La Crise

Facebook Twitter
Gaz de schiste : refus de permis L'américain Hess Oil ne sera pas autorisé à explorer les gisements de gaz et de pétrole de schiste du Bassin parisien. Ainsi en a décidé le 28 novembre le ministre de l'Ecologie Philippe Martin. Alternatives Economiques : actualité économique et sociale, information économique et sociale

Alternatives Economiques : actualité économique et sociale, information économique et sociale

Crise : rien n'a changé La crise financière et économique débutée en 2007 avec l'explosion des subprimes n'en finit plus de durer : elle se calme, s'aggrave, se renouvelle, change de victimes, certes, mais ne s'éteint pas. Les taux de croissance occidentaux restent désespérément anémiques et les populations souffrent toujours, attendant avec résignation ou colère le prochain coup de massue. Mais cette situation doit-elle vraiment étonner ? Au fond, malgré la multiplication des sommets (G20, G20 finances, G8, européens, franco-allemand...), quels changements fondamentaux sont-ils intervenus ? Crise : rien n'a changé
Le ministre du budget n'a pas pu s'en empêcher. Alors que l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) avait prévu de rendre public ce jeudi 30 septembre à 22 heures un nouveau «point de conjoncture», François Baroin a rompu l'embargo entourant le document et révélé dès le matin l'une des informations qu'il contient: l'Insee a relevé à la hausse sa prévision de croissance pour 2010, la portant à +1,6% contre une évaluation de +1,4% au printemps. Ce faisant, le ministre a commis une double faute: il a violé sans vergogne les règles qui encadrent la production statistique en Europe. Mais surtout, il a tenté d'accréditer l'idée que l'économie française se portait mieux, alors qu'une rafale ... Radiographie d’un pays au bord de l’exaspération sociale Radiographie d’un pays au bord de l’exaspération sociale
Le FMI et The Economist contre la rigueur abrasnet (Flickr, cc) Du même auteur C’est le discours dominant des élites politico-économiques : il faut réduire les déficits pour relancer la croissance. Le FMI et The Economist contre la rigueur
Deux ans de crise en patates, par Martin Vidberg
Le Monde | • Mis à jour le | Par Antonin Sabot et Jérémie Baruch Le 15 septembre 2008, la banque d'affaires Lehman Brothers était déclarée en faillite, le premier signe tangible d'une crise du crédit engagée depuis la fin des années 1990. Pendant deux ans, à la suite de cette chute emblématique, les indicateurs économiques ont fluctué au gré des soubresauts de la crise économique. De la faillite de Lehman aux mesures d'austérité : retour sur deux ans de crises De la faillite de Lehman aux mesures d'austérité : retour sur deux ans de crises