background preloader

B2I

Facebook Twitter

21 sites canulars pour travailler l'esprit critique. Sélection de sites canulars permettant un travail avec les élèves dans le cadre de l’EMI. La vie du Dauphin Du vrai et du faux ! A toi de décrypter l’information... Voir : La poudre verte Descriptif présent sur le site, avec les fautes d’orthographe en prime ! Voir : La vidange du lac d’Annecy La première vidange du deuxième lac de France en plus de soixante ans, l’opération s’est déroulée sans anicroches en février et marsVoir : Saint Pixel Toute la vie du moine enlumineur Saint-Pixel.Voir : La désencyclopédie La source en pleine évolution d’informations utiles et fiables, entièrement écrite par des singes savants.Voir : Le Saint Empire d’Alnéae État indépendant et souverain, formant des monarchies constitutionnelles héréditaires dans la Maison de Juergs-Waltha.Voir : Une source de cacao naturel en Belgique.

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible ! Parce que l’école ne peut ignorer les bouleversement que le numérique apporte dans notre société, notre vie quotidienne, nos façons de comprendre et d’apprendre. Parce que tous les élèves n’ont pas des parents forcément à l’aise avec les nouveaux usages liés au numérique et que l’école doit prendre sa part pour éviter que ne se creusent les écarts. Enfin, parce que la meilleure façon de permettre à nos élèves de tirer tout le parti de ces nouvelles possibilités est de les y accompagner et de jouer pleinement notre rôle d’éducateur aussi dans les espaces numériques. Comment ? L’idéal est de pouvoir intégrer le numérique au quotidien de nos cours afin d’éduquer nos élèves en contexte d’utilisation réelle et concrète au service de leurs apprentissages.

Vous trouverez de nombreuses pistes dans notre dossier « Éduquer au Web2« . Et pour avoir de l’aide et des supports ? Alors surtout évitons SOIGNEUSEMENT les démarches de type « Permis Internet d’Axa » et autres approches partant des dangers ! Il était une fois… Internet. 7-12 ans : Outils. Dessins animés. Citoyenneté numérique. Écrans et enfants : quelques éléments de réflexion. Votre magazine favori du numérique des enfants ;) était présent à la journée de présentation de l’avis rendu par l’Académie des sciences mardi 22 janvier sur les enfants et les écrans.

Les conférences qui se sont égrenées toute au long de la journée, passionnantes, ont permis aux différents experts et scientifiques présents de préciser et de contextualiser leur point de vue, ce qui est toujours intéressant. Hubert Guillaud en fait d’ailleurs le compte-rendu exhaustif et passionnant sur Internet Actu. Par la suite, l’avis de l’académie a largement été relayé dans la presse ces derniers jours, et notamment à la radio, avec l’émission La Tête au Carré de mercredi (que nous vous invitons à écouter), ou encore sur Le Monde, avec un très intéressant chat organisé entre Serge Tisseron et les lecteurs du Monde. I. Tremper dans un océan de livres n’a jamais fait de personne un lecteur, naître au siècle de l’automobile n’a dispensé personne de leçons de conduite Il n’y a pas de digital natives.

II. Accros aux écrans - Un livre. Savoir-vivre numérique. Facebook : Comment vérifier ses réglages de sécurité ?- m.01net.com. Applis, Logiciels05/09 à 11:44 Mis à jour le 05/09 à 12:45 Facebook : Comment vérifier ses réglages de sécurité ? Le réseau social propose un outil qui permet de contrôler rapidement la visibilité des données personnelles sur la plateforme. Utile et efficace. Définir ses règles de confidentialité sur Facebook n’a jamais été une chose facile. C’est pourquoi le réseau vient de créer un nouvel outil baptisé « Vérification de la confidentialité ». Simple et efficace, il permet d’inspecter rapidement la visibilité des données publiées sur votre compte. Ce check-up se fait en trois étapes, en compagnie d’un sympathique petit dinosaure bleu. Les trois étapes de de la "Vérification de confidentialité" L’avantage de cette procédure est qu’elle ne prend que quelques minutes et peut rapporter gros.

Lire aussi: Identité numérique. Mon identité numérique. La question de l'identité numérique des élèves fait constamment surface dans les médias et surtout auprès des intervenants dans les écoles. Les jeunes sont de plus en plus actifs à travers différents médias sociaux et autres outils du Web 2.0 dont plusieurs jeux en ligne. Cette vie virtuelle est parfois prétexte à des comportements variables et pas toujours pour le mieux-être des adolescentes et adolescents. Cette situation d'apprentissage et d'évaluation vise à travailler ces aspects de la vie des jeunes.

Intention : Amener les élèves à prendre conscience que leur liberté d’expression comporte des contraintes et des obligations. Les amener à identifier les impacts de leurs publications en ligne sur eux et les autres et à explorer les règles, les codes et les normes qui entourent l’utilisation des médias sociaux. Les amener à se construire une représentation de l’identité numérique qu’ils souhaitent développer. Production attendue : Les technologies et les réseaux sociaux (Groupe 52) Q6. Si vous aviez la possibilité d'établir une seule règle pour tous lors de l'utilisation des réseaux sociaux, quelle serait-elle? Sur quelle valeur ou principe cette règle trouve-t-elle ses fondements? R6 Les beurres volants 1- En premier lieu, j'instaurerais une règle en lien à la cyber intimidation, puisqu'il s'agit vraiment d'un fleau dans notre société, j'interdirais donc les propos méprisants envers autrui afin d'éviter certaines catastrophes que nous connaissons tous.

Il s'agit d'une question de respect. 2-Deuxièmement, je pense que les contenus vidéos à caractère sexuel doivent être bannis de Facebook. Ils n'ont pas lieu d'être sur un réseau ou des personnes de chaque classe d'âge a accès , dont les jeunes enfants. 3-Troisièmement, je crois que les vidéos pouvant détruire la réputation de tous les jeunes devraient être reffusés par les réseaux sociaux lors de leur publication. R6 Équipe 42 1: Pas le droit de manquer de respect envers les autres et soi-même. Programme de citoyenneté numérique. Des didacticiels pour gérer sa présence numérique. L’Internet SOCiety (ISOC), association de droit américain à vocation internationale engagée dans la promotion de « l'interconnexion ouverte des systèmes et de l'Internet », publie via sa plateforme en ligne un ensemble de 9 modules pédagogiques visant à faciliter la compréhension et la gestion des traces internautiques.

Les différents thèmes abordés s'organisent autour de 3 axes principaux : l'économie (le rôle des cookies à l'origine des traces, les effets de la connectabilité, la publicité et le modèle économique des services dits gratuits, le traçage commercial, la monétisation), les risques (la protection de la vie privée, les traces générées via les appareils nomades, la gestion induite) et les contextes (les dynamiques à l'œuvre dans le monde des empreintes numériques, les questions relatives au consentement et aux accords transfrontaliers sur les transferts de données). Chaque module s'accompagne d'une version texte intégrale téléchargeable au format PDF. L’exposition quotidienne aux écrans, même courte, nuit aux résultats scolaires. ENTRETIEN. Une nouvelle étude démontre qu’une utilisation des écrans inférieure à deux heures par jour a des effets sur les résultats scolaires.

Michel Desmurget, directeur de recherche en neurosciences à l’Inserm, auteur de « TV lobotomie, La vérité scientifique sur les effets de la Télévision » fait le point sur l’état des connaissances actuelles en matière d’écrans. Une récente étude américaine a mis en évidence une baisse des résultats scolaires chez les enfants exposés aux écrans et, ce, dès 30 minutes d’utilisation quotidienne. Qu’en pensez-vous ? Michel Desmurget : J’ai vu cette étude et les résultats ne me surprennent pas. En Nouvelle-Zélande, une étude menée pendant 25 ans auprès de plusieurs milliers d’enfants a démontré que ceux qui regardaient la télévision deux heures par jour à l’école primaire avaient quasiment deux fois plus de risques de sortir du système scolaire sans diplôme. M. > À lire : Comment aider enfants et adolescents à faire bon usage des écrans M. M. M. M. Vie privée des enfants : une protection insuffisante sur les sites Internet.

Que ce soit pour jouer, apprendre, s’informer, bénéficier d’un soutien scolaire ou suivre les aventures de son personnage préféré, les enfants et adolescents passent beaucoup de temps sur Internet (en moyenne, par semaine, 3h40 de 1 à 6 ans, 5h30 de 7 à 12 ans, 13h30 de 13 à 19 ans en 2015) et le temps consacré à cette navigation augmente (plus d’une heure par tranche d’âge entre 2012 et 2015)[1]. En mai dernier, 29 autorités de protection des données dans le monde, rassemblées au sein du Global Privacy Enforcement Network (GPEN - réseau d'organismes agissant au sein de l'OCDE pour la protection de la vie privée) ont mené une opération conjointe d'audit en ligne sur 1 494 sites et applications : l’Internet Sweep Day.

La CNIL y a participé. L’objectif était de vérifier si les sites et applications Internet consultés par les enfants et adolescents respectaient bien les règles de protection de la vie privée. Les vérifications effectuées ont porté principalement sur : Sources. Mes datas et moi - Réseaux sociaux - Publier des photos d’élèves ? Nous souhaitons parfois publier des photos ou des vidéos où les élèves sont reconnaissables. Pourquoi pas ? Si c’est de façon occasionnelle et surtout responsable. Positionnement professionnel Si des parents exercent une pression cordiale, mais bien réelle, pour « voir » leurs enfants en classe, d’autres exprimeront clairement leur mécontentement en cas de problème. Bons sens Trois erreurs sont à proscrire : Oublier de demander les autorisations de publication des tuteurs légaux Collecter toutes les photos prises par des accompagnateurs et les diffuser aux parents, sans tri préalable Diffuser les ressources telles qu’elles ont été prises sans adaptation technique Bon usage 1 - Demander l’autorisation des tuteurs et de l’enfant lui-même C'est une obligation légale.

La question de l'identité numérique est devenue incontournable, parfois cruciale. Au-delà de l’aspect légal, demander à un élève l’autorisation de publier une photo le représentant est une occasion vraie d’éducation aux médias.