background preloader

Polynésie

Facebook Twitter

50 entreprises se partagent la moitié du marché local. Le secteur de la grande distribution à dominante alimentaire "présente un degré de concentration très élevé (…) en raison de la part de marché d’un acteur de ce secteur proche de deux tiers" note le premier Observatoire de la concurrence.

50 entreprises se partagent la moitié du marché local

PAPEETE, le 2 février 2017 - Une publication de l'Autorité de la concurrence sur le poids des plus grosses entreprises dans différents secteurs de notre économie montre où la concentration est la plus importante. Certains secteurs sont clairement en situation d'oligopole, mais l'Autorité considère qu'il n'y a pas toujours matière à intervenir. Le tout premier Observatoire des concentrations a été publié hier, une photographie de la situation concurrentielle globale, qui a aussi étudié en détail 11 secteurs clés (représentant le quart de notre économie). On y apprend que 0,2% des entreprises polynésiennes réalisaient plus de la moitié de notre production de biens et services en 2014. Sur le même thème...

La Polynésie française, territoire en déflation depuis 2014. Alors que l'Hexagone craint de connaître la déflation, à 16.000 kilomètres de la métropole, un territoire français se trouve déjà dans cette situation, qui s'est aggravée en 2015.

La Polynésie française, territoire en déflation depuis 2014

Si la majorité des économistes tire la sonnette d'alarme sur la tendance déflationniste de la France, avec une croissance quasiment stoppée net au deuxième trimestre, un territoire est déjà passé de l'autre côté de la ligne rouge depuis 2014: la Polynésie française. Les chiffres publiés par l'Institut de la statistique de Polynésie française (ISPF) sont formels: la collectivité d'outre-mer connaît une période de baisse des prix moyens à la durée largement supérieure aux seuils généralement retenus pour parler de «déflation», même si l'ISPF à longtemps hésité à utiliser ce terme dans ses conclusions.

Ce qui ne l'empêche pas de démontrer que la tendance initiée en 2014 s'accélère rapidement, et d'assumer la nature du phénomène: «Depuis le début de l'année, l'indice général est en baisse de 0,7 %. Comment survivre avec moins que le Smig. Vivre avec le Smig voire beaucoup moins, c’est le sort de nombreuses familles polynésiennes.

Comment survivre avec moins que le Smig

Alors que le CESC (Conseil économique social et culturel) s’apprête à étudier le projet de loi qui prévoit un salaire minimum réduit à 120 000 Fcfp bruts pour le projet du Tahiti Mahana Beach, Terii, chômeur longue durée essaie de nourrir une famille de 6 personnes avec 30 000 francs Pacifique par mois. Il est pourtant un géomètre diplômé, mais cela fait un an qu'il ne trouve pas de travail stable. En Polynésie française le salaire minimum mensuel brut est fixé à un peu plus de 149 000 francs Pacifique pour 169 heures de travail. Bien loin du salaire moyen qui se situe au dessus de 300 000 Fcfp.

Un niveau un peu moins élevé que le Smig de métropole qui s'élève à 162 885 Fcfp, mais plus avantageux que ceux des États-Unis (112 170 Fcfp) ou de Wallis et Futuna (79 812 Fcfp). Le CESC dit non à la baisse du Smig. Les membres du Conseil économique, social et culturel (CESC) se sont réunit ce jeudi 21 août en session plénière pour rendre leur avis sur un projet de loi du Pays concernant la zone prioritaire d’aménagement et de développement touristique du Mahana Beach.

Le CESC dit non à la baisse du Smig

Six mesures sont envisagées : la fixation d’un salaire minimum de développement mensuel à 120 000 Fcfp et l’application d’une minoration de 20% sur les autres salaires tels qu’ils sont fixés par les conventions collectives applicables, sauf accord d’entreprise contraire ; l’augmentation de la durée légale du travail à 40 heures hebdomadaires au lieu des 39 actuelles ; la suppression d’un jour férié : le lundi de Pentecôte ; la suppression du 13ème mois et au-delà ; la suppression de l’indemnisation par l’employeur des 3 premiers jours de maladie dans certains cas ; l’instauration du médecin référent seul habilité à délivrer un arrêt maladie à son patient. Nouveau dispositif de formation en alternance pour jeunes chômeurs - polynésie 1ère.

SMIG et salaires - Site de la Direction du Travail. Qu’est-ce que le salaire ?

SMIG et salaires - Site de la Direction du Travail

Le salaire est la contrepartie du travail._ Article Lp. 3311-1Qu’est-ce que le salaire brut ? Le salaire brut comprend : le salaire de base, les majorations pour heures supplémentaires, les avantages en nature, primes, gratifications, commissions,...Il ne comprend pas le remboursement des frais professionnels._ Article Lp. 3321-2Qu’est-ce que le salaire net ? Le salaire net est le salaire versé au salarié après déduction des cotisations sociales dues.A partir de quel moment perçoit-on une prime d’ancienneté ? Et quels sont les taux ?