background preloader

Saint guilhem

Facebook Twitter

Les enfants moines au Moyen-âge. En l'an 1080, un certain Vivien donne son fils Boson au monastère.

Les enfants moines au Moyen-âge

Dans la charte de donation, il explique : Mon fils Boson, que je vous remets à perpétuité, en accord avec mes héritiers et descendants, est dès à présent et dans l'avenir l'avocat perpétuel pour mes péchés afin d'apaiser la colère du Jugement que j'ai mérité... C'est pourquoi je donne mon fils afin qu'il soit fait moine sous le joug de la Règle de Dieu et qu'en ce lieu, en tout temps, il travaille pour moi et intervienne pour mes péchés.

Boson devient un oblatus, « donné ». Bénédictins. Les Bénédictins sont des moines catholiques.

Bénédictins

Ils obéissent à la règle monastique rédigée par Benoît de Nursie (saint Benoit) en 529 pour l'abbaye du Mont-Cassin en Italie centrale. Leur influence fut considérable au Moyen Âge dans le domaine intellectuel grâce à leurs ateliers de copie et d'étude des manuscrits et dans le domaine musical (chant grégorien). Les bénédictions évangélisèrent également les campagnes de l'Europe occidentale et centrale (Germanie). Ils furent aussi des défricheurs qui augmentèrent l'espace agricole. Saint Benoit donnant la règle à ses disciples La règle bénédictine[modifier | modifier le wikicode] Les bénédictins sont des religieux qui se regroupent pour se retirer du monde afin de prier Dieu. Leur vie est donc rythmée par des prières collectives (les offices) dans l'église du couvent; ces prières sont réparties tout au long de la journée. Les bénédictins doivent aussi travailler pour subvenir à leurs besoins matériels (qui sont limités du moins à l'origine).

Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

Carte montrant les chemins contemporains en Europe pour se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle. VIA TOLOSANA Saint Guilhem le Désert. Celui qui écrit. Sur quoi les moines copistes écrivaient-ils ?

Celui qui écrit

Ms fr. Légendes, croyances, superstitions. Moines copistes et enlumineurs. Art de la caricature et de la satire dans les enluminures. Histoire, magazine et patrimoine. « Le travail du copiste est une oeuvre méritoire qui profite à l’âme, tandis que la travail des champs ne profite qu’au ventre. » L’auteur de cette maxime est le vénérable Alcuin, qui fonda à Tours l’école de scribes d’où sortit, en son temps, la réforme de l’écriture.

Légendes, croyances, superstitions. Moines copistes et enlumineurs. Art de la caricature et de la satire dans les enluminures. Histoire, magazine et patrimoine

Il en résulta un grand progrès parmi les chancelleries à demi sauvages des chefs barbares qui s’étaient partagé les dépouilles de l’Empire, et s’efforçaient de se rattacher de leur mieux aux traditions romaines. Inconsciemment, ils en avaient brisé la chaîne de leurs propres mains : mais bientôt ils aperçurent clairement la nécessité d’en ressouder les anneaux. L’Eglise seconda l’impulsion donnée par Alcuin : chargée de diriger les âmes, elle comprit vite de quelle utilité pourrait lui être l’art du copiste dans l’accomplissement de sa mission.

Aussi, s’attacha-t-elle de bonne heure à entretenir dans les couvents des scribes bien dressés à copier les Saintes Ecritures, et à les enluminer. Odilon travailla avec passion. Le Moniage Guillaume - Circonscription de Gignac. La mort de GuibourcGuibourc est le prénom que prend Oriabel après son mariage avec Guillaume.

Le Moniage Guillaume - Circonscription de Gignac

Ecoutez, seigneurs, une chanson très belle. C’est de Guillaume, le comte au court nez, et de Guibourc, la dame au clair visage : comment ils s’en allèrent vers Dieu. Ils ont vécu ensemble plus de cinquante ans. Il fut un bon protecteur pour elle, et elle le réconfortait souvent. LE PONT DU DIABLE PRES DE SAINT-GUILHEM. E "Pont du Diable" compte parmi les plus vieux ponts de France.

LE PONT DU DIABLE PRES DE SAINT-GUILHEM

Il est daté du Xe siècle. Saintguilhem-valleeherault. Parfois, en période de crue, la colère du Diable semble se réveiller et ses hurlements surgissent du fond du gouffre.

saintguilhem-valleeherault

C’est ainsi que pendant de très nombreuses années, les pèlerins et gens de passage qui traversaient le pont se munissaient de pierres pour les jeter dans le fleuve dans l’espoir d’y laisser le Diable au fond. Sur ces mots, Guilhem s’en retourna au village. Trois jours et trois nuits s’écoulèrent et ce fut le moment pour Guilhem et ses compagnons de retourner au pont pour constater la fin des travaux. Arrivés aux abords du chantier, Satan les accueille sur l’ouvrage qu’il vient d’achever, la mine réjouit à l’idée d’emporter avec lui une âme humaine. Il s’adressa alors à Guilhem en ces termes : Guillaume d'Orange (chanson de geste) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guillaume d'Orange (chanson de geste)

Guillaume d'Orange, aussi appelé Guillaume Fièrebrace ou Guillaume de Rodès ou Guillaume au court nez (aussi orthographié Guillaume au Cornet), est un personnage de la littérature médiévale, qui apparaît dans plusieurs chansons de gestes rattachées à la matière de France (Geste de Garin de Monglane), dans lesquelles il est le fils d'Aymeri de Narbonne. Il a été principalement inspiré par un comte de Toulouse du VIIIe siècle, Guillaume de Gellone, futur saint Guilhem, ainsi que par d'autres « Guillaume », comme Guillaume Ier de Provence.

Guillaume de Gellone, peut-être cousin de Charlemagne, est, à la fin du VIIIe siècle, comte de Toulouse et conseiller de Louis, fils de Charlemagne, roi d'Aquitaine depuis 781. Après avoir conquis Barcelone en 801 et été mis à la tête de la marche d'Espagne, Guillaume fonde en 804 un monastère, l'abbaye de Gellone, où il se retire en 806 et où il meurt vers 812. Les noms de la chanson de geste sont francisés. Guillaume. Chanson de geste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chanson de geste

La « geste »[modifier | modifier le code] La geste, du latin gesta, est une « action d'éclat accomplie » de caractère guerrier ou fantastique. Tous les modes d'expression sont utilisés : la parole, le chant, le mime. Pour Paulin Paris, médiéviste, les cantilènes sont très anciennes, et ont précédé et inspiré les gestes et chansons de geste, le mot « geste » « usurpe ordinairement, chez nos premiers poètes, le sens de race ou famille. Il y eut alors la geste des Loherains, la geste des pairs de Vermandois, des enfants d'Aimery, etc »[1] ; Paulin Paris pense que les grandes familles du haut Moyen Âge ont compilé en recueils les récits et cantilènes valorisant leur famille, en excluant plus ou moins les autres, ce qui n'était cependant pas l'intérêt des trouvères qui s'adressaient à la foule. Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir Guilhem. Le cloître avec son vivier au premier plan L’abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert ou abbaye de Gellone est une abbaye bénédictine fondée en 804 par un aristocrate aquitain de l'époque carolingienne Guillaume de Gellone (v. 742-812), appelé Guilhèm en occitan. Guillaume de Gellone.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Guillaume de Gellone ou d'Aquitaine, surnommé le Grand (né entre 750 et 755 - mort entre le et le [1]) est un aristocrate important et une personnalité militaire du royaume d'Aquitaine de l'époque carolingienne. Il fut comte de Toulouse, duc d'Aquitaine et marquis de Septimanie dans les années 790, avant de fonder l'abbaye de Gellone en 804 et de s'y retirer. Issu de la famille des Guilhelmides, apparentés aux Pippinides et aux Carolingiens, il grandit certainement à la cour royale franque.

Il reçoit d'importantes fonctions de commandement en Aquitaine, en Septimanie et dans la marche d'Espagne, où il conseille le jeune roi d'Aquitaine, Louis, organise la défense du territoire, repousse les incursions musulmanes, et participe à la conquête de Barcelone en 801. AU PAYS DE SAINT-GUILHEM-LE-DESERT. ERMITAGE LIEU PLAISANT SAINT-GUILHEM - BALADE. Cliquez sur le façade pour voir des photos de détails "Le paysage s'égaie.

La montagne devient plus accidentée; en bas, des vallons capricieux; en haut, des escarpements fantastiques, et partout des pins verdoyants, vigoureux, éparpillés sur les pentes, nombreux et serrés sur les terrasses. Le chemin contourne un mamelon. Nous entendons une clochette. Un pas de plus, voici Lieu Plaisant. " Photo-reportage sur la boucle de Saint-Guilhem-le-Désert - Mémoires de Randonneurs. LE CHATEAU DU GEANT OU DE VERDUN. "Le "Castelas" comme l'on dit ici, n'est pas bien grand. Nous ne pensons pas qu'une châtelaine y ait filé la laine, ou attendu en guettant par les fenêtres ogivales, l'arrivée d'un joyeux jongleur ou d'un pèlerin, conteur de légendes. Je m'imagine plus volontiers des soudards buvant du vin, et se tenant prêts à lancer des traits d'arbalète ou des rochers sur quiconque essayait de monter vers eux et qui leur déplaisait" (Gaston Lautier) e Château, appelé à tort "Château de Dom Juan" par un auteur ancien (Baron Taylor dans "La France Pittoresque"), nom repris par certains guides touristiques, domine le village de Saint-Guilhem.

Cette erreur est dû à une déformation de l'appellation "Château du Géant" en usage courant pour désigner ce lieu, et empruntée à une légende qui raconte l'histoire du géant Ysoré, rois des saxons qui s'y serait soit-disant réfugié. Texte web saint guilhem 325. Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert. Saint guilhem. SAINT GUILHEM LE DESERT. Languedoc-Roussillon Hérault 34 France Le village de Saint-Guilhem-le-Désert est un village rue qui fut édifié à partir du IX° siècle tout le long du Verdus, petit affluent du fleuve Hérault.

Sur la place de la liberté, on trouve un platane planté le 21 janvier 1855 . Il a une circonférence de 6 mètres environ. La fontaine date de 1907, date de la crue du Verdus. Il y a une plaque commémorant la crue du Verdus du 26 septembre 1907. Ci dessous, la place de la Liberté avec le platane de 1855, la fontaine de la république qui tourne le dos à l'abbaye (opposition religion et République). Sur cette place lors de la crue de 1907, un âne avait été attaché au platane. Ci-dessus une vue du village et à droite le ruisseau VERDUS (verdun, forteresse) Les petites rues de Saint Guilhem .... de bonne heure avant l'arrivée des visiteurs La chapelle des Pénitents (ci dessus) aujourd'hui devenue une salle de concerts et de conférences GUILLAUME dit SAINT GUILHEM 3) LE GIMEL : (narthex) L'Abbaye de Gellone - [Commune de Saint-Guilhem-le-Désert] Guilhem, homme de guerre, homme de Dieu, homme de légende - [Commune de Saint-Guilhem-le-Désert]

GUILHEM : DUC D'AQUITAINE.