background preloader

Prendre soin de ses abeilles

Facebook Twitter

LE PEUPLE DES ABEILLES. Près du rivage d'une mare, une abeille porteuse d'eau collecte le précieux liquide.

LE PEUPLE DES ABEILLES

Le vent du nord a desséché le thym du plateau du Larzac. Une multitude d’abeilles vient chercher de l’eau sur des fleurs de renoncule aquatique, dans un trou d’eau nommé « lavogne ». Quand les miellées sont importantes, l’humidité du nectar suffit aux besoins de la ruche. Cependant, lors de fortes chaleurs ou lorsque le vent assèche la végétation, les butineuses porteuses d’eau partent par centaines pour hydrater les ouvrières assoiffées. Butineuses en vol d’approche de la ruche sur un champ de colza. Les muscles de l’abeille lui permettent de battre des ailes 400 à 500 fois par seconde pour atteindre une vitesse de 25 à 30 kilomètres/heure en pleine charge.

Une porteuse d'eau a fait l'erreur fatale et tente de survivre à la noyade. Les abeilles sont des ouvrières indispensables. Les plantes leur doivent beaucoup et nous, on aime leur miel.

Les abeilles sont des ouvrières indispensables

Ce sont les abeilles qui font le plus gros du travail de pollinisation. L’abeille, en se posant dans le cœur de la fleur, va se frotter contre les étamines qui sont recouvertes de pollen. Comme l’abeille se promène dans la fleur, elle va, sans le faire exprès, permettre aux petits grains de pollen qui se sont accrochés sur elle, de se déposer sur le pistil de la fleur. Grâce à cette rencontre entre le pollen et le pistil, la plante crée ses graines ! Donc, sans abeilles, point de graines ! Cournonterral : une association pour prendre soin des abeilles et s'initier à l'apiculture de loisir. L'abeille en jeux a été créé sous le statut d' auto-entrepreneur par le Cournonterralais Lénaïc Ozenne avec pour objectif, la découverte des abeilles par le jeu.

Cournonterral : une association pour prendre soin des abeilles et s'initier à l'apiculture de loisir

Membre du C.P.I.E. (centre permanent d’initiatives pour l’environnement) du bassin de Thau depuis 2012, Lénaïc a pu intervenir dans les écoles cournonterralaises où il a fait découvrir le monde fascinant des abeilles aux enfants. Aujourd'hui, l'Abeille en jeux évolue et devient une association. Cette association dont l'objet est « la découverte de la vie de l'abeille, l'aide à la vie des abeilles, l'aide à l'implantation de ruches, la promotion de toute pratique visant à aider les colonies d'abeilles dans le respect de la biodiversité et des personnes humaines » est ouverte à tous.

Jachères apicoles : L'aube prend soin de ses abeilles ! Ruche abeille – L’entretien d’une ruche d’abeille en hiver et tout savoir sur la visite du printemps. Les abeilles peuvent s’installer dans tout type d’abris et produire du miel du moment qu’elles sont protégées contre les intempéries.

Ruche abeille – L’entretien d’une ruche d’abeille en hiver et tout savoir sur la visite du printemps

Quelle que soit la saison, pour assurer la survie des abeilles, il est important de toujours bien entretenir la ruche d’abeille. Quelques conseils pour prendre soin de la ruche et de ses occupants. Entretien de la ruche d’abeille en hiver Si durant le printemps et l’été les colonies sont très actives et donnent une récolte à la fin de la saison, en hiver, c’est le repos et le maître-mot est la paix. Cela ne veut pas dire laisser la ruche d’abeille sans surveillance mais il faut y jeter un œil de temps en temps : la toiture, les parois.. Abeille, la ruche au fil des saisons - Abeille Sentinelle. La colonie est différente selon les moments de l’année, les abeilles dépendant des ressources que la nature met à leur disposition.

Abeille, la ruche au fil des saisons - Abeille Sentinelle

En hiver, sans fleurs à butiner alors que le froid sévit, l’essaim vit regroupé au sein de la ruche. Au printemps, quand pollen et nectar abondent, la reine pond, la colonie prend de l’ampleur et élabore du miel en quantité. Pour intervenir au rucher et prendre soin de son cheptel, l’apiculteur doit connaître et respecter les cycles saisonniers des abeilles. Au printemps, la nature se réveille et la ruche reprend son essor. Abeille : les taches. Abeilles : les taches...

Abeille : les taches

Dans une colonie d’abeilles, toutes les ouvrières sont semblables et pourtant diffèrent entre elles par les tâches qu’elles accomplissent. Un ensemble de mécanismes de communication permet à la colonie de fonctionner de manière très efficace et bien plus que s’il s’agissait d’un agrégat d’individus identiques. La répartition du boulot : La vie de l’abeille ouvrière adulte comprend plusieurs périodes auxquelles correspondent des changements particuliers de certains organes. Elle vient au monde complètement formée mais physiologiquement immature.

Son évolution, à laquelle est liée sa longévité, est influencée par les conditions de vie et l’état de la colonie. Il y a chez cette travailleuse infatigable (qui d’ailleurs ne dort jamais) une grande flexibilité, selon les besoins de la colonie une ouvrière peut accomplir une besogne différente, de même elle n’accomplit pas forcement toutes les taches en rapport avec son âge. Pourquoi et comment protéger les abeilles ?