background preloader

0_Mathématique

Facebook Twitter

Smf gazette 147 58 61. Plugin QGIS - visualisez facilement toutes vos couches en 3D dans un navigateur avec Qgis2threejs. Cela vous intéresse-t-il de passer d'une vue 2D classique du type: à une vue en 3D interactive (mise à l'échelle, rotation, etc.): Le tout avec un simple navigateur ?

Plugin QGIS - visualisez facilement toutes vos couches en 3D dans un navigateur avec Qgis2threejs

Oui ? Principes: Ce plugin utilise la librairie JavaScript three.js qui permet de créer et d'afficher de la 3D dans son navigateur avec la technologie WebGL. Comme j'ai rencontré des problèmes pour le faire fonctionner sur Mac OS X, j'ai été amené à en décortiquer le code pour le faire fonctionner. Le dialogue du plugin qui permet, entre autres, de spécifier la couche MNT dans toutes les couches disponibles: Exemples: l'exemple montré en introduction utilise un MNT et une couche WMS (afficher exemple pour le Portail SIG, attention, il vous faut un navigateur qui supporte le WebGL.

Une Minute Pour Comprendre. Découvrez le livre de l'auteur, Le Beau Livre des maths. Groupe de papier peint. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Groupe de papier peint

Exemple d'une décoration égyptienne présentant le groupe de papier peint p4m. En termes de complexité, les groupes de papier peint se situent entre les groupes de frise, simples, et les groupes d'espace tridimensionnels. Introduction[modifier | modifier le code] Les groupes de papier peint classifient les motifs par leur symétrie. Des différences subtiles peuvent placer des formes similaires dans des motifs de différents groupes, et des formes très différentes peuvent être incluses dans des motifs de même groupe. Considérons l'exemple suivant : Les motifs A et B possèdent le même groupe de papier peint, appelé p4m dans la notation de l'Union internationale de cristallographie et *442 en notation des orbifolds. Au sens large, la symétrie d'un motif est l'ensemble des opérations de symétrie qui transforment le motif et dont le résultat est identique au motif de départ.

Historique[modifier | modifier le code] Open mathematics. Calcul matriciel. Dernière mise à jour : 9 Septembre 2008 I.

Calcul matriciel

Définitions Une matrice n × m est un tableau de nombres à n lignes et m colonnes : n et m sont les dimensions de la matrice. Une matrice est symbolisée par une lettre en caractères gras, par exemple A. On note [Aij] la matrice d'élément général Aij. Si m = 1, la matrice est appelée vecteur (plus précisément vecteur-colonne) :

Tenseur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tenseur

Ne doit pas être confondu avec torseur. En mathématiques, plus précisément en algèbre multilinéaire et en géométrie différentielle, un tenseur désigne un objet très général, dont la valeur s'exprime dans un espace vectoriel. On peut l'utiliser entre autres pour représenter des applications multilinéaires ou des multivecteurs. On peut envisager l'outil tenseur dans 4 types d'utilisation différents : Dans tous ces cas, le terme tenseur est souvent utilisé par extension, pour désigner un champ de tenseurs, c'est-à-dire une application qui associe à chaque point d'un espace géométrique un tenseur différent. En physique, les tenseurs sont utilisés pour décrire et manipuler diverses grandeurs et propriétés physiques comme le champ électrique, la permittivité, les déformations, les contraintes etc. Introduction[modifier | modifier le code] Les composants du tenseur des contraintes, un tenseur de deuxième ordre, en trois dimensions.

Et. TENSEURS. The biggest mystery in mathematics: Shinichi Mochizuki and the impenetrable proof. Illustration by Paddy Mills Sometime on the morning of 30 August 2012, Shinichi Mochizuki quietly posted four papers on his website.

The biggest mystery in mathematics: Shinichi Mochizuki and the impenetrable proof

The papers were huge — more than 500 pages in all — packed densely with symbols, and the culmination of more than a decade of solitary work. They also had the potential to be an academic bombshell. In them, Mochizuki claimed to have solved the abc conjecture, a 27-year-old problem in number theory that no other mathematician had even come close to solving. If his proof was correct, it would be one of the most astounding achievements of mathematics this century and would completely revolutionize the study of equations with whole numbers. Mochizuki, however, did not make a fuss about his proof. Probably the first person to notice the papers was Akio Tamagawa, a colleague of Mochizuki's at RIMS. Fesenko e-mailed some top experts in Mochizuki's field of arithmetic geometry, and word of the proof quickly spread.

Listen. Jean Mawhin, Calcul des variations et mécanique analytique chez Lagrange. Images des mathématiques. 1er avril 2009 - Rédigé par David Baumann Le site d’archives en ligne HAL peut être fier.

Images des mathématiques

En même temps que d’être sa 9000ème publication, c’est une véritable bombe que vient de déposer la chercheuse Daisy P. Floyd, des laboratoires Bell. Dans un article très court et très dense, elle annonce quelques résultats spectaculaires où elle explique comment la géométrie doit apprendre à se passer d’outils. Elle jette ainsi les bases d’une géométrie au-delà de l’infini, pour reprendre ses propres termes. Ce théorème a été utilisé dans de nombreux contextes comme l’équation stochastique de Schramm-Loewner (à la base des travaux qui ont valu la médaille Fields à Wendelin Werner) et la théorie des champs conformes.