background preloader

Industrie de la mode

Facebook Twitter

Le luxe et la journée des droits des femmes. La journée des droits des femmes est l'occasion pour les marques de luxe de prendre la parole pour une féminité multiple et plus authentique.

Le luxe et la journée des droits des femmes

Nous avons récemment parlé de la tendance féministe dans la communication des marques, et de leur prise de position idéologique sur le plan politique. La journée internationale des droits des femmes devient alors l’occasion idéale pour la prise de parole. Nous avons voulu partager les campagnes qui ont traité du thème de la femme avec un point de vue original et différenciant, sans fard ou archétype fantasmé. Cela s’en ressent dans les communications : exit la femme-muse et idéale des campagnes de luxe d’autrefois. La polémique autour de la campagne actuelle Saint Laurent montre bien que l’instrumentalisation de la femme comme objet de consommation a atteint ses limites.

Fashion Week Femme Printemps-Eté 2017 - Les Echos. Bonpoint  : « 75 % de nos ventes sont réalisées à l'international », Hugues de la Chevasnerie - Les Echos. Les doudounes Canada Goose visent la Bourse - Les Echos. La mode américaine plébiscite l'achat au pied des podiums - Les Echos. Quand le luxe fait son cinéma. Quoi de mieux pour créer du storytelling que de puiser dans les codes cinématographiques ?

Quand le luxe fait son cinéma

Un incontournable que les marques de luxe ont su adapter au support digital. Véritable tendance de fond du luxe, le brand content cinématographique ne cesse de gagner du terrain. C’est un moyen de créer un contenu qui favorise l’inspiration par la qualité de l’image, mais également l’identification par le biais du storytelling. Les marques s’approprient les codes du cinéma et de l’industrie de l’« entertainement » pour créer des formats de moins en moins directement publicitaires. Cette « dépublicitarisation » accompagne les évolutions des consommateurs : en effet, ces derniers sont de plus en plus friands d’un positionnement et d’un esprit de marque, voire d’un véritable engagement. « Marques et musique : l’electro s’essouffle ? » Tendance depuis le début du siècle, le style electro dans la communication des marques est contraint de se ré-inventer.

« Marques et musique : l’electro s’essouffle ? »

A son apogée au début de la décennie, la musique électronique, d’abord underground, s’est progressivement popularisée dans les années 2000 au point de devenir l’un des styles les plus exploités dans la communication des marques. Un essor dû notamment à la montée en puissance du digital mais surtout à l’accessibilité des moyens de production et la multiplication des artistes qui, dans leurs bedroom studios, ont pu enregistrer beats compressés et basses saturées sans sortir de chez eux. Emblème de ce phénomène, le bien-nommé « Homework », premier album des Daft Punk et carton international qui vient de fêter ses 20 ans, prouve alors au monde entier qu’il est possible de changer la face de la musique électronique depuis une chambre de 15 m2. Quand le luxe parle emoji. Mode de communication privilégié des Gen Z et Y, les emojis sont exploités par les marques de luxe pour distiller leurs univers tout en étant au plus proche des conversations et des émotions de leurs consommateurs.

Quand le luxe parle emoji

L’emoji, cet ovni communicationnel des digital natives. Mode d’expression codifié des générations Y & Z, l’emoji est l’avènement d’un langage par l’image centré sur les émotions. Son sens est souvent univoque, mais parfois détourné, laissant place à une utilisation plus secrète que seuls les initiés comprennent. C’est pour surfer sur cette tendance tout en y apportant un élément de différenciation que les marques de luxe ont généré leurs propres emojis. H&M fait équipe avec Google pour fabriquer des data-robes. Proposer une expérience client personnalisée.

H&M fait équipe avec Google pour fabriquer des data-robes

C'est LE leitmotiv de tous les distributeurs et H&M n'échappe pas à la règle. La chaîne de prêt-à-porter suédoise vient de nouer un partenariat avec Google à travers Ivyrevel, sa marque uniquement disponible en ligne.