background preloader

Réfléchir pour mieux vivre

Facebook Twitter

Réfléchir pour mieux vivre ensemble. RéCidev (Réseau Citoyenneté Environnement) et la Maison de quartier de Planoise, en partenariat avec la Ville de Besançon, invitent Jean-Louis Sagot-Duvauroux à animer une conférence sur le thème “ Jeunes, noirs et Français.

Réfléchir pour mieux vivre ensemble

Comment vivre avec des attaches du Nord et du Sud”. Rendez-vous salle de la Malcombe à Besançon le mardi 9 mai 2006 à 20h30. En octobre 2004, la sortie du livre de Sagot-Duvauroux intitulé “On ne naît pas noir, on le devient” avait fait grand bruit, tant ses réflexions nouvelles et décapantes révélaient des représentations jusque là informulées et/ou inconscientes. Partant de son expérience d’auteur dramaturge, de ses initiatives avec des “jeunes de banlieue” mais également de sa vie personnelle, Jean Louis Sagot-Duvauroux réfléchit sur la façon dont les jeunes noirs de France vivent leur condition. Réfléchir pour trouver sa voie et sa raison d’être. Êtes-vous là, en ce moment, où vous devriez être?

Réfléchir pour trouver sa voie et sa raison d’être

J’ai toujours eu la conviction qu’on avait tous un rôle à jouer et que nous sommes dans ce monde pour une raison bien précise. Si vous n’avez aucun but précis dans la vie, vous serez très aisément entrainés un peu partout. Vous tournerez en rond sans jamais aller nulle part. D’ailleurs, un grand nombre de gens poursuivent un travail qu’ils détestent pour espérer faire quelque chose qu’ils aiment à leur retraite. Réfléchir pour mieux agir. Moins travailler et vivre mieux. Possible?

Réfléchir sur les bêtes pour mieux vivre avec elles. REFLECHIR A L'IMPORTANCE DE MA FAMILLE - MIEUX VIVRE DANS MA FAMILLE 8-10 ANS - Collectif - Famille je t'aime. Travailler moins pour vivre mieux : est-ce possible ? Travailler plus efficacement.

Travailler moins pour vivre mieux : est-ce possible ?

Travailler moins pour vivre mieux? - osez aimer. Travailler moins, vivre mieux? Depuis le passage aux 39 heures, la durée hebdomadaire du travail à temps plein n'a pas baissé.

Travailler moins, vivre mieux?

En revanche, les horaires se sont diversifiés. Certains salariés travaillent moins longtemps que d'autres, mais tous ne l'ont pas choisi et n'en tirent pas que des avantages. Dès le milieu du XIXe siècle, la réduction du temps de travail est au coeur des luttes du mouvement ouvrier. Avant même d'être perçue comme un moyen de créer des emplois, elle était la condition indispensable d'une amélioration des conditions d'existence des classes laborieuses. Travailler moins pour vivre mieux : du début à la fin du Travail - Blog participatif Desirs davenir 09.

Par Marsupilami* *Polygraphe indépendant dans l’édition, le bouquin, le journalisme et divers autres trucs, je me passionne pour tous les savoirs, en particulier les sciences humaines et inhumaines, leurs relations et interactions et je suis susceptible de m’intéresser à n’importe quoi en général surtout si c’est drôle, insolite, transversal et pas normal.

Travailler moins pour vivre mieux : du début à la fin du Travail - Blog participatif Desirs davenir 09

Cet article étant assez long, il a été divisé en deux parties pour ne pas lasser le lecteur. Dans cette première partie, on se posera la question de ce qu’est le Travail humain, de ce qu’il signifie et de sa fin inéluctable lorsque les machines, "intelligentes" ou non, seront capables de tout faire ou presque à notre place. La Valeur Travail dévalorisée "Travailler plus pour gagner plus" : tel était le principal slogan de la campagne électorale du désormais président Sarkozy. Travailler moins pour vivre vieux. L’allongement de l’espérance de vie, entonnée inlassablement par une grande partie des médias soumis à l’influence de bon nombre d’élus politiques lesquels réagissent servilement aux préoccupations d’une poignée de grands patrons, donne à la dernière contre-réforme des retraites une dimension essentiellement démographique.

Travailler moins pour vivre vieux

Puisque nous vivons plus longtemps, nous devrons travailler plus longtemps ! Trahissant ses propres engagements et abandonnant de ce fait le peuple de gauche, le présent gouvernement laissera toute latitude aux marchés financiers en sacrifiant progressivement le principe de répartition généreusement assis sur la solidarité intergénérationnelle. Par la force des choses et des manœuvres politiques déshonorantes, la capitalisation, fruit d’un individualisme exacerbé, prendra le dessus et provoquera de la sorte un creusement brutal des inégalités économiques. Un autre partage des richesses. Travailler moins pour vivre mieux : pour un Nouveau Contrat Social. Dans la première partie de cet article, on s’était posé la question de ce qu’est le Travail humain, de ce qu’il signifie et de sa fin inéluctable lorsque les machines, « intelligentes » ou non, seront capables de tout faire ou presque à notre place.

Travailler moins pour vivre mieux : pour un Nouveau Contrat Social

Dans cette seconde partie, en se basant sur Le Livre noir du libéralisme de Pierre Larrouturou (éd. du Rocher, sept. 2007), on se livre à une critique impitoyable de l’ultralibéralisme (ou du capitalisme financier spéculatif mondialisé, c’est comme vous voulez) et on démontre, programme à l’appui, qu’un autre monde est possible, réaliste et crédible, alternatif à l’altermondialisme illusoire prôné par l’extrême gauche. Le Livre noir du libéralisme Nous n’en sommes pas encore à la fin du Travail, même si celle-ci se rapproche. Voyons donc où nous en sommes ici et maintenant. Lire en ligne Réfléchir vite et bien - Dans la collection Eyrolles Pratique.

Cp_bien_vivre_sa_famille__052017800_1708_30072012. DP_BVE_260913. Une nouvelle façon de penser pour mieux vivre notre nouveau monde Le nouveau de livre de Valérie Colin-Simard - Valerie Colin-Simard. Attention aux medias : quelques interrogations utiles pour (mieux) réfléchir à la démocratie – toujours à construire... Réflexion de Marc Tratoxic, « Indigné », à Paris ( Ne pas s'accaparer le travail de son groupe pour sa propre promotion, c'est demander, avant de parler aux médias (qui ont des objectifs souvent notoirement contradictoires avec ceux de mon groupe) : Qu'est-ce qu'on leur dit ?

Attention aux medias : quelques interrogations utiles pour (mieux) réfléchir à la démocratie – toujours à construire...

Mais ... Ne flatter que l'initiative individuelle, en vue de séduire pour augmenter les effectifs du mouvement, sans avoir su imposer d'autre règle, claire, effective et démocratique, dans la relation à ces médias que :– “je ne parle qu'en mon nom” et – “je ne représente pas le mouvement” peut fournir un résultat inverse au résultat souhaité. Ici, une déclaration d'indépendance – individuelle –, et l'affirmation catégorique du refus de représenter, Mais aussi, en creux : – l'absence de délégation, l'absence de mandat, c'est-à-dire l'anarchie au sens péjoratif, ce qui n'a rien de commun avec la démocratie, même dans son sens le plus usuel d'absence de dictature, sens déjà éloigné du réel.

Pourquoi une œuvre de fiction est-elle efficace pour inciter à réfléchir sur l'homme et sur le monde ? Dénoncer la guerre Pourquoi une œuvre de fiction est-elle efficace pour inciter à réfléchir sur l'homme et sur le monde ?

Pourquoi une œuvre de fiction est-elle efficace pour inciter à réfléchir sur l'homme et sur le monde ?

Vous vous appuierez sur des exemples tirés du corpus et sur des exemples tirés de vos lectures personnelles. Les textes du corpus sont reproduits dans le sujet nᄚ 37. Comprendre le sujet Chercher des idées. Un projet contemporain, mieux vivre ensemble… Deux livres supplémentaires et le chat… Il y a des livres qui questionnent.

Un projet contemporain, mieux vivre ensemble…

En décalage avec cette rentrée littéraire je voudrais parler de deux livres déjà parus et qui sont au cœur de nos sociétés. Deux livres de deux auteurs que j’apprécie beaucoup mais deux textes biens différents de ce que j’en connaissais. N’étant pas critique littéraire, je me contente de retranscrire les 4° de couverture, ce qui vous donnera un bon aperçu. Le premier est " Reflets dans un œil d’homme " de Nancy Huston chez Actes Sud. Manger mieux pour vivre vieux. Une alimentation équilibrée pourrait diminuer les risques de mortalité, au moins chez les personnes âgées. © DR Manger mieux pour vivre vieux - 2 Photos Une bonne santé passe par la nourriture, ne serait-ce qu’en consommant moins de viande et plus de fruits et légumes, ou en évitant les pesticides ou les dérivés de plastiques qui finissent dans nos assiettes et qui perturbent probablement notre organisme. Mais une alimentation saine et équilibrée permet-elle vraiment de vivre mieux et plus longtemps ?

La réponse est « oui », d’après une étude menée par des chercheurs du département de Nutrition et de la science des aliments de l’université du Maryland. L’étude, qui paraîtra dans le numéro de janvier 2011 de la revue Journal of the American Dietetic Association, a porté sur l’analyse du type de nourriture de 2.500 personnes âgées et sur leur état de santé sur une durée de 10 ans. Six types d’alimentation analysés. Changer sa facon de pensée pour mieux vivre - Je gâche ma vie. J'ai l'impression d'avoir fait que des mauvais choix dans ma vie que ce soit en amour avoir lâcher des personnes intéressantes pour des filles qui n'en valaient pas la peine, au niveau des études : études universitaires mais peu de débouchés,accidents à la pelle ( pas vraiment grave mais bon), des amis qui n'en sont pas vraiment(mesquinerie...), dépendances, famille qui est déçue, difficulté à se reconnaitre dans cette société...

Donc à l'aube de mes 30ans j'ai l'impression d'avoir rien construit de plus qu'à mes 10ans. Présentation de l'étude "Réflechir ensemble à la démocratie de demain" Présentation de l'étude "Réflechir ensemble à la démocratie de demain" Plénière du 9 octobre 2013 Publié le 09/10/2013. Analyser, réfléchir, prendre de la hauteur. Depuis que je mène des recherches, fondamentales ou appliquées, autour des rythmes de vie, je m'efforce de réfléchir aux modalités d'étude de ces rythmes : quelles épreuves utiliser ?

Quel paradigme mettre en place pour mener à bien des comparaisons valides ? Ce qui m'avait conduite, dès 1985, à montrer qu'on ne tient jamais suffisamment compte des différences interindividuelles mais aussi des facteurs masquants de l'environnement qui jouent un rôle, négatif ou positif, sur le fonctionnement des rythmes. Paul Fraisse inventa le terme chronopsychologie.

En 1968 (in Leconte, 2011) il avait fait une conférence intitulée "psychologie des rythmes humains" : il y disait ceci : "parce que les rythmes biologiques sont communs à l'animal et à l'homme, j'hésite à les qualifier seulement d'humains et pour répondre au titre de la conférence, j'aimerais maintenant me pencher sur d'autres rythmes.

Revue française de pédagogie Recherches en éducation 166 | janvier-mars 2009 : Varia Notes critiques Auteur. 7 astuces pour être encore plus heureux. Nos formations - Des pratiques pour mieux vivre ensemble et mieux apprendre. Livre / Pierrette Desrosiers. 25 chroniques pour réfléchir. - Aide en philo.com. Elisabeth de Fontenay - Réfléchir sur les bêtes pour mieux vivre avec elles »