background preloader

Metabolisme

Facebook Twitter

Fermentation alcoolique chez la levure de bière : Introduction Si toutes les levures respirent, à l'exception des mutants déficients respiratoires (ceux donnant des colonies "petites"), elles ne sont pas toutes capables de fermenter, même si la fermentation alcoolique existe chez la majorité d'entre elles, notamment chez les espèces couramment utilisés dans l’enseignement comme les Saccharomyces, Schizosaccharomyces, Brettanomyces, Schwanniomyces, Candida.

Fermentation alcoolique chez la levure de bière :

La fermentation étant, sur le plan énergétique, moins rentable que la respiration, il faut en moyenne 4 g de glucose pour obtenir 1 g de levures par respiration alors qu'il faut environ 100 g de glucose pour obtenir le même résultat par fermentation. Aussi, les levures qui fermentent consomment beaucoup plus de substrat par unité de temps pour assurer leur croissance que celles qui respirent. En culture sur milieu solide, la différence de rendement se traduit par des colonies de plus petite taille. Précautions et informations Lavage des levures Protocole de lavage Précautions Protocole. Mise en évidence alcool. Chimie organique et nouveaux matériaux I. Groupes caractéristiques, aldéhydes, cétones 1. Groupe caractéristique Définition: Un groupe caractéristique est un groupe d'atomes qui donne des propriétés spécifiques aux molécules qui le possèdent. 2. On rencontre deux familles chimiques de composés présentant le groupe carbonyle : a.

Un aldéhyde possède le groupe carbonyle situé en bout de chaîne carbonée. La formule générale d’un aldéhyde s’écrit : Nomenclature: On nomme un aldéhyde en remplaçant le e final de l'alcane dont il dérive par la terminaison al. Mise en évidence alcool. Mise en évidence alcool. Metabolisme et biochimie metabolique Enseignement recherche Biochimie enzymologie bioinformatique Emmanuel Jaspard Universite Angers biochimej. Métabolisme. Histologie : les tissus - Niveau PAES. 5.2.3 - Compact ou spongieux, le tissu osseux de l’adulte est de type lamellaire Sections Sous-sections Sous-sous-sections Chez l’adulte, le tissu osseux est dit lamellaire, parce que la matrice osseuse est disposée en lamelles superposées où les microfibrilles de collagène sont arrangées parallèlement selon une direction qui se modifie dans chaque lamelle successive.

Histologie : les tissus - Niveau PAES

Chez le fœtus et le jeune enfant, ou en cas de fracture, ou encore au cours de certaines maladies, la trame de microfibrilles de collagène produite par les ostéoblastes est irrégulière et le tissu osseux est transitoirement non-lamellaire (« tissu osseux tissé »). 5.2.3.1 Os longs, os courts, os plats Les os, principalement constitués de tissu osseux, contiennent également du tissu hématopoïétique, du tissu adipeux, des vaisseaux, des nerfs, du tissu cartilagineux et du tissu conjonctif. 5.2.3.2 La plupart des os sont constitués d’une zone externe de tissu osseux compact et d’une zone interne de tissu osseux spongieux. Les principales voies du métabolisme. Un livre de Wikilivres.

Les principales voies du métabolisme

Principales voies métaboliques. Généralités[modifier | modifier le wikicode] Devenir et utilisation des nutriments dans l'organisme[modifier | modifier le wikicode] Devenir des nutriments après le repas[modifier | modifier le wikicode] Les triglycérides : Lieu de stockage : tissus adipeux selon 3 origines (acides gras, acides aminés et glucose)Une fraction est oxydée dans tous les organesLes acides aminés (A.A.) : Source d'énergie pour le foiePeuvent être transformés en acides gras et certains en glucoseParticipation aux synthèses protéiques dans toutes les cellulesLe glucose : Source d'énergie principaleStockage dans le foie et les musclesTransformation en triglycérides et stockage dans le tissus adipeux Devenir des nutriments lors d'une période de jeûne (de courte durée)[modifier | modifier le wikicode] Problème essentiel : maintenir la glycémie constante car le système nerveux ne peut utiliser que le glucose comme source d'énergie.

Qu'est-ce que l'énergie ? Métabolisme des glucides. Les glucides ont différents rôle au sein de l’organisme : production énergétique ou mise en réserve, synthèse de glycoprotéines et de macromolécules (GAG, …), synthèse des nucléotides (ribose et NADPH), épuration des produits insolubles et toxiques, interrelation métabolique.

Métabolisme des glucides

I) Mise en place générale 1) Schéma général de l’assimilation des glucides alimentaires Au niveau de l’intestin on trouve du glucose provenant des glucides, des acides-aminés provenant des protéines et des chylomicrons provenant des lipides. Le glucose passe ensuite dans la circulation pour rejoindre les cellules du foie ou hépatocytes, dans lesquelles il sera stocké. Il pourra également être utilisé directement par les cellules de l’organisme en manque d’énergie. Dans la lumière intestinale on trouve du glucose, du fructose et du galactose qui iront tous les trois au niveau du foie par le sang où ils seront dégradés. 2) Régulation de la glycémie 3) Transport cellulaire du glucose II) Catabolisme glucidique.