background preloader

Écrans et enfants

Facebook Twitter

VideoGameTipSheet Final FR. Minecraft et autres jeux vidéo auxquels vous pouvez laisser jouer vos enfants sans danger. Atlantico : Minecraft passionne la jeunesse avec 50 millions de licences vendues.

Minecraft et autres jeux vidéo auxquels vous pouvez laisser jouer vos enfants sans danger

Au-delà de ses attraits pour les grands groupes comme Microsoft qui l'a récemment racheté, le jeu vidéo fait preuve de nombre d'atouts à même de séduire les parents des générations connectées. En quoi consiste Minecraft et quelles capacités ce jeu amène-t-il à développer chez l'enfant? Vanessa Lalo : Minecraft fait partie des jeux bac à sable. On peut faire tout ce qu'on souhaite, mais il n'y a pas d'objectif de jeu. On est dans un environnement libre, où, comme le dit la phrase de Lavoisier : "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Le jeu est entièrement évolutif et le joueur y agit à sa guise. Il y a un aspect collaboratif et créatif et l'univers est libre.

Le succès de Minecraft vient aussi du retour aux valeurs anciennes. Parmi la multitude de jeux vidéo, comment reconnaître ceux qui ont des effets positifs pour les enfants ? Jeux "bac à sable" Jeu avec interactions sociales Jeux "puzzle" Addiction aux jeux vidéo : des enfants à risque ou un risque pour tous les enfants ? Bull.

Addiction aux jeux vidéo : des enfants à risque ou un risque pour tous les enfants ?

Acad. Natle Méd., 2012, 196, no 1, 15-26, séance du 10 janvier 2012 Communications. Ecrans : Les effets pervers d’une fascination. L’affirmation est surprenante : Steve Jobs (1955-2011) limitait le temps passé devant les écrans pour ses enfants, révèle un article paru dans le New York Times le 10 septembre.

Ecrans : Les effets pervers d’une fascination

Le journaliste Nick Bilton, qui avait recueilli en 2010 cette confidence du patron d’Apple, a voulu en savoir plus. Il a donc interrogé d’autres dirigeants de la Silicon Valley, et appris qu’ils font de même. Tous disent être attentifs, ne pas autoriser les écrans dans la chambre de leurs rejetons et, pour certains, ne pas leur donner de smartphone avant l’âge de 14 ans. Cet article a de quoi étonner, tant les écrans font désormais partie de l’environnement. Aux Etats-Unis, les 8-18 ans passent en moyenne 7 heures 40 par jour devant un écran, soit plus que le temps scolaire.

Depuis la généralisation du petit écran, la question de son impact sur la santé -physique et mentale des enfants et adolescents est posée. Les études à ce sujet se sont multipliées ces dernières années. Santé - Beauté - Temps d'écran des enfants: 7 conseils de l'Académie américaine de pédiatrie. (Relaxnews) - Avec la mutiplication des support et le foisonnement d'applications pédagogiques et ludiques, les temps changent et les besoins des jeunes enfants évoluent.

Santé - Beauté - Temps d'écran des enfants: 7 conseils de l'Académie américaine de pédiatrie

L'Académie américaine de pédiatrie s'adapte. Elle vient de publier un rapport pour expliquer sa nouvelle position, attendue en 2016. L'Académie américaine de pédiatrie a remis un rapport expliquant pourquoi il est aujourd'hui nécessaire de revoir les directives d'exposition numérique concernant les plus jeunes. Consultée par les familles et les professionnels de la petite enfance sur ce sujet récurrent et actuel, l'AAC (American Academy of Pediatrics) s'était prononcée en 2011 lors de sa déclaration de politique intitulée "Utilisation des médias par les enfants de plus de 2 ans" pour un maximum de temps d'écran ne dépassant pas 2 heures par jour.

Elle déconseillait formellement leur usage aux bébés et enfants de moins de 2 ans. - Apprendre par l'échange est primordial. Study analyzes Internet, mobile and video game effects on young users. A study conducted by researchers at the UAB, the Catalan Institute of Health (ICS) and the FPCEE Blanquerna (Ramon Llull University), and which included the methodological support of the Institute for Primary Healthcare Research (IDIAP Jordi Gol), has analysed the use of information and communication technologies (ICTs) by secondary school students, by using a sample of 5,538 students from the Vallès Occidental region of Catalonia.

Study analyzes Internet, mobile and video game effects on young users

The study, based on surveys taken in the 2010/2011 academic year, finds links between school failure and an elevated use of computers at home. It also correlates an intensive use if ICTS with the consumption of toxic substances. Thanks to the infrastructure of the Health and School Programme of the Government of Catalonia, during the 2010/2011 academic year a survey was conducted on the use of internet, mobile phones and video games.

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! Are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! PsycNET - Display Record.