background preloader

Frises chronologique

Facebook Twitter

Le génome des Dénisoviens, un cousin des humains, entièrement reconstitué. Le séquençage et l'analyse du matériel génétique extrait des restes de Néandertaliens, récupérés par exemple dans la grotte Vindija en Croatie, ont montré que des Hommes modernes non-africains (les Chinois Han, les Français, les habitants de la Papouasie-Nouvelle-Guinée) ont hérité de 1 à 4 % de leurs gènes de l’Homme de Neandertal, probablement en raison de métissages qui se sont produits dans la population ancestrale de tous les non-Africains issus des régions du Levant et de l’Afrique du Nord.

Le génome des Dénisoviens, un cousin des humains, entièrement reconstitué

Aujourd'hui, les scientifiques ont également découvert que les Dénisoviens ont légué de 4 à 6 % de leur matériel génétique aux Mélanésiens. Sur ce schéma, les flèches (notées f) indiquent les transferts successifs de gènes entre Néandertaliens (Neandertal), Denisoviens (Denisova) et Mélanésiens (Melanesian). Le génome des Dénisoviens, un cousin des humains, entièrement reconstitué - 2 Photos Rappelons quelques chiffres pour comprendre l’exploit réalisé. A voir aussi sur Internet. Préhistoire. Les origines de l'homme. Ramioul: l'évolution de l'homme.