background preloader

Veille et curation

Facebook Twitter

À chaque réseau social, sa ligne éditoriale. Mindmapping pour formateurs : intégrez une carte conceptuelle pour expliquer les procédures. Comment visualiser les procédures parfois compliquées du pilotage d’un projet ?

Une solution simple et rapide : intégrer une carte conceptuelle à son tableau de bord. Expliquer les procédures de pilotage d’un projet, surtout lorsqu’il implique un partenariat, peut être compliqué. Disposer d’une représentation visuelle de ces procédures simplifie les choses. C’et un des outils de la panoplie que je développe avec les participants de la formation Mindmapping pour Formateurs. J’ai donc intégré dans ma boîte à outils une carte conceptuelle – ou concept map – qui représente visuellement ces procédures.

Une carte intégrée dans le tableau de bord Cette carte conceptuelle est accessible via mon tableau de bord général que voici (cliquez sur l’image pour agrandir la carte). Tableau de bord du projet de formation Vous voyez que dans le sujet Référence, se trouve un petit "c" noir dans un encadré vert. Hyperlien dans un sujet Un hyperlien vers la carte fille ou secondaire Carte secondaire "Référence" Scoop it. Méthodologie de veille et curation : outils, moyens et étapes (présentation) Jean-Baptiste Dayez, psychologue et doctorant-chercheur à l’Université catholique de Louvain (Belgique) a publié en mai 2012 une présentation très complète à propos des moyens et de la méthodologie de veille sur Internet en tenant compte de son expérience professionnelle en la matière : lutter contre l’infobésité.

La présentation Les outils de veille informationnelle, d’archivage, de rediffusion et de curation de l’information passe en revue différentes techniques et outils de veille de façon large avec une méthodologie de projet qui va de l’amont à l’aval. Conseils pour une veille et une curation efficace Présentation Sommaire de la présentation : Les outils de veille informationnelle, d’archivage, de rediffusion et de curation de l’information 0. Posture Convictions Proposition Infobésité 1. Définition Contexte et enjeux Méthodes de veille Qu’est-ce que le RSS ? 2. Observations Le social bookmarking Quelques outils Fonctionnalités fréquentes Ressources complémentaires 3. 4. 5. 6.

La boite à outils du veilleur 2.0. Les outils de la veille - Les outils pour la veille. La curation, la syndication et l'agrégation ~ RG Mobility. Google reader (et donc ses "bundle" pour mettre plusieurs RSS en un) comme vous le savez certainement va disparaître d'ici quelques jours et beaucoup de challenger s'empressent de proposer une solution de remplacement.

Bien que j'apprécie particulièrement le lecteur de flux RSS de Google j'avoue ne pas toujours être satisfait de son système d'alerte (Google Alerts) en grande partie par la limite même des mots clés. En effet, si la thématique "marque employeurs" m'intéressent le mots clés "marque employeurs" est parfois trop restrictif. Par exemple, d'autres articles similaires indiqueront RH 2.0, RSE (réseaux sociaux d'entreprise), Job 2.0, objectif marque RH..., à moins de créer autant d'alertes que de mots clés, cela ne me semble pas très efficace. Je vous propose donc ici une méthode qui vous permettra de vous réconcilier avec les outils de curation, de syndication et d'agrégation. Petit rappel de ces trois notions : Etape 1 "choisir votre outil de curation" et avec le fluxRSS. [Curation] : Pearltrees, Scoop.it, Storify, Paper.li,... à la recherche de l'information ultime.

Cet article a été publié il y a 6 ans 7 mois 20 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. On le sait maintenant, en plus du terme de community manager, celui de curation ou content curator (définition selon Vincent Berthelot : « Le curator est celui qui transforme l’information qu’il a recueilli pour en faire une agrégation concise et porteuse de sens soit pour information soit pour décision. ») fait une entrée fracassante dans le domaine du marketing social. Même si ce dernier n’est pas nouveau, et que les premières théories autour de celui-ci date des alentours de 2006, il semble que l’activité de curation devienne très importante. Ce qui est en même temps normal dans une ère d’über-information, où s’informer correctement et atteindre la bonne information sont devenus une vraie aventure, digne d’un film d’Indiana Jones. Heureusement, afin de toujours retrouver le nord, il existe des boussoles très efficaces.

Choisir ses outils de curation web. Diigo, Netvibes, Pearltrees, etc. Ces plates-formes de favoris existent depuis plusieurs années, mais font leur grand retour avec la curation web (lire notre article « La curation… Kezako ? » du 12 avril 2011). Elles ont été rejointes par des petits nouveaux comme Scoop.it, Storify ou Paper.li. Tous ces outils font désormais partie de la grande « famille » des outils de content curation (plus de 50 au total). Si leur finalité reste sensiblement la même – sélectionner, qualifier et partager de l’information sur le web – leur usage diffère parfois. Les agrégateurs de flux RSS pour la veille Les (+) populaires : Netvibes, Google Reader, MonYahoo! Il est possible de suivre la globalité ou une rubrique précise d’un site mais pas d’isoler des articles. Dans quels cas les utiliser ? Les marque-pages pour le stockage En un clic, vous bookmarkez votre article, lui ajoutez un descriptif, des tags et le rangez dans une catégorie de votre base sans quitter votre page.

Dans quels cas les utiliser ? La "curation", une fonction pas si nouvelle que ça. "Curation" et "Curateur", des barbarismes en français En français, le terme de "curateur" ne s'applique qu'à "la personne qui est désignée pour assister un mineur émancipé dans certains actes, d'administrer les biens ou de veiller aux intérêts d'une autre personne" (Dictionnaire Culturel, Le Robert ). La curation quant à elle, n'existe pas. En français d'Internet, la "curation" "est la technique utilisée pour sélectionner, filtrer, organiser, commenter et partager des liens de façon manuelle (dans un monde idéal) sur des contenus verticaux. Le content curator (curateur de contenu si je peux oser traduire ainsi) est la personne qui réalise cette curation", d'après la tentative de définition données par Vincent Abry dans un billet intitulé Curation et Curator, la nouvelle tendance du web social.

En anglais, le "curator" désigne le conservateur de musée ou de bibliothèque, et aussi le commissaire d'une exposition. Des outils nouveaux pour une pratique fort ancienne Ca, c'est l'idéal. Créer un Scoop.it pour partager une veille. 4 étapes pour réussir votre veille sur Internet (brochure téléchargeable)

SPI, agence de développement pour la province de Liège (Belgique) a mis à disposition fin janvier 2012, une brochure (6 volets) récapitulative (en pdf) : 4 étapes pour réussir votre veille sur Internet. Ce dossier constitue un mini-guide pratique et méthodologique pour mener une démarche de veille sur le Web avec une approche de gestion de projet, l’utilisation d’outils pratiques et un questionnement nécessaire sur les objectifs d’une veille. La brochure 4 étapes pour réussir votre veille sur Internet propose une démarche avant tout qualitative avec un effort de synthèse pour avoir une vision d’ensemble et concrète du processus de veille de l’amont à aval. La méthodologie développée peut correspondre à un projet individuel ou professionnel.

Sommaire de la brochure 4 étapes pour réussir votre veille sur Internet : 1. Identifier les sources d’informations Quoi ? 2. 3. 4. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Europe.