background preloader

Le financement du webdoc

Facebook Twitter

Web doc financement. Alors qu’ils étaient encore méconnus voilà une dizaine d’années, les web-documentaires sont devenus un véritable phénomène sur la Toile.

web doc financement

Consécration pour ce nouveau genre, un prix lui est dédié, celui de France 24-RFI du web-documentaire qui sera remis pour la seconde année consécutive le 12 septembre prochain, dans le cadre de Visa pour l’image. Alors qu’il n’en paraissait qu’une petite dizaine il y a encore trois ans, ces nouvelles productions ont acquis leurs lettres de noblesse avec près d’une quarantaine de web-documentaires publiés ou à venir en 2010. Pour l’internaute averti, impossible en effet de passer au travers des mailles du filet de Prison Valley, Voyage au bout du Charbon, Thanatorama, Gaza Sderot… NIRVANA HORS DE PRIX. Les web-documentaires sont ainsi souvent présentés comme une alternative aux contenus très institutionnels des sites d’informations générales, certains professionnels n’hésitant pas à définir ce genre comme le « nirvana » du journalisme.

Quels financements pour le webdocumentaire ? Le webdocumentaire se développe mais quel économie pour financer ce nouveau format?

Quels financements pour le webdocumentaire ?

On est encore bien loin de la rentabilité pour les auteurs qui s'engagent souvent dans de longues enquêtes. Le prix RFI-France 24 du webdocumentaire a été remis officiellement mercredi 1er septembre 2010, lors du Festival Visa pour l’image, à Philippe Brault et David Dufresne pour Prison Valley. Le webdocumentaire est un nouveau genre journalistique mélangeant photos, vidéo, audio et diffusé sur internet. Il cherche encore un modèle qui soit viable financièrement. Prison Valley, formidable road-movie interactif sur l’industrie carcérale aux Etats-Unis, a remporté le prix du webdocumentaire au Festival Visa pour l’image. Prison Valley a rapporté 30 000 euros à chacun des deux auteurs. « On ne se plaint pas, reconnaît l’un d’entre eux, le photographe Philippe Brault, mais rapporté à un an et demi de travail, 15 heures par jour, on s’y retrouve tout juste » . « Je ne pourrai pas vivre que de ça » Contribution en ligne : KissKissBankBank. Webdoc : innover aussi dans le financement.

Webdoc A mi-chemin entre les modèles du documentaire et du journalisme d’investigation, le financement d’un webdocumentaire cumule les handicaps d’autant qu’il coûte plus cher à réaliser en raison des compétences supplémentaires auxquelles il faut faire appel pour le développement sur le web. « Un paradis pour les journalistes, un enfer pour les producteurs.

Webdoc : innover aussi dans le financement

On vit quelque chose d’innovant mais il faut repenser les modes de production », résumait le producteur français Marc Lustigman (Darjeeling – ci-contre) le 5 mai dernier, lors du Millenium Webdoc, festival dédié au webdocumentaire, à l’espace Senghor (Bruxelles). Le webdocumentaire se cherche encore, tant dans ses nouvelles formes d’écriture que dans son financement. Pour Marc Lustigman, producteur (Darjeeling), ce que sera un webdocumentaire dépendra en premier lieu de son histoire « car raconter des histoires, c’est la raison d’être de notre travail.

Ecouter un extrait de l’exposé de Marc Lustigman : CNC web cosip. Le décret n°2011-364 du 1er avril 2011 est paru le 3 avril 2011 au Journal officiel.

CNC web cosip

Il modifie le décret n°95-110 régissant le COSIP, en étendant le soutien automatique aux productions financées par une plateforme internet sans diffuseur télévisé. 1. Qu’est-ce que le web COSIP ? L'élargissement du bénéfice du COSIP, appelé dans la suite « web COSIP », vise à accompagner le développement et la production d’œuvres patrimoniales audiovisuelles sur internet. Il vient compléter les dispositifs de soutien existants, sans les remplacer : le soutien sélectif en faveur des projets pour les nouveaux médias, qui existe depuis 2007 ; les soutiens sélectif et automatique audiovisuels avec des financements « mixtes » (TV et internet), qui existent depuis 2008.

Un suivi du dispositif sera mis en place par le CNC afin de dresser un bilan de son application à l’issue d’une période de deux ans. 2. Les coefficients et la valeur du point sont inchangés par rapport au COSIP. 3. Enfin, il est possible : CNC subventions. Visas et Classification Consultez la base de données des films de la commission de classification Registre public de la cinématographie et de l'audiovisuel liste des commissions et décisions de nomination liste des commissions et décisions de nomination Images de la diversité aides complémentaires aux œuvres contribuant à une meilleure représentation de la diversité culturelle en France et à la promotion de l'égalité des chances.

CNC subventions

Aide aux projets nouveaux médias. Depuis 2007, le fonds d'aide aux projets pour les nouveaux médias accompagne des oeuvres audiovisuelles innovantes qui intègrent les spécificités de l'Internet et/ou des écrans mobiles dans leur démarche artistique et de diffusion. descriptif Cinq années de fonctionnement ont permis d’aider 360 projets dont une centaine sont d’ores et déjà réalisés et en ligne.

aide aux projets nouveaux médias

En 2012, 95 projets ont été soutenus pour un montant total de 2.4 M €. Ces chiffres confirment l’émergence d’une nouvelle création et le rôle de l’aide du CNC dans la structuration de son économie. Parallèlement à l’ouverture du soutien automatique à la production audiovisuelle à des projets financés par des éditeurs de services de média à la demande (dispositif « web COSIP »), le CNC souhaite poursuivre son soutien aux projets les plus innovants. 1.

A.