background preloader

Le magasin phygital

Facebook Twitter

Web To Store : 4 astuces pour générer du trafic en magasin. Le magasin PHYGITAL - Google Slides. Undiz Machine à Toulouse : un magasin "phygital" Sephora et son « entertaining shopping experience » Avec plus de 30% de parts de marché en France, 1850 points de vente à travers le monde, dont 300 en France, l’enseigne de parfumerie cosmétiques Sephora connaît une success story incontestable.

Sephora et son « entertaining shopping experience »

Depuis 1997, elle a rejoint le groupe LVMH. Créée en 1969 par Dominique Mandonnaud, un commerçant ambitieux, l’entreprise a été la première à commercialiser des parfums sous la forme de libre service. (1) Autrefois enfermés derrière les comptoirs, les parfums, crèmes, et maquillage, étaient des produits très premium impossibles à tester avant l’achat. Avec Shop 8, qui deviendra par la suite Sephora, Dominique Mandonnaud a révolutionné le monde de la beauté, favorisant l’accessibilité et une expérience d’achat sensorielle. Comment ses deux valeurs ont-elles jalonné l’histoire de la marque ?

Quels sont les facteurs clefs de succès du leader des enseignes beauté ? La chaîne Undiz marque l'innovation à la culotte. Des petites culottes enfermées dans des capsules en plastique, qui parviennent au client grâce à un système de tubes à air comprimé...

La chaîne Undiz marque l'innovation à la culotte

Ce concept incongru au parfum rétrofuturiste est devenu la marque de fabrique d'Undiz, l'une des marques du groupe de lingerie Etam, qui cible les 15-29 ans. Un cas de figure original dans un univers où la gestion des stocks sont devenus un enjeu. LIRE AUSSI >> L'e-commerce pousse le magasin à se réinventer En 2015, l'enseigne a inauguré dans son magasin de Toulouse sa première "Undiz Machine". L'idée: relier la réserve de la boutique à l'espace de vente grâce à un réseau de tubes de plastique transparents. Toute la gamme sur une surface de vente réduite L'idée a valu un joli buzz à l'enseigne. Mais l'intérêt de ce concept est aussi dans la logistique.

Pour faire tourner la "machine" avec efficacité, Undiz a équipé tous ses produits d'étiquettes à radio-fréquences RFID, qui permettent de les localiser et d'avoir l'état des stocks en temps réel. Le phygital dossier. Le magasin connecté a la côte auprès des Français. Etre connecté n’est pas encore la panacée des magasins.

Le magasin connecté a la côte auprès des Français

Beaucoup le font du bout des doigts et très souvent imparfaitement. Pourtant ils auraient tout à gagner, selon le 1er Baromètre Digital Store mené par Extrême+Sensio en collaboration avec Ipsos. Pour satisfaire des clients déjà digitaux donc prêts et intéressés, générer du trafic et contrer le e-commerce. 97% des Français possèdent un téléphone mobile dont pour beaucoup un smartphone ou un androïd, 50% une tablette et 83% préparent leurs achats sur Internet… De plus, la synchronicité sans cesse améliorée entre les devices d’une part et les offres des marques sur leurs divers supports d’autre part concourt à créer un vrai fil conducteur entre le virtuel et le physique. Tous les atouts sont réunis pour que le magasin connecté explose selon la première vague du Baromètre Digital Store et ses 4 infographies (voir ci-dessous) réalisés par Extrême+Sensio avec Ipsos (*).

Quant au vendeur sa tâche est rude. Florence Berthier. Magasin connecté: les 10 tendances à suivre - L'Express. Aujourd'hui déjà, 87 % des consommateurs recherchent de l'information sur les sites marchands avant de finaliser leurs achats dans leurs points de vente habituels, et 32% vont acheter un article sur internet dès qu'ils ne le trouvent pas dans les rayons.

Magasin connecté: les 10 tendances à suivre - L'Express

Demain, ces magasins devront se réinventer pour continuer d'exister. Avec un triple enjeu. Primo : attirer, grâce au digital, des clients dans les boutiques. Deuzio : satisfaire ces clients sur le lieu de vente en créant une nouvelle expérience qui facilite le service puis l'acte d'achat.

Tablettes tactiles, bornes interactives, réseaux wi-fi... ces nouvelles solutions technologiques doivent permettre de réenchanter l'acte d'achat en magasin et de fidéliser les consommateurs. Certains commerçants ont déjà compris ces enjeux et déploient une stratégie digitale qui booste leur efficacité commerciale. 1. En 2013, moins d'un consommateur sur trois (32 %) utilisait uniquement le magasin physique pour acheter un produit.