background preloader

Echauffement, étirements....

Facebook Twitter

Echauffement global CTS. Étirements : 10 consignes incontournables pour les réussir. 1.

Étirements : 10 consignes incontournables pour les réussir

Prendre la posture avec lenteur, ce qui évitera de déclencher le réflexe de protection du système musculaire (réflexe myotatique). 2. Chaque position doit être maintenue pendant 30 secondes environ. 3. Pour chaque chaîne musculaire étirée, il faut étirer la chaîne musculaire opposée. 4. 5. 6. 7. 8. 9. Les étirements pour la musculation.

Les étirements : structures anatomiques en cause, les trois grands groupes d'étirements, leurs effets et application à la musculation, et comment construire sa routine d'étirements.

Les étirements pour la musculation

Après l’échauffement, nous abordons maintenant une autre “partie” de l’entraînement qui est plus que négligée, il s’agit bien évidemment des étirements. On les affuble de toutes les vertus possibles allant d’une meilleure récupération à une prévention des blessures, plus de force… La mobilité en musculation. Après avoir fait un article sur le sujet global de la musculation, de la souplesse et de la mobilité nous abordons aujourd’hui concrètement l’importance de la mobilité pour la musculation, pour progresser et surtout vous donnons les bases de son amélioration en vous disant ce que vous devez faire.

La mobilité en musculation

Vidéo sur la mobilité en musculation 1 – La mobilité en musculation : La Génèse En France, l’importance et l’entraînement de la mobilité a été popularisé par Christophe Carrio (dont nous vous conseillons sa trilogie : Un corps sans douleurs – Savoir s’étirer – Sculptez vos abdos ainsi que le Pack CTS) avec l’écriture d’articles et la publication de vidéo sur le sujet au milieu des années 2000.

Si nous ne devions retenir qu’une seule phrase, concernant la mobilité, de Christophe, nous retiendrons celle-ci : Il faut avoir plus de possibilités que ce que le mouvement l’exige. (Nous y reviendrons plus bas). Musculation, souplesse et mobilité. Pendant des années, de nombreux spécialistes du monde du culturisme et de la force nous ont expliqué que la raideur et la souplesse étaient inversement proportionnelles, qu’il fallait être raide pour être fort malgré des contre-exemples comme les gymnastes ou les haltérophiles qui nous démontraient l’inverse en utilisant une amplitude de mouvement extraordinaire avec une force hors du commun.

Musculation, souplesse et mobilité

On nous a aussi dit que certains étaient plus souples que d’autres et que cette qualité de “mobilité” n’était pas déterminante pour la performance, la progression en musculation. Certains se sont même cachés derrière des explications morphologiques pour expliquer tout et n’importe quoi comme le fait de ne pas pouvoir toucher les pectoraux au développé couché avec barre ou de pouvoir monter jusqu’en haut aux tractions à la barre fixe prise large devant.

Aujourd’hui, je vous propose de faire le point sur la réalité ! :) Souplesse Vs Raideur Morphologie vs souplesse. Entretenir la souplesse de la cheville et du pied. L'importance de la mobilité articulaire par christophe carrio. Auto ostéopathie par christophe carrio. 5 exercices d'étirement fondamentaux - Christophe Carrio. Le stretching ou étirement statique est une méthode extrêmement vieille et rentable et dont les effets lorsqu’on l’utilise correctement se font sentir sur la récupération musculaire, la correction de la posture et la prévention des blessures.

5 exercices d'étirement fondamentaux - Christophe Carrio

En diminuant le tonus musculaire augmenté pendant l’effort pour stabiliser les articulations, l’étirement statique va permettre en complément d’automassage de favoriser un retour à un tonus musculaire de base propice à l’arrivée des nutriments de votre ration de récupération plus rapidement. Avec toutes les heures passées en position assise, ce travail d’étirement statique soit réaliser quelques fois durant la journée, soit après l’entrainement va permettre de contrecarrer les effets des mauvaises postures quotidiennes en complément du programme de mon livre « un corps sans douleur ». Echauffement, récupération Automassages : quand les pratiquer et comment. Les automassages correspondent à une forme d’étirement très localisé des fascias et agissent simultanément sur le système nerveux.

Echauffement, récupération Automassages : quand les pratiquer et comment

Ils entraînent un relâchement de la musculature, la levée des spasmes musculaires et empêchent la formation d’adhérences au niveau des muscles et des fascias. Les automassages peuvent être douloureux au début, ils sont rarement vraiment agréables mais ils ne doivent en aucun cas aggraver des douleurs. Ils doivent induire un mieux-être, un relâchement. Leurs effets varient en fonction du moment où l’on se masse (avant ou après l’entraînement), de la vitesse avec laquelle on masse et de la pression que l’on exerce sur les tissus. C’est la raison pour laquelle divers « outils » de massage sont nécessaires. Les massages rapides et peu appuyés.