background preloader

Management collaboratif

Facebook Twitter

Mandat impératif. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mandat impératif est le pouvoir délégué à une organisation ou un individu élu en vue de mener une action définie dans la durée et dans la tâche, selon des modalités précises auxquelles il ne peut déroger. Il s’oppose au mandat représentatif. Définition[modifier | modifier le code] Le « mandatement impératif » est un principe politique, lié à un mode de fonctionnement au niveau organisationnel (une autre méthode élective), qui part de besoins définis par un organisme ou un groupe exerçant ce principe, pour ensuite déléguer, si nécessaire à un ou plusieurs individus (extérieurs ou internes au groupe) une action définie dans la durée et dans la tâche. Il peut y avoir un contrôle, selon le mandat, ou un rapport demandé au mandaté afin que les mandataires soient en lien direct avec le mandat posé, et suivent ainsi la réalité et l'efficacité du mandat. Fondements théoriques[modifier | modifier le code] Limites[modifier | modifier le code]

Anarchie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’anarchie (du grec ἀναρχία / anarkhia, composé de an, préfixe privatif : absence de, et arkhê, hiérarchie, commandement) désigne la situation d’une société où il n’existe pas de chef, pas d’autorité unique, autrement dit où chaque sujet ne peut prétendre à un pouvoir sur l’autre. Il peut exister une organisation, un pouvoir politique ou même plusieurs, mais pas de domination unique ayant un caractère coercitif.

L’anarchie peut, étymologiquement, également être expliquée comme le refus de tout principe premier, de toute cause première, et comme revendication de la multiplicité face à l’unicité. Le mot anarchie est employé tantôt péjorativement, comme synonyme de désordre social dans le sens commun ou courant et qui se rapproche de l’anomie, tantôt comme un but pratique désirable à atteindre comme c’est le cas pour les anarchistes.

Anarchie et anomie[modifier | modifier le code] Sens courant[modifier | modifier le code] ↑ Ely, Richard et al. Autogestion. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article est incomplet dans son développement ou dans l’expression des concepts et des idées. (mars 2016). Son contenu est donc à considérer avec précaution. Améliorez l’article ou discutez-en. Dans sa définition classique, l’autogestion (du grec autos, « soi-même », et « gestion ») est le fait, pour un groupe d’individus ou une structure considérée, de prendre les décisions concernant ce groupe ou cette structure par l’ensemble des personnes membres du groupe ou de la structure considérée.

Il existe cependant une autre définition, plus politique ; y sont intégrés d'autres paramètres avec une certaine variabilité. La suppression de toute distinction entre dirigeants et dirigés,la transparence et la légitimité des décisions,la non-appropriation par certains des richesses produites par la collectivité,l'affirmation de l'aptitude des humains à s'organiser sans dirigeant. Historique[modifier | modifier le code] Ils en parlent : Concepts liés : Démocratie directe.

La démocratie directe est un régime politique dans lequel les citoyens exercent directement le pouvoir, sans l'intermédiaire de représentants. Initialement équivalente au concept de démocratie depuis l'antiquité grecque, la qualification progressive des régimes représentatifs comme démocraties a conduit parfois à l'usage du qualificatif « direct » pour distinguer techniquement les pratiques qui se rapprochent de l'expérience du siècle de Périclès. Appliquée au seul secteur économique, la démocratie directe est souvent appelée autogestion.

La démocratie athénienne, au VIe siècle av. J. Certaines démocraties actuelles contiennent des éléments directs mais toujours dans le cadre d'un régime représentatif. De nombreux pays possèdent des mécanismes (référendum, assemblées locales, initiative populaire) qui relèvent de la démocratie directe ou semi-directe. Histoire de la démocratie directe[modifier | modifier le code] Démocratie athénienne[modifier | modifier le code] Les différents types de personnalité : Comment manager tous les types de personnalité. Comment faciliter l’épanouissement de son équipe ? Hardware et software du manager postmoderne. Le disque dur du management est en train de muter ! La raison a largement influencé le management moderne. Le management moderne voulait tout expliquer, tout rationaliser, tout standardiser, tout homogénéiser, tout centraliser : les comportements, les techniques, les processus, les normes…etc. Mais, dorénavant, la raison arrive à saturation chez nos collaborateurs et la passion, les pulsions et les émotions pointent le bout de leur nez pour le meilleur comme pour le pire !

Le tout raisonnable ennuie ou agace. La demande de sensation est à la hausse. Aujourd’hui, on est plus« fan de », que » froidement pour « ou » froidement contre « . Si le hardware d’un manager peut toujours être défini à partir des 6 dimensions décrites ci-dessus, ce qui fait la différence d’un manager à l’autre, c’est l’association hardware-software !

L’intention => A l’ère postmoderne, elle doit être tout en Noblesse… Avec une forte capacité de séduction. L’action => A l’ère postmoderne, elle doit viser l’Excellence. Management PostModerne. L’intelligence collective, cette étonnante capacité du vivant. | Le 4ème singe.