Réunification des 2 normandies

Facebook Twitter
Affiche Fête Des Normands 2013 Après, et en plus, d’une fête nationale, fêtée spontanément partout, pourquoi chaque région n’aurait-elle pas sa fête, célébrée spontanément, dans toute la région, et au-delà ? Et si la Normandie créait sa fête régionale : la Fête Des Normands ? Pourquoi pas à l’occasion de la Saint Michel, Saint Patron des Normands ? Fête des Normands 2013 | Et si nous sortions tous les samedi 28 et dimanche 29 septembre ? A l'occasion de la Saint Michel ! Fête des Normands 2013 | Et si nous sortions tous les samedi 28 et dimanche 29 septembre ? A l'occasion de la Saint Michel !
Des géographes critiquent le sacrifice de la Normandie au projet du Grand Paris Dans le cadre de la lutte pour la réunification administrative de la Bretagne, l'Union Démocratique Bretonne avait proposé un redécoupage des régions de l'Ouest. Ce plan intégrait notamment une réunification de la Normandie -aujourd'hui divisée entre Haute et Basse Normandie- en partant du constat que la division administrative entraîne une perte de cohésion économique et identitaire des territoires concernés. Dans une tribune publiée le 8 juin Libération, douze géographes* critiquent le vide politique concernant l'avenir de la Normandie. La Haute Normandie est menacée d'annexion à un "Grand Paris", qui s'étendrait jusqu'au Havre; projet pharaonique voulu par quelques fonctionnaires et Nicolas Sarkozy pour marquer son mandat, alors même que l'argent manque déjà pour les villes pauvres de banlieue... Des géographes critiquent le sacrifice de la Normandie au projet du Grand Paris
aménagement du territoire Les alsaciens ont voté ce dimanche. Des normands sont eux aussi tentés par une union pour faire des économies et avoir plus de force en France et en Europe La réunification de la Normandie : pour ou contre ? La réunification de la Normandie : pour ou contre ?
Réunifier la Normandie : de l'utopie « Article « Le Perche Réunifier la Normandie : de l'utopie « Article « Le Perche FAUT-IL réunifier la Basse et la Haute Normandie ? Cette question, déjà débattue dans les années 1970, revient plus que jamais sur le devant de la scène suite au référendum organisé en Alsace dernièrement. Même si la forme diffère un peu (il s’agissait de fusionner en une seule collectivité les deux conseils généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin et le conseil régional d’Alsace), le fond est similaire : simplifier l’administration territoriale Comparée souvent à un “mille-feuilles” C’est ce que prônent les défenseurs d’une unique Normandie, grande et forte : favoriser les économies, rationaliser les moyens, renforcer sa visibilité.
Deux Normandie ? Quelle drôle d'idée... Nous sommes dans la France du milieu des années 1950, dix ans seulement après la fin de la Seconde Guerre mondiale, dont on continue de soigner les séquelles. On considère alors le cadre départemental, hérité de la Révolution, comme trop exigu et inadapté aux exigences du XXe siècle. Pour réussir son pari de remettre le pays en marche, l’État a besoin de s’appuyer sur un échelon administratif plus vaste et charge Serge Antoine, jeune énarque consciencieux, de dessiner une carte cohérente. Au terme d’un long travail, le verdict tombe : il y aura deux Normandie. Les deux portions de territoire sont regardées comme ayant des besoins différents, avec une Haute-Normandie considérée comme industrielle, et une Basse-Normandie davantage rurale. Il n’est cependant pas encore question de conseils régionaux ou d’autonomie de gestion : il ne s’agit là que d’un échelon technique. Deux Normandie ? Quelle drôle d'idée...
C'est une espèce d'aventurier isolé dans un milieu, la haute administration, qui ne promeut guère les avant-gardistes. Un homme dont la curiosité, l'enthousiasme et l'éclectisme contrastent avec la rectitude du CV: licence en droit, Sciences po, ENA, Cour des comptes... C'est l'histoire de l'invention des régions françaises et de leur créateur en chef, Serge Antoine, 76 ans aujourd'hui. Pour découvrir cet épisode méconnu, il faut remonter une cinquantaine d'années en arrière. Se replonger dans l'effervescence de la période qui a suivi la Libération, lorsque la France, parmi mille autres chantiers, s'interroge sur la pertinence de sa carte administrative. Et pose un diagnostic sans détour: archaïque. L'homme qui a dessiné les régions L'homme qui a dessiné les régions
Mr Alain Le Vern Président du Conseil régional de Haute- Normandie a, dans un communiqué du 13 Juillet 2012 ,tenté de justifier par avance l’abandon de la Ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN) au motif que l’état des finances publiques ne permettrait pas de financer un tel projet et qu’en conséquence le seul projet réaliste à ses yeux serait de se limiter à la réalisation du tronçon du Mantois et à la desserte de Rouen . Le Havre, Caen et la Basse-Normandie devront se contenter d’attendre des jours meilleurs en matière de desserte ferroviaire. Pour tenter de démontrer l’impossibilité de financer la LNPN intégrale, Mr Le Vern avance un chiffre dont on se demande de quel document il l’a extrait. Union pour la Région Normande U.R.N » Association pour la Réunification de la Normandie Union pour la Région Normande U.R.N » Association pour la Réunification de la Normandie
Régionales : la future capitale normande fait débat Régionales : la future capitale normande fait débat Le rapport Tourret préconise de faire de Caen le centre de la future grande région de l'Ouest. Caen ou Rouen ? À moins de quatre mois des élections régionales, la question de la réunification des deux Normandie s'invite dans le débat politique, comme elle le fit en 2004. Avec, en filigrane, celle de la future capitale régionale. Et voilà qui ne va pas arranger la bonne entente affichée par les deux exécutifs régionaux, Laurent Beauvais (PS), le président de Basse-Normandie, et Alain Le Vern (PS), son homologue de Haute-Normandie : dans un récent rapport sur la réunification, Alain Tourret, ancien député PRG du Calvados et actuel vice-président du conseil régional de Basse-Normandie, affirme, après avoir sondé quelque trois mille élus locaux de sa région - environ 20% ont répondu -, qu'il y aurait désormais urgence à engager le processus de réunification. «L'État doit donner le coup d'envoi par un simple décret», estime-t-il.
documents/lettre-urn-février-mars.pdf
L'Acte III de la décentralisation, après l'acte Premier lancé en 1982 par Gaston Defferre, poursuivi par un Acte II lancé en 2003 par Jean-Pierre Raffarin, semble rater son objectif principal: la SIMPLIFICATION... On sait pourtant depuis longtemps que l'intérêt général n'est pas égal à la somme de tous les intérêts particuliers et qu'à force de concilier les inconciliables, la recherche de la synthèse ne soit comme celle du Saint Graal: à force de ne pas vouloir choisir ou trancher le compromis sombre dans la compromission. Et face à quelques 500 000 Louis XVI coiffés de bonnets phrygiens et ceints de tricolore, l'Acte III de la décentralisation ne sera donc pas la Révolution des territoires que nous pouvions espérer... ACTE III de la décentralisation: LE CHOC de COMPLICATION? - L'ETOILE de NORMANDIE, le webzine de l'unité normande ACTE III de la décentralisation: LE CHOC de COMPLICATION? - L'ETOILE de NORMANDIE, le webzine de l'unité normande
Je me suis exprimé hier sur les conséquences à tirer de ce référendum raté en Alsace et sur la transposition possible en Normandie d'une telle initiative. Je regrette cet échec mais je le comprends. Trop de divisions territoriales se sont manifestées. Echec du référendum alsacien: REACTION de Laurent BEAUVAIS - L'ETOILE de NORMANDIE, le webzine de l'unité normande Echec du référendum alsacien: REACTION de Laurent BEAUVAIS - L'ETOILE de NORMANDIE, le webzine de l'unité normande
L'ETOILE de NORMANDIE, le webzine de l'unité normande
Mercredi 13 février 2013, à l'occasion d'un café citoyen organisé par les élèves et la direction de l'Ecole de Management de Normandie à Caen, une nouvelle preuve comme quoi il y a bien "deux Normandie" nous a été magistralement administrée... L'Ecole de Management de Normandie pratique la "vraie" Normandie... Non! Ne parlons plus ni de Haute, ni de Basse... CONFIRMATION: IL Y A BIEN DEUX NORMANDIE, la vraie et la fausse ! - L'ETOILE de NORMANDIE, le webzine de l'unité normande
Faut-il réunifier la Normandie  La question de la "réunification" de la Normandie (parlons plutôt de la "fusion" régionale administrative entre Haute et Basse Normandie) est un grand classique des conversations pour le café du commerce: elle n'intéresserait personne et n'aurait aucune solution notamment du côté des élus qui tiennent à la fois à leurs sièges et au maintien des capitales régionales administratives de Caen et de Rouen... Pourtant la question régionale normande est un ENJEU NATIONAL si l'on souhaite répondre positivement aux deux questions suivantes: 1) Veut-on que la France soit un grand pays d'économie maritime? 2) Veut-on de vraies régions en France, pays de tradition centraliste?
Vers une Grande Normandie Vers une Grande Normandie par Georges bernage http://www.patrimoine-normand.com/article-53328-vers-une-grande-normandie.html En 1960, deux régions de programme avaient été instituées : la Haute et la Basse-Normandie.
Depuis plus de 10 ans, je milite pour une réunification de la Normandie et déplore, à ce propos, la frilosité de nombreux élus. Je pense sincèrement que la difficulté de choisir une capitale ne doit pas servir de prétexte à l'inaction. C'est pourquoi, j'ai proposé de longue date que les institutions soient partagées harmonieusement entre les 3 grandes villes normandes : par exemple, la préfecture de région à Caen, le Conseil régional à Rouen et le Conseil économique et social au Havre. Cette répartition aurait d'aileurs l'avantage de ne pas reproduire en région le centralisme qu'on reproche à l'Etat jacobin. Quelle capitale pour une Normandie réunifiée ? - Blog de Pierre Albertini
Cette carte bilan des politiques régionales qui se déploient à l'échelle de la Normandie date de 2007 (source: Schéma Régional d'Aménagement et de Développement du Territoire proposé par le Conseil Régional de Basse-Normandie). "Ouvrir un nouvel âge de la coopération normande "(sic!) Six ans plus tard, les coopérations inter-normandes initiées par la société civile ou les forces vives régionales se sont considérablement renforcées puisque le mouvement consulaire ira jusqu'à l'unité normande en 2016. Mais force est de constater que la coopération de ceux qui ont, par principe, le droit sinon le devoir de coopérer (les deux conseils régionaux normands) est au point mort... La "Liaison rapide Normandie Vallée de Seine" a été remplacée par le projet de Ligne Nouvelle Paris Normandie plus ambitieux mais faute d'argent disponible, il est possible que nous en retournions au projet de LRNVS... Une métropole normande est-ce possible? Conférence à CAEN 9 avril 2013
Vers une grande Normandie - réunification nomade
OREP - La Normandie en Débat
Proposition de loi tendant à la réunification de la Normandie
 1715 - Proposition de loi de M. Hervé Morin tendant à la réunification de la Normandie
Réunification de la Normandie
Deux Normandie ? Quelle drôle d'idée... « Article
Mouvement normand
www.normandie-metropole.fr/Files/6_rapport_sur_la_reunification_de_la_normandie.pdf
sig.cr-basse-normandie.fr/attachments/article/150/etude-fusion.pdf
Histoire de la Chambre régionale des comptes de Basse-Normandie, Haute-Normandie / Histoire des chambres régionales et territoriales / Histoire et patrimoine / Nous connaître