background preloader

Nourrir ses abeilles

Facebook Twitter

Plantez de la consoude pour nourrir les abeilles et favoriser la pollinisation. Nourrir mais jusqu'à quand ... Michel52 a écrit:Bonsoir,Je suis assez surpris de lire ici que la Buck n'est pas adaptée pour un rucher fixe en Bretagne à cause de son climat.Il me semble que son pays d'origine, là où le frère Adam l'a "créé" n'est guère mieux coté climat où il y a quelque chose qui m'échappe là?

Nourrir mais jusqu'à quand ...

Michel. Nourrir mon 1er essaim. Les Ruchers école du Pays de Gex - Le Nourrisement. Déjà fin août, les jours sont plus courts et les végétaux à floraison d'automne commencent à préparer leurs boutons en vue de leur pollinisation.

Les Ruchers école du Pays de Gex - Le Nourrisement

Il est temps d'extraire les dernières miellées et de veiller à ce que vos colonies aient suffisamment en réserve dans le corps de ruche (pour les Dadant) ou dans les compartiments réservés à l'hivernage (pour Langstroth et Warré). Pour ces derniers modèles de ruche, deux corps conviennent parfaitement pour qu'une colonie passe convenablement l'hiver. Le nourrissement peut être vu de plusieurs manières : Nourrissement de fin saison - Apiculteur en Essonne: essaims, reines et miel.

Mon grand père a des ruches en pailles. Il me disait toujours « les abeilles, moins on en fait mieux c’est ». Mais chaque hiver il perd toutes ses ruches. L’environnement a changé, aussi ce qui était vrai avant (sans le varroa et les produits chimiques) n'est plus vrai maintenant. L’ancien dicton doit être remplacé par un nouveau : « plus on s’occupe de ses abeilles, plus elles survivent et plus elles produisent ». Souvent mes clients me demandent comment préparer leurs ruches pour l'hiver. Nous chercherons à comprendre l’intérêt et les modalités du nourrissement.

Sommaire: Abeilles et sucres Une ruche consomme entre 80 et 120 kg de glucides par an. Préparons déjà la miellée de printemps. Le concept «Hiver, période de repos » est quasi général chez les apiculteurs.

Préparons déjà la miellée de printemps

Non seulement ils le pensent pour les abeilles, mais aussi pour eux-mêmes. Or il n’en est rien, comme nous allons le voir. Sur un cycle annuel, certaines périodes posent de gros problèmes à la survie de certains animaux, en particulier des insectes, période hivernale dans la zone tempérée, périodes de fortes chaleurs, de grande sécheresse en zones tropicales ou subtropicales. Les problèmes rencontrés sont de deux ordres : comment résister aux intempéries et comment subvenir à un manque de nourriture ? Pour résister aux intempéries, il fallait, soit trouver un refuge au microclimat acceptable, soit gagner une région plus clémente, c’est-à-dire faire une migration, soit encore disposer d’un organisme capable de résister aux rigueurs du climat. L’hiver chez nos abeilles Nos abeilles n’hibernent pas, elles restent à l’état de veille, je dirais même plus : elles restent en activité.

Et nous alors, les apiculteurs ? Nourrissement d'automne - Histoires d'abeilles. Le mois de septembre est tout indiqué pour effectuer le nourrissement des ruches.

Nourrissement d'automne - Histoires d'abeilles

La récolte a largement empiété sur les réserves de miel, et l'apiculteur doit maintenant nourrir en masse, par apports conséquents et successifs d'un sirop de sucre, les colonies qui n'auraient pas pu reconstituer leurs réserves. En ruche Warré, il faut un élément plein de nourriture, soit 10 kg environ, placés au dessus d'un élément plein de couvain. Nourrissement abeilles - nourrissement apiculture - nourrissement sucre miel sirop. Principes généraux Seul le miel convient aux abeilles, c’est leur nourriture depuis de millions d’années, elles n’ont pas attendu nos connaissances en diététiques pour survivre en bonne santé.

nourrissement abeilles - nourrissement apiculture - nourrissement sucre miel sirop

Donc l’idéal est de les laisser accumuler leurs réserves au moment opportun, c’est à dire au temps des floraisons. C’est au printemps. C’est ce que faisaient nos ancêtres qui préconisaient dans les livres d’agriculture du début du 19° siècle de ne faire la récolte du miel qu’en mai pour prélever le solde de l’année précédente et un peu de la nouvelle miellée puis laisser les abeilles reconstituer leurs réserves au moment des fortes miellées.

Aujourd’hui nous souhaitons récolter un peu plus que 4 ou 5 kilos de miel par ruche et nous pillons leurs réserves d’avril à aout. Nourrissement d'une colonie d'abeilles. Le terme « nourrissement » ne figure pas dans le dictionnaire, il est typique du monde apicole et a le même sens que nourrissage.

Nourrissement d'une colonie d'abeilles

Apiculture_le_nourrissement. Le nourrissement Les besoins alimentaires de la ruche reposent sur trois "matières premières", ou plus exactement sur une combinaison de trois matières premières : l'eau, le pollen et le miel.

apiculture_le_nourrissement

L'eau est rarement considérée comme un aliment. Ou, si elle l'est, sa carence n'est pas envisagée. Ce qui se conçoit d'ailleurs à juste titre dans notre région où, quelle que soit la période de l'année, l'abeille peut trouver facilement un approvisionnement en cette matière première. Il n'en est pas de même des deux autres : il suffit de voir l'armada de butineuses rentrant à la ruche chargées de pelotes de pollen au printemps ou l'activité fébrile, et le remplissage des hausses, lors de la miellée pour en prendre conscience si besoin était. Nourrissement des Abeilles: quand, comment, quoi ? Date de révision: 25/02/2015 .

Nourrissement des Abeilles: quand, comment, quoi ?