background preloader

Formation / dev competences

Facebook Twitter

Albert Ifrah, SAP :« Le cloud RH est un marché de renouvellement de plus en plus mature » Alors qu'outre-atlantique, le marché du logiciel dédié RH se confirme comme l'un des plus fertiles en start-up et acquisitions de technologie, SAP SuccessFactors vient de boucler l'intégration complète de son offre cloud RH avec le lancement du module paie en mode cloud.

Albert Ifrah, SAP :« Le cloud RH est un marché de renouvellement de plus en plus mature »

Albert Ifrah, directeur des ventes pour l'Europe des solutions RH de SAP commente la progression de ce segment majeur de l'adoption du cloud. LeMagIT : Il y a deux ans, l'acquisition de SuccessFactors était perçue comme un signe fort de la volonté de SAP de réorienter son portefeuille applicatif vers le cloud. En quoi le domaine RH est-il exemplaire en la matière ? Albert Ifrah : Avant cette acquisition, le cloud computing avait déjà pénétré le domaine RH – comme d'autres domaines telle que la relation client – pour des applications spécifiques comme la gestion des talents ou le recrutement.

Albert Ifrah : L'articulation de l'offre correspond à la demande du marché et aux divers cas de figure. Au fait, c’est quoi un MOOC ? MOOC et CC.png 1 515 × 868 pixels. Les facteurs de réussite d’un Mooc – une contribution. C’est une question que Rémi Bachelet a posée récemment, face à l’émergence des Moocs.

les facteurs de réussite d’un Mooc – une contribution

Beaucoup d’universités ou grandes écoles se lancent sur cette activité. Je n’ose pas encore dire "sur ce marché". Fort de quelques Moocs suivis, avec plus ou moins d’assiduité, je tente une contribution à travers un graphique. La plateforme Sur ce dessin, j’ai omis la question souvent posée de la plateforme. Le formateur et son équipe De la même façon, tout le monde a évoqué l’importance du formateur. Pendant la phase de lancement, puis pendant le Mooc, il faut un minimum d’animation sur les réseaux sociaux. Maintenir l’attention des apprenants Le Mooc doit maintenir l’attention de ses apprenants sur toute la durée du Mooc. Les évaluations peuvent aussi poser des jalons dans le temps, et maintenir l’attention sur la durée du Mooc. La place de l’apprenant Les échanges focalisent beaucoup sur la qualité des vidéos, des "slides", etc.

Encore plus ! Like this: J'aime chargement… E-learning ou Digital Learning ? Le e-learning, les utilisateurs en auraient soupé !

e-learning ou Digital Learning ?

Aussi il faut se mettre à leur place : comment trouver un agrément à ces interminables films d’écran aux débuts standardisés (« Vous allez apprendre à… Pour passer d’un écran à l’autre, appuyez sur… », etc.) et dont la fin est connue d’avance : un quizz arbitraire, approximatif, pour vérifier quoi au juste ? Le tout, plein de bonnes intentions : mascotte, couleurs, animations variées… Il aura fallu une dizaine d’années pour réunir, en quantité et en qualité, les compétences nécessaires à la production de ce type de média, des compétences qui risquent d’être obsolètes avant longtemps, car les apprenants veulent passer à d’autres formats. Certes les modules ont réduit de durée, et dans des proportions qu’on n’imaginait pas - d’une heure à dix minutes, voire moins. Le cinq minutes maximum devrait se généraliser… Coexistence délicate à gérer avec les vieux patrimoines e-learning. Michel Diaz. Du e-learning au Digital Learning : on y arrive ! La meilleure façon de démarrer le le e-learning dans l’entreprise… c’est de procéder a minima !

Du e-learning au Digital Learning : on y arrive !

Il faut en effet que cette démarche réponde à une vraie problématique de l’entreprise ou de l’un de ses départements. Idéalement, il faudrait même aller au-delà, en s’assurant que l’objectif poursuivi par cette introduction du e-learning est bien aligné sur la stratégie de l’entreprise. La première condition garantit que le public sera au rendez-vous et qu’un ROI, même sommaire, pourra être présenté. La seconde débouche sur la promesse d’un développement du e-learning s’étendant au-delà d’une simple action isolée, et débouchant sur une vraie stratégie de formation. C’est à lui qu’il appartient en effet de choisir les KPIs (NDLR : Key Performance Indicators, indicateurs clés de performance) à même de suivre les progrès de sa stratégie. Xavier Voilquin.