background preloader

Biotechnologies marines : Arénicole

Facebook Twitter

Biotechnologies marines : un ver marin pour garder les greffons plus longtemps

La chaîne du don à la greffe. 10h) Un donneur potentiel décède Malgré la mobilisation intense des équipes médicales, la personne décède. 11h) Le corps du défunt est sous surveillance Les circonstances du décès rendent le prélèvement d’organes possible.

La chaîne du don à la greffe

Tant que la décision de prélever n’est pas prise, les organes sont maintenus artificiellement en état de fonctionner par l’équipe de réanimation, sous surveillance constante. 15h) La famille témoigne : le défunt n’était pas opposé au don de ses organes L’équipe de coordination du prélèvement consulte le registre national des refus. La famille du défunt est reçue par le médecin réanimateur et l’infirmier(e) de coordination. C’est un moment crucial de l’activité de prélèvement. Les proches ne connaissent pas clairement la volonté du défunt mais peuvent témoigner d’idées, de traits de caractères, d’actions... en faveur du don. 18h) Le laboratoire analyse le sang du donneur 20h) Coordination et régulateur organisent le prélèvement et les greffes.

2012_guide_conditionnement_organes.pdf. Le ver marin, avenir de la transplantation d'organes. En 2002, un chercheur du CNRS, le docteur Zal se demande comment l'arénicole, un petit ver marin, peut continuer de respirer entre marée basse et marée haute.

Le ver marin, avenir de la transplantation d'organes

Plus exactement comment il maintient l'oxygénation de son organisme en attendant, enfoui dans le sable le reflux de la mer. Le docteur Zal étudie donc son sang et plus particulièrement l'hémoglobine, la molécule présente dans les globules rouges qui a pour fonction de transporter l'oxygène dans les tissus. Et il se rend compte que l'hémoglobine de l'arénicole peut transporter 50 fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine.

Le docteur Zal abandonne le CNRS et lance à Morlaix une start-up dont l'objectif est d'utiliser le sang de l'arénicole en médecine. En particulier dans les transplantations ? Avec le professeur Yannick Le Meur, chef du service nephrologique de l'hôpital de Brest il s'intéresse en effet aux transplantations. Selon le professeur Le Meur, les essais faits en laboratoire sur des cellules ont été probants. Biotechnologie: un ver marin aux pouvoirs miraculeux pour la médecine - 25 mai 2014. Morlaix (France) (AFP) - Le sang d'un simple ver marin pourrait bientôt révolutionner la médecine, grâce à son pouvoir oxygénant et à sa compatibilité avec tous les groupes sanguins, une découverte fortuite développée par une jeune société bretonne, Hemarina.

Biotechnologie: un ver marin aux pouvoirs miraculeux pour la médecine - 25 mai 2014

"J'ai identifié une molécule qui est un transporteur d'oxygène universel et qui pourrait ainsi être transfusée à tous les groupes sanguins", explique le Dr Franck Zal, l'un des fondateurs de la société implantée à Morlaix, dans le Finistère, premier département français dans le secteur des biotechnologies marines. "Cette molécule est issue d'un ver marin, l'arénicole", poursuit le Dr Zal, en montrant un spécimen d'aspect plutôt repoussant, enfermé dans un tube à essai. Hémoglobine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hémoglobine

Hémoglobine représentation tridimensionnelle. L'hémoglobine est une protéine dont la principale fonction est le transport du dioxygène dans l'organisme humain et chez les autres vertébrés. L'hémoglobine se trouve essentiellement à l'intérieur des globules rouges du sang (13,5 à 17,5 g/dl chez l'homme et 12,5 à 15,5 g/dl chez la femme - en grammes d’hémoglobine par dl de sang) ce qui leur confère leur couleur rouge. Elle appartient à la famille des protéines globulaires.

Historique[modifier | modifier le code] En 1960, Max Perutz et John Kendrew expliquent la structure tridimensionnelle de l'hémoglobine. Fonction[modifier | modifier le code] Pourcentage d'hémoglobine ayant fixé du dioxygène, en fonction de la pression partielle en dioxygène. Structure[modifier | modifier le code] On trouve au cœur de la molécule un cycle hétérogène porphyrique (noyau tétrapyrrolique), l'hème, qui contient un ion fer. Étapes de réaction : Résumé de la réaction :

Launois_rollinat_sandrine_P09.pdf.