background preloader

Plumecocqb

Facebook Twitter

WannaCrypt

Réseaux. Windows. DoubleAgent détourne les antivirus pour pirater les PC Windows. Les antivirus ont ces temps-ci mauvaise presse.

DoubleAgent détourne les antivirus pour pirater les PC Windows

Certains estiment qu’ils sont un poison pour l’écosystème logiciel, d’autres ont trouvé des failles de sécurité dans différentes solutions. Pourquoi votre antivirus peut nuire à la santé de votre ordinateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Pourquoi votre antivirus peut nuire à la santé de votre ordinateur

L'informatique quantique à portée de clics ? En ce moment Posté le 9 mars 2017 par La rédaction dans Informatique et Numérique Que ce soit dans les supports technologiques (atomes, photons, ions) ou dans les applications (développement d'algorithmes dédiés, plateforme de requête), l'informatique quantique est passée de quête du Graal à futur proche...

L'informatique quantique à portée de clics ?

Enfin, quelques années tout de même et pas pour votre salon ! Lundi 6 mars, IBM annonçait sa volonté de commercialiser un ordinateur quantique de 50qubits dans les prochaines années… En quelques heures l’annonce avait fait le tour du monde. En réalité, la firme américaine ne commercialiserait pas un ordinateur quantique, mais seulement les services de cet ordinateur, l’IBM Q, via une plateforme en ligne. L'ADN pourrait servir à stocker des fichiers numériques. Votre iPhone n'héberge que 256 gigaoctets.

L'ADN pourrait servir à stocker des fichiers numériques

Votre ADN, en revanche, peut en stocker jusqu'à 215 000 000. Pour sauvegarder nos nombreuses données numériques, des photos aux films, en passant par les logiciels, des scientifiques explorent donc la voie d'un stockage biologique. LIRE AUSSI >> Microsoft a acheté des millions de brins d'ADN pour stocker des données. Android est désormais l'OS le plus utilisé sur Internet. Windows n’est plus le système d’exploitation dominant sur le marché mondial.

Android est désormais l'OS le plus utilisé sur Internet

Pour la première fois de son histoire, Android est aujourd’hui considéré comme l’environnement le plus utilisé pour se connecter à Internet. Selon StatCounter, l’OS de Google dépasse d’une courte tête celui de Microsoft fin mars 2017 avec 37,93% du marché contre 37,91% respectivement. « C’est une étape importante dans l’histoire de la technologie et la fin d’une époque, commente Aodhan Cullen, PDG de StatCounter. Il marque la fin du leadership mondial de Microsoft sur le marché des systèmes d’exploitation, une domination qui s’est installée depuis les années 1980. Il représente également une percée majeure pour Android, qui ne détenait que 2,4% de l’utilisation de l’Internet à l’échelle mondiale il y a seulement cinq ans. » Lire également Android et iOS règnent sans partage sur le marché des smartphones La suprématie de Windows de plus en plus contestée par Android.

Des millions de smartphones Android et iPhone piratables par WiFi. En début de semaine, Google et Apple ont chacun publié une rustine visant à corriger une série de vulnérabilités d’un composant WiFi, fourni par Broadcom.

Des millions de smartphones Android et iPhone piratables par WiFi

Découvertes par Gal Beniamini, un chercheur du Project Zero de Google, les failles touchent un SoC (System on a Chip) intégré à des nombreux iPhone (de la génération 4 à 7) et smartphones sous Android (dont les Nexus de Google et les Samsung Galaxy). Selon le chercheur, le défaut du firmware de Broadcom, exploité via un classique débordement de mémoire, permet à un attaquant se trouvant sur le même réseau WiFi que l’appareil cible d’envoyer et d’exécuter du code sur ce dernier. « Si le code tournant sur le processeur applicatif a été l’objet de nombreuses recherches, les autres composants (intégrés aux plateformes mobiles, NDLR) ont rarement reçu la même attention », observe Gal Beniamini.

La transition vers IPv6 fait le lit des exfiltrations de données. La bascule de IPv4 à IPv6 est un travail de longue haleine.

La transition vers IPv6 fait le lit des exfiltrations de données

Confrontés à l’explosion des usages et des utilisateurs et à l’extinction des adresses IPv4, les régulateurs pressent les opérateurs et les spécialistes du réseau de migrer vers le protocole IPv6. Cette migration se fait doucement, car elle nécessite, outre une volonté des acteurs, de rénover l’architecture réseau. Opérateurs et équipementiers réseaux ont trouvé des astuces pour traduire les adresses IPv4 en adresse IPv6 et s’appuyer sur les réseaux IPv4 afin de faire transiter des adresses IPv6. Une faille Word zero-day exploitée par e-mail.

Une vulnérabilité non corrigée d'Office, présente sur toutes les versions de la suite bureautique de Microsoft, est utilisée par des pirates.

Une faille Word zero-day exploitée par e-mail

Les premières attaques remontent à fin janvier, indique McAfee. Une faille zero-day du traitement de texte Word de Microsoft a été exploitée par des attaquants pour compromettre des ordinateurs et les infecter avec un malware. C’est le fournisseur de solutions McAfee (redevenu indépendant d’Intel) qui l’a signalé en fin de semaine dernière. Ses équipes ont analysé différents fichiers Word repérés un jour plus tôt et se sont aperçus qu’ils exploitaient une faille affectant toutes les versions d’Office, y compris la dernière version d’Office 2016 sous Windows 10. Le problème est lié à la fonctionnalité Windows OLE (Object Linking and Embedding) qui permet à la suite bureautique d’intégrer au sein de documents des références et des liens vers d’autres documents ou objets, expliquent les chercheurs de McAfee dans un billet.

05_05