Publicis

Facebook Twitter

Minc-Courbit-Sarkozy FranceTélévisions : Médiapart m. Justice : France Télévisions débouté face à Mediapart. Le groupe a été condamné à verser 3.000 euros à Mediapart.

Justice : France Télévisions débouté face à Mediapart

Vendredi, le site d'information Mediapart a publié un article contenant trois documents distribués lors du dernier conseil d'administration de France Télévisions. C'est lors de cette réunion que le groupe audiovisuel public a pris sa décision d'entamer des négociations exclusives avec le duo Stéphane Courbit/Publicis en vue de la privatisation de la régie publicitaire de France Télévisions. Estimant que la teneur de ces documents « pouvait compromettre la négociation », France Télévisions et sa filiale FTP ont assigné le site dans une procédure d'urgence, le "référé-interdiction". Les deux plaignants demandaient le retrait pur et simple des documents. Samedi, le juge des référés a débouté les plaignants de leur demande, estimant qu'elle « représenterait une restriction excessive et disproportionnée à la liberté d'informer ». France Télévisions ne pourra pas cacher les secrets de sa régie.

Des logos du site Mediapart (DR) France Télévisions exigeait le retrait de documents internes publiés par Mediapart, mais la justice lui a donné tort ce samedi.

France Télévisions ne pourra pas cacher les secrets de sa régie

Selon ces documents, pour mettre la main sur la régie publicitaire du groupe public, Stéphane Courbit et Publicis ne débourseront en fait que 2,6 millions d’euros. Très loin des 16 millions annoncés officiellement.