background preloader

Les articles du café pédagogique

Facebook Twitter

Rentrée 2020 - Rentrée scolaire 2020 - Plan de continuité pédagogique. Bruno Devauchelle : Penser l'hybridation. Depuis les débuts du multimédia informatisé, en cours de années 1980, les concepteurs de produits éducatifs n'ont eu de cesse de proposer au monde scolaire universitaire et de la formation des solutions, des logiciels, des applications qui tentent de s'approcher de la réalité physique vécue.

Bruno Devauchelle : Penser l'hybridation

C'est le secteur de la simulation du réel qui a fait le plus progresser cette question passant d'une simulation symbolisée à une simulation immersive avec des casques dits de réalité virtuels ou des environnement complexes de simulation (pilotes d'avion, chirurgien, anesthésistes réanimateurs...). Pour chacun de ces produits, il s'agit de permettre à une personne d'apprendre des gestes, des attitudes, mais sans avoir à en risquer les conséquences physiques. Tribune : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de JM Blanquer.

"Nous observons, consternés, un système éducatif détourné de ses fondements républicains et de ses valeurs et ne pouvons nous taire".

Tribune : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de JM Blanquer

C'est un groupe d'une quinzaine de hauts fonctionnaires de ce même ministère (Dasen, inspecteurs généraux, cadres du ministère) qui nous a fait parvenir cette tribune. Les mentions de deux rapports internes non publiés de l'Inspection générale montre l'origine du texte. Ils dénoncent une "mise au pas" du ministère qui va des cadres aux enseignants de terrain astreints à suivre des guides pédagogiques. Plus que "l'aveuglement scientiste " de ce dernier, ils démontent les politiques menées par JM Blanquer depuis 2017. D'abord sur l'enseignement professionnel, officiellement "réévalué", alors que s'applique en fait un véritable hold up sur l'avenir des jeunes des lycées professionnels à qui on ferme toute perspective de poursuite d'études.

Or aujourd'hui, nous ne pouvons plus nous taire. Nous voyons tout d'abord un immense mensonge. Mise au pas Scientisme. Reprise : Quelle responsabilité pour les enseignants et les chefs d'établissement ? Responsable pénalement ou pas ?

Reprise : Quelle responsabilité pour les enseignants et les chefs d'établissement ?

Face aux risques qui accompagnent la réouverture des écoles et des établissements scolaires, au terme d'un débat houleux, les sénateurs adoptent le 4 mai un amendement qui, pensent-ils, exonère les maires de toute responsabilité. Mais qu'en est-il des enseignants et chefs d'établissement ? Nous avons interrogé deux syndicats de chefs d'établissement et une avocate spécialisée dans le droit scolaire, Me Valérie Piau. Mais si le risque judiciaire semble faible, rien ne peut diminuer la responsabilité morale et rien ne pourrait aussi contenir un éventuel ressentiment politique…

Reprise : Les professeurs entre l'envie, l'impossible, l'impensable… Lundi 11 mai, les écoles rouvriront.

Reprise : Les professeurs entre l'envie, l'impossible, l'impensable…

JM. Blanquer en a décidé ainsi, « une question d’honneur » a-t-il dit. Mais les enseignantes et enseignants sont-ils prêts ? Outre les inquiétudes qu’ils ressentent et pour la grande majorité la volonté de revoir leurs élèves, c’est la communication ministérielle qu’ils déplorent. Aucun texte officiel et un protocole sanitaire qui a tardé à arriver dans les boites mail des directeurs et directrices. . « J’ai peur, pas peur de la maladie réellement, mais peur de ma responsabilité si un cluster voit le jour dans notre école » Mélinda est directrice d’une école de douze classes en Seine-Saint-Denis.

. « Du temps pour faire le deuil de l’école telle qu’on la connaît » Du côté de Caroline, dans l’Aude, ce sont les gestes barrières qui sont intenables en maternelle. « Comment rester à distance d’enfants de trois-quatre ans ? « Le protocole sanitaire décrédibilise la parole du ministère » Marie est directrice d’une école RPI en Bretagne. Lilia Ben Hamouda. Protocoles sanitaires : Le ministère allège la sécurité sanitaire. 3 mai - Avec 2 jours de retard, le ministère a publié le 3 mai les protocoles sanitaires des écoles, collèges et lycée.

Protocoles sanitaires : Le ministère allège la sécurité sanitaire

Le principal changement concerne les masques destinés aux enseignants et aux élèves. Ils ne sont plus obligatoires pour enseigner mais le restent pour l'entrée en classe pour les enseignants. La mention de leur distribution le 11 mai a disparu ainsi que leur utilisation obligatoire par les élèves du 2d degré. Les inspecteurs d'académie s'interrogent sur leur responsabilité individuelle dans la reprise. La question de la responsabilité pénale suite à la reprise des cours est posée depuis des semaines par les personnels de direction.

Les inspecteurs d'académie s'interrogent sur leur responsabilité individuelle dans la reprise

Les inspecteurs d'académie la posent aussi maintenant à travers leur syndicat SIA. " La protection juridique de l’ensemble des personnels de l’Éducation nationale et des collectivités territoriales en charge des écoles, collèges et lycées est un grand sujet d’inquiétude. Comment faire en sorte que chaque intervenant, en contact direct ou indirect avec les enfants, leurs parents ou tout membre de la communauté éducative suite à une transmission identifiée de la maladie ou, plus simplement, face à des observations ponctuelles de non-respect des normes ne voie pas sa responsabilité individuelle engagée ? ", écrit le SIA. Le ministère impulse des "classes préparatoires au professorat des écoles" Tensions sur la reprise. Alors qu'une large intersyndicale avait accepté le principe d'une reprise sous conditions, deux organisations remettent en question la réouverture des écoles et établissements.

Tensions sur la reprise

FO en rejette le principe et lance une pétition. Le Snpden, principal syndicat de personnels de direction, veut la soumettre à un avis sanitaire. Prudence des chefs d'établissement Les personnels de direction ne veulent pas porter seuls la responsabilité de la réouverture des établissements scolaires. C'est la position prise clairement par leur principal syndicat , le Snpden. " Les personnels de direction, en l’état des connaissances scientifiques actuelles relatives au COVID 19, ne sauraient voir leur responsabilité engagée pour des décisions qui ne relèvent ni de leurs compétences ni de leur expertise", écrit le Snpden.

Le 11 mai et ses dénis. A la crise sanitaire particulièrement grave que traverse le pays, est en train de s'ajouter chez une grande partie des enseignants une incompréhension de la politique menée par le gouvernement.

Le 11 mai et ses dénis

Cette situation n'existe que par la posture prise par un gouvernement qui parle beaucoup mais ne met pas en débat ses choix. Or les enseignants méritent la vérité. 11 mai : Blanquer et les inquiétudes de la reprise. "Personne ne peut imaginer que mai et juin ce sera comme avant".

11 mai : Blanquer et les inquiétudes de la reprise

Devant l'incendie allumé par l'annonce présidentielle de la réouverture des écoles, collèges et lycées le 11 mai, JM Blanquer a couru toute la journée du 14 avril les télévisions pour éteindre l'incendie et amoindrir la violence de cette décision. Mais de nuance en argutie, il montre à quel point elle lui échappe. Il entretient un grand flou qui pourrait faire plus peur qu'une bonne explication.