background preloader

Fabrication bio carburant

Facebook Twitter

Biocarburant : tout connaître sur les énergies des biocarburants. Qu’est-ce qu’un biocarburant ? Un biocarburant est un carburant produit par de la matière organique provenant de la biomasse. Les biocarburants proviennent de deux filières principales : la filière alcool et la filière huile (biodiesel). Il existe deux principes simples d’utilisation : Soit on adapte le biocarburant au moteur pour fonctionner avec des dérivés du pétrole : c’est la stratégie dominante actuelle.Soit on adapte le moteur au biocarburant : il existe quelques cas plus rares de moteur fonctionnant à l’huile végétale pure (moteur Elsbett).

Filière de première génération Les fortes puissances peuvent être fournies par des moteurs à combustion interne. Les biocarburants de première génération sont ceux qui sont fabriqués à partir de sucre, d'huile végétale d'amidon, de graisses animales en utilisant les technologies conventionnelles. La filière alcool Le biocarburant de la filière alcool est produit à partir d’amidon, de cellulose ou de lignine selon les procédés. La filière huile. Biocarburant de première génération. Un biocarburant de première génération est un agrocarburant produit à partir de cultures destinées traditionnellement à l’alimentation. Plus spécifiquement, ce sont les organes de réserve des plantes oléifères (à huile) ou des plantes à sucre qui sont utilisés pour produire du biodiesel ou du bioéthanol. Par exemple, un champ de colza peut servir à produire de l’huile alimentaire ou du biocarburant.

Les biocarburants actuels, dits de première génération, sont donc issus de la conversion de cultures alimentaires en sources d’énergie plutôt qu’en produits alimentaires. Par conséquent, la production de ces biocarburants entre en compétition avec la production alimentaire, et donc avec la disponibilité et le cours des aliments dans le monde. Cette concurrence avec des produits de première nécessité constitue l’une des principales critiques envers les biocarburants, avec le bilan environnemental. Le colza, une culture pour produire de l’huile alimentaire ou du biocarburant. Que choisir ? Biocarburant de deuxième génération. Les biocarburants de deuxième génération sont les successeurs des biocarburants actuels (dits de première génération) et sont appelés à résoudre le problème de la compétition avec la production alimentaire. En n'utilisant que les parties non comestibles des plantes et les déchets agricoles, les biocarburants à base de lignine et de cellulose devraient permettre de produire, sur la même surface cultivée, à la fois des aliments et de l’énergie.

Le développement de cultures dédiées à base de végétaux très productifs et pouvant pousser dans des zones peu fertiles est aussi une solution. C’est le cas par exemple du jatropha (Jatropha curcas) et du miscanthus géant (Miscanthus x giganteus). Les chercheurs et ingénieurs tentent de parvenir à ce résultat par des procédés chimiques (filière biomass to liquid) ou biologiques, notamment en ayant recours à des organismes génétiquement modifiés capables de dégrader la cellulose (levures, bactéries). À quand du miscanthus dans les moteurs ? Connexes. La fabrication des biocarburants : 3 générations. La fabrication de biocarburants - Les filières classiques / Les filières du futur. Biocarburant fabrication. Les avantages et inconvénients de la fabrication des biocarburants. Alternatives au pétrole ou au gaz, les biocarburants sont développés par exemple à partir d’huile, d’essence ou d’algue.

Depuis des décennies, ces nouveaux carburants font l’objet de recherches, plus encore depuis les hausses successives des prix du pétrole. La production des biocarburants Le bioéthanol est produit à partir de betterave, de canne à sucre, de maïs ou de blé. Le sucre est extrait puis fermenté pour devenir de l’alcool ou du bioéthanol. Le biodiesel est quant à lui produit à partir d’huiles de colza, soja ou palme. Avantages et inconvénients des biocarburants Les biocarburants offrent de nombreux avantages : développer de nouvelles opportunités agricoles, mais également proposer une source d’énergie renouvelable.