background preloader

Cyber Punk

Facebook Twitter

Futures. La Prospective. Cybernétique. Transhumanistes sans gêne. L’homme percera-t-il un jour le secret de son cerveau ?

Transhumanistes sans gêne

Dans vingt ans, cinquante ans, un siècle ? Les spéculations les plus aléatoires circulent. Cette quête apparaît comme la prochaine frontière de l’homme, celle qui lui permettra de se dépasser, prétend le mouvement transhumaniste. Les efforts de la recherche tendraient à les conforter. Simuler le cerveau humain sur un ordinateur. C’est l’incroyable défi du Human Brain Project, initié par le neurobiologiste Henry Markram, associant treize centres de recherche en Europe et réclamant un milliard d’euros sur dix ans. «Matrix» et «Avatar» Une vieille lune qu’on pensait cantonnée à la littérature de science-fiction. Le transhumanisme, frange extrême de la cyberculture californienne, professe que l’humanité se trouverait au seuil de la plus grande transformation de son histoire.

Ce courant de pensée radical se développe dans la Silicon Valley, en pleine révolution numérique. Défiance de la chair Sculpter le corps et l’esprit. De la contre-culture à l’autoculture. Punk et cyberpunk, hippie et néo-hippie..., la soucoupe scrute la contre-culture et ses avatars modernes.

De la contre-culture à l’autoculture

Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information, Remi Sussan a écrit pour Science & Vie High Tech, Computer Arts, Info PC et Technikart. Il s’est également illustré dans La Spirale avec une interview d’Alexander Bard et un “Manuel de survie à l’usage de l’étudiant des religions du futur” qui resteront dans les annales de ce site. La Spirale l’a retrouvé à l’occasion de la sortie des Utopies post-humaines, un voyage initiatique dans les tréfonds de la contre-culture, de la cyberculture et de ce qu’il convient aujourd’hui de nommer la culture du chaos. Les lecteurs assidus de La Spirale se souviennent de ton excellent Manuel de survie à l’usage de l’étudiant des religions du futur. On te retrouve aujourd’hui avec un nouveau livre, Les Utopies Post-Humaines, publié chez Omniscience.

Une discussion avec mon éditeur. CHAOS 999.

Cyber movies

Art et culture numérique. Cyberpunk. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cyberpunk

Centre Sony à Berlin, décrit comme un exemple réel de lieu cyberpunk par David Suzuki[1]. Le cyberpunk (association des mots cybernétique et punk) est un genre de la science-fiction très apparenté à la dystopie et à la hard science-fiction. Il met souvent en scène un futur proche, avec une société technologiquement avancée (notamment pour les technologies de l'information et la cybernétique). « Le courant cyberpunk provient d'un univers où le dingue d'informatique et le rocker se rejoignent, d'un bouillon de culture où les tortillements des chaînes génétiques s'imbriquent. »

De la contre-culture à la cyberculture. Le cyberpunk ( année 1980 ) Etymology of Cyberpunk. Foreword to 'Cyberpunk' Bruce Bethke In the early spring of 1980 I wrote a little story about a bunch of teenage hackers.

Etymology of Cyberpunk

From the very first draft this story had a name, and lo, the name was -- And you can bet any body part you'd care to name that, had I had even the slightest least inkling of a clue that I would still be answering questions about this word nearly 18 years later, I would have bloody well trademarked the damned thing! Nonetheless, I didn't, and as you're probably aware, the c-word has gone on to have a fascinating career all its own.

The invention of the c-word was a conscious and deliberate act of creation on my part. Offhand, I'd say I succeeded. How did I actually create the word? IMPORTANT POINT! Then again, Gibson shouldn't get sole credit either. Me? Brought to you by The Cyberpunk Project. Néo-hippies & cyberpunks » Article » OWNI, Digital Journalism. Les deux derniers mythes rock sont resucés par notre société en mal d'utopie, mollassons avatars vidés de leur substance originelle.

Néo-hippies & cyberpunks » Article » OWNI, Digital Journalism

Chronique acide. Enfant dégénéré du punk. Les certitudes occidentales nées des Trente Glorieuses finissent de se dissoudre dans un magma balisé de crises financières remplaçant les guerres mondiales au rang de soucis planétaires. La tentation est grande d’injecter dans l’espace laissé vacant quelques utopies dont certaines, nourries de crypto-mysticisme numérique, se veulent libertaires et futuristes.

Il n’est d’ailleurs pas le moindre des paradoxes que les ultra-individualistes chantres de la révolution Internet (une par jour, 13 à la douzaine) veulent, eux aussi, être collectivement désignés par une étiquette qui fera bonne figure aux côtés de celle des résistants de 39-45 (papi), des soixante-huitards (papa), et de quelques autres (tontons). Alors faut-il, pour s’aménager une place dans l’histoire, manier le corpus existant ? 999 Demeure du Chaos - Abode of Chaos - Esprit de la Salamandre.

Lux Fiat 16-11-2008.