Energie prospective

Facebook Twitter
Fonctionnement du Blog Chers internautes, Chers bloggers, L’accès à l’énergie est un des grands défis de notre génération. Par la mise en place de ce blog participatif, nous espérons pouvoir partager avec vous notre passion collective pour le secteur de l’énergie. Fonctionnement du Blog Fonctionnement du Blog
Les taxes éco ne rient plus! Nous non plus. Malgré les menaces de sanctions européennes, les compagnies chinoises ne veulent pas payer à l’Europe les taxes (ETS) portant sur les émissions « nocives » issues des réacteurs de leurs aéroplanes, les Bretons nous apprennent que de vouloir taxer les camions au [...] Essai de segmentation du marché pétrolier: une volonté américaine Le blog Energie Le blog Energie
Nous avions publié il y a de ça plusieurs années une fiche technique éditée par Les Amis de la Terre sur le fonctionnement de la marmite norvégienne. Cerise, une des membres de l'équipe du site, a révisé cette fiche technique en l'actualisant tout en corrigeant certaines erreurs et approximations. Pour rappel, la Marmite Norvégienne (MN) désigne communément une caisse isolée avec des matériaux mauvais conducteurs de la chaleur (liège, laine, feutre, foin, couverture...) dans laquelle un plat dont la cuisson a été commencée sur le feu va continuer de cuire. L'énergie la moins chère et la plus propre étant celle qu'on ne consomme pas, la Marmite Norvégienne mérite d'être connue comme un auxiliaire de cuisine qui, utilisé régulièrement, permet d'économiser au moins 50%, si ce n'est davantage, de l'énergie consacrée à la cuisson des plats... lire la suite... com com
com Les Forums
Energie et Développement Energie et Développement Le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a publié son étude du potentiel des énergies propres. Dans le cadre de ce travail, il développe une estimation du coût global des énergies renouvelables, il serait actuellement supérieur aux prix des énergies conventionnelles, mais reste compétitif dans certaines conditions. Les fermes éoliennes les mieux situées ainsi que la production d’énergie hydraulique parviennent à concurrencer les productions fossiles (notamment sur les marchés gaziers "spot"). Plus ponctuellement, l’électricité d’origine géothermique ou la biomasse tirent aussi leur épingle du jeu.