géant de l’habillement y est coté depuis 2001 et y occupe la première place en terme de capitalisation, à 67 milliards d’euros), ses derniers résultats, publiés mercredi 13 mars, montrent l’urgence à faire évoluer un modèle qui pour l’instant parvient à se jouer de la crise.

Zara, leader incontesté de la « fast fashion »

Une chaîne d’approvisionnement courte et efficace Les fans de la marque s’en doutent, mais Inditex le confirme chaque fois qu’il (entre)ouvre ses portes à un journaliste : les équipes de design et de fabrication vont vite, très vite. ZARA, H&M, UNIQLO La guerre des trois aura-t-elle lieu ? - 9 janvier 2013 - O - L'Obs. Imaginons une table de poker dans un salon de jeu feutré.

ZARA, H&M, UNIQLO La guerre des trois aura-t-elle lieu ? - 9 janvier 2013 - O - L'Obs

Après des heures de bataille, ne restent plus que trois joueurs. Les piles de jetons placées devant eux n'ont pas les mêmes hauteurs, mais tous s'observent et attendent la prochaine carte forte qui sera abattue... En plein climat de crise, Zara sort l'insolent as de pique de ses chiffres, H&M dégaine un roi Martin Margiela et, en outsider qui pourrait rafler la mise avec une quinte fush, Uniqlo ses rachats de marque.

Oui, le monde de la sape pas chère est devenu le terrain de jeu d'une poignée de cracks qui souhaitent remporter la plus grosse part du gâteau. Inditex renforce son leadership - Textile, habillement. Où s'arrêtera Inditex ?

Inditex renforce son leadership - Textile, habillement

En 2011, le numéro un mondial du textile est parvenu à ouvrir 483 magasins dans 49 marchés, pour une croissance de ses ventes, à superficie comparable, de 4%, mieux que les années précédentes. En matière d'expansion, il prévoit de faire au moins aussi bien en 2012 (entre 480 et 520 inaugurations programmées), l'Hexagone devant accueillir une quinzaine d'unités, dont un tiers de Zara, alors que le parc de magasins espagnol restera stable et que l'Asie, Chine en tête, sera son objectif prioritaire. Forte identité espagnole « L'évolution d'Inditex dépend davantage de nous-mêmes que des circonstances économiques.

Inditex et sa marque Zara confirment leur leadership. Environ 500 magasins ouvriront dans le monde cette année.

Inditex et sa marque Zara confirment leur leadership

Mais c'est dans les pays émergents, Chine en tête, que l'espagnol Inditex puise le gros de sa croissance. Crise espagnole et du textile obligent, l'espagnol Inditex (Zara), qui a publié mercredi d'excellents résultats pour son exercice clos fin janvier, avait un temps ralenti ses ouvertures de magasins, surtout en Europe. Retour à l'offensive. Environ 500 magasins ouvriront dans le monde cette année. Un luxueux flagship Zara vient d'être inauguré à New York, sur la Ve Avenue. Mais c'est dans les pays émergents, Chine en tête, qu'Inditex puise le gros de sa croissance. Mieux que H&M.

Les secrets de l'incroyable succès de Zara - 24 avril 2012. Champagne, petits-fours et concert de rock: ce 14 mars, Zara inaugure son spectaculaire magasin à l'angle de la 5e Avenue et de la 52e Rue, dans le triangle du luxe, à New York.

Les secrets de l'incroyable succès de Zara - 24 avril 2012

Des filles perchées sur des stilettos vertigineux prennent la pose en toisant les photographes. La vraie star de la soirée est plus discrète. Deux gestions d'entreprise aux antipodes. Aujourd'hui, deux athlètes surpassent leurs adversaires sur le ring de l'habillement grand-public.

Deux gestions d'entreprise aux antipodes

Hennes&Moritz, plus connu sous ses initiales H&M, et Zara, enseigne phare du groupe espagnol Inditex. Si les deux géants mondiaux n'ont pas le même âge (31 ans pour le premier, 59 pour le second), ils ont en commun d'avoir bouleversé la distribution textile mondiale en une décennie. Dans l'Hexagone, les deux enseignes se développent à vitesse grand V et se livrent à une bataille sans merci. Leur formule : des vêtements à la pointe de la mode, ouvertement inspirés des créateurs et des maisons de haute-couture, à des prix imbattables. Mais les deux enseignes n'usent pas des mêmes moyens pour y parvenir.

Zara, leader incontesté de la "fast fashion". Première capitalisation de la Bourse espagnole, le géant du textile doit faire évoluer son modèle pour garder sa force d'attraction auprès des consommateurs.

Zara, leader incontesté de la "fast fashion"

Les comptes d'Inditex, maison-mère de la marque de prêt-à-porter Zara et consorts (Bershka, Stradivarius, Massimo Dutti...) située à La Corogne (Galice), ont beau faire pâlir d'envie ses camarades de la Bourse espagnole (le géant de l'habillement y est coté depuis 2001 et y occupe la première place en terme de capitalisation, à 67 milliards d'euros), ses derniers résultats, publiés mercredi 13 mars, montrent l'urgence à faire évoluer un modèle qui pour l'instant parvient à se jouer de la crise.

L'ambassadeur de la "fast fashion" a-t-il du souci à se faire ? Une mode inspirée par les grands créateurs Une chaîne d'approvisionnement courte et efficace. Zara déshabille la concurrence. Amancio Ortega a fait du groupe espagnol le leader mondial de l’habillement.

Zara déshabille la concurrence

Découvrir au sommet du classement annuel des milliardaires, réalisé par le magazine américain « Forbes », un spécialiste des télécoms et le roi de l’informatique n’a rien de surprenant. Carlos Slim, le Mexicain, et Bill Gates restent abonnés aux premières places. En revanche, l’apparition sur la troisième marche du podium d’un Espagnol, Amancio Ortega, 77 ans dans quelques jours, et 57 milliards de dollars en poche, surprend. D’autant qu’il s’est illustré dans un secteur en difficulté partout sur la planète : le prêt-à-porter. Ortega, qui déteste l’exposition médiatique et prépare sa fille de 28 ans, Marta, pour lui succéder, a discrètement réussi à créer un empire qui résiste à tout, avec une hausse du cours de 50 % en Bourse en 2012. . « Zara est capable d’avoir un look Prada dans ses vitrines avant que Prada ne l’ait produit » Sa recette tient en trois points : rapidité, prix et qualité.