background preloader

Guerres mondiales et espoirs de paix

Facebook Twitter

La rivière aux canards / blog d'un Français au Japon, à Kyoto: Différents coups de crayon. 1933, le Japon quitte la Société des Nations alors que le pays est mis en cause pour son agression en Mandchourie.

La rivière aux canards / blog d'un Français au Japon, à Kyoto: Différents coups de crayon

Les lecteurs du Lotus Bleu doivent connaître cet épisode. Les Japonais d'Hergé sont plus que minces, ils ont une barbichette et pas vraiment un visage amical. Une veste à queue de pie, une allure de court sur patte dans un pantalon rayé, complètent ce portrait. Mais qui est ce Japonais qui parle à la tribune ? Etait-il habillé comme Hergé nous le dessine ? On apprend beaucoup de choses sur le net à propos cette «affaire».

C'est en feuilletant cette bande dessinée, qui m'a tout de suite fait penser au passage du Lotus Bleu, que j'ai voulu en savoir plus. Un peu plus de cheveux donc, et une petite moustache, très à la mode à cette époque. Opération Paperclip. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Opération Paperclip

Loin de les affecter à des postes subalternes, le Département de la Défense des États-Unis leur confia la direction de ses programmes de recherches. Ils furent affectés aux bases de White Sands, dans le Nouveau-Mexique, et à Fort Bliss, au Texas. Grâce en partie à l'aide de ces scientifiques, l'avancée technologique des États-Unis fut considérable pendant la guerre froide. Elle est arrêtée en 1957, lorsque l'Allemagne de l'Ouest proteste auprès du gouvernement des États-Unis qui la dépouille de ses compétences scientifiques. L'opération Paperclip sera rendue publique en 1973. Photo des membres de l'équipe de Werner Von Braun à Fort Bliss. Préambule[modifier | modifier le code] Près de 3 400 détenus sont ainsi passés par Fort Hunt entre 1942 et 1946 ; 600 interrogateurs avaient pour mission de leur soutirer des informations, en particulier sur les avancées technologiques du Reich.

Notes et références[modifier | modifier le code] Tripartite Pact. The Tripartite Pact, also the Three-Power Pact, Axis Pact, Three-way Pact or Tripartite Treaty was a pact signed in Berlin, Germany on September 27, 1940, which established the Axis Powers of World War II.

Tripartite Pact

The pact was signed by representatives of Nazi Germany (Adolf Hitler), Fascist Italy (foreign minister Galeazzo Ciano), and Imperial Japan (Japanese ambassador to Germany Saburō Kurusu). Background and the agreement[edit] The Japanese embassy in Berlin clad in the flags of the three signatories of the Tripartite Pact in September 1940. The three nations agreed that for the next ten years they would "stand by and co-operate with one another in... their prime purpose to establish and maintain a new order of things... to promote the mutual prosperity and welfare of the peoples concerned.

" The pact supplemented the Anti-Comintern Pact of 1936 and helped heal the rift that had developed between Japan and Germany following the 1939 Molotov–Ribbentrop Pact between Germany and the Soviet Union. Yōsuke Matsuoka. Yōsuke Matsuoka (松岡 洋右, Matsuoka Yōsuke?

Yōsuke Matsuoka

, March 3, 1880 – June 26, 1946) was a Japanese diplomat and Minister of Foreign Affairs of the Empire of Japan during the early stages of World War II. He is best known for his defiant speech at the League of Nations in 1933, ending Japan's participation in that organization. He was also one of the architects of the Tripartite Pact and the Japanese–Soviet Neutrality Pact in the years immediately prior to the outbreak of war. Early years in Japan and America[edit] Matsuoka was born as the fourth son to a shipping magnate in Kumage District, Yamaguchi prefecture (now part of the city of Hikari).

While living at Mrs. Matsuoka graduated from the University of Oregon law school in 1900. Foreign service[edit] On Matsuoka’s return to Japan in 1902, he attempted to gain admission to Tokyo Imperial University, but was unsuccessful due to his lack of connections and the lack of acceptance of his studies overseas by the Tokyo University Law School.