background preloader

Education France

Facebook Twitter

Les ingénieurs pédagogiques, défricheurs de l’enseignement à l’ère numérique. Ils doivent concevoir et réaliser des modules de formation, mais aussi aider les enseignants à développer leurs compétences.

Les ingénieurs pédagogiques, défricheurs de l’enseignement à l’ère numérique

Portrait de ces nouveaux professionnels, désormais présents dans la plupart des établissements. Essor des MOOC, boom du multimédia et de l’enseignement à distance, nouvelles méthodes de formation… Avec le renouveau de la pédagogie dans l’enseignement supérieur, le métier d’ingénieur pédagogique connaît un développement rapide. « Dans les pays anglo-saxons, la profession existe depuis longtemps, indique Stéphanie Conrad, en poste à l’Institut de pédagogie avancée (IPA) de l’Ecole supérieure des sciences commerciales d’Angers (Essca). Mais l’irruption des nouvelles technologies dans l’éducation a favorisé son expansion récente en France. » Aujourd’hui, la plupart des établissements disposent d’équipes, plus ou moins étoffées, d’ingénieurs pédagogiques. . « Ne pas plaquer des outils sur un contenu » Cette double mission exige un large éventail de compétences.

Connaissances ou compétences, que transmettre ? La question de la transmission scolaire a toujours fait débat.

Connaissances ou compétences, que transmettre ?

Le vieil affrontement entre tenants de l’instruction et ceux de l’éducation resurgit aujourd’hui, à travers de virulentes critiques de la notion de compétences. Il n’est guère de question plus centrale pour l’école que de définir ce que l’on juge bon et nécessaire d’y transmettre aux élèves. Depuis plusieurs décennies, les débats autour de ce que l’école doit transmettre sont marqués par une opposition polémique : faut-il transmettre aux élèves des compétences – savoir prélever une information dans un texte, par exemple, ou des savoirs – ou leur faire connaître une récitation par cœur ? Cette opposition recouvre sans nul doute des positions idéologiques, mais elle soulève aussi de vraies questions pédagogiques et philosophiques.

L’école et le monde du travail La carrière de la notion de compétence débute en France à l’orée des années 1980, après que nombre de critiques ont ébranlé l’école (1). La science contre le marché ? Le numérique pour réussir dès l'école primaire. L'utilisation du numérique dans le système éducatif est aujourd'hui l'objet de nombreuses annonces et initiatives : Parmi cette multitude d’actions, comment se lancer ?

Le numérique pour réussir dès l'école primaire

Par quoi commencer ? Et surtout, comment faire les bons choix ? Nos travaux, par les analyses effectuées, la revue de la littérature scientifique, les auditions d’experts et les ateliers collaboratifs que nous avons menés, nous ont permis de forger des convictions fortes sur le numérique à l’école primaire. Ce sont les fondations sur lesquelles pourrait s’édifier un système éducatif français où le numérique favorise la lutte contre l’échec scolaire. Lumière sur… « Les Savanturiers – L’Ecole de la recherche » Nous continuons aujourd’hui notre petit tour des projets éducatifs innovants avec « Les Savanturiers – L’École de la recherche ».

Lumière sur… « Les Savanturiers – L’Ecole de la recherche »

Pour en apprendre un peu plus, nous avons eu la chance d’interviewer Fabien Hobart, chargé de formation chez Les Savanturiers. « Les Savanturiers » en quelques mots « Les Savanturiers », c’est un programme éducatif, développé par le Centre de Recherche Interdisciplinaire (CRI), qui fait le lien entre 2 mondes habituellement très éloignés : la recherche scientifique et l’école. Manifeste d’une jeunesse en réveil. Notre avenir n’est pas un bulletin de notes !

Manifeste d’une jeunesse en réveil

Nous ne voulons pas du rêve tout fait d’HEC, ni du cauchemar des facs sinistrées. Jeunes étudiants d’aujourd’hui ou de demain, nous méritons mieux que le choix entre le crédit d’étude et les boulots chez Mac Do, que les stages gratuits et se priver de soins médicaux, que les attentes interminables pour se loger ! Formés ou non, nous refusons d'aller grossir les rangs des chômeurs, participer à la concurrence de tous contre tous, consommer à outrance et de ne vivre vraiment qu’en vacances ! Jeunes acteurs économiques ou futurs salariés, nous méritons mieux que les J.O. permanents de la spéculation boursière, que les projets des patrons pour nous faire bosser plus et dans la précarité !

Nous ne voulons plus des injustices sociales ou envers les immigrés, les sans-papiers. Le FabLab de Toulouse s’ouvre aux jeunes. Un FabLab, c’est quoi ?

Le FabLab de Toulouse s’ouvre aux jeunes

« Le FabLab (pour LABoratoire de FABrication) permet de passer du virtuel à la réalisation concrète et réaliste d’un objet. Il peut s’agir d’un prototype technique, d’un meuble, d’un objet artistique ou design, d’un objet interactif… Ce lieu est ouvert à toute personne, quelque soit son niveau de connaissance, qui souhaite venir apprendre à utiliser des imprimantes laser et des imprimantes 3D », explique Philippe Semanaz, Fab Manager chez Artilect, l’association à l’origine de la création du FaBLab en 2009-la première structure de ce type en France.

Et d’ajouter « Il n’y a aucune norme dans le type d’objets fabriqués, la seule limite-au-delà de sa propre imagination-est de se poser la question : comment je peux fabriquer cet objet ? » Des personnes venant d’univers très différents fréquentent le FabLab: artistes, designers et architectes, étudiants, demandeurs d’emplois et même des retraités qui se passionnent pour ces technologies.