background preloader

Pearlramos

Facebook Twitter

L'ocytocine, l'hormone du bonheur – Nos Pensées. Aujourd’hui, l’effet de cette hormone particulière appelée ocytocine, qui est clé dans le bonheur de l’être humain, est bien connu. Elle est libérée quand nous faisons du sport, quand nous dansons, quand nous chantons ou quand nous nous serrons dans les bras. Elle paraît même être responsable du bonheur qui existe dans un couple. Selon la revue Journal of Neuroscience, des chercheurs allemands ont certifié que l’ocytocine (hormone indispensable de l’accouchement) administrée à des hommes, les rendaient plus fidèles. L’ocytocine, connue sous le nom de l’hormone du bonheur, est alors une aide pour les relations monogames. Qu’est-ce que l’ocytocine ? Cette hormone est produite dans l’hipotalamus, une zone du cerveau absolument nécessaire pendant l’accouchement et l’allaitement, mais également impliquée directement dans la création des liens sociaux (famille, couple) et dans l’augmentation de confiance entre les individus.

Le résultat surprenant de l’étude. L'ocytocine est l'hormone du bonheur et de l'attachement. L’histoire du bonheur débute avec celle de l’humanité. Aux dires des philosophes, on croyait à la possibilité de parvenir au bonheur sur terre à condition de s’en donner tous les moyens. Du « Connais-toi toi même » de Socrate au « le bonheur est affaire de volonté » de Zénon, en passant par les paradis de l’église qui renvoient le concept de bonheur à la fin des temps… Du bonheur « idéal de l’imagination » de Kant, au bonheur construit « sur le pacte social » de Spinoza, du « bonheur pour tous » de la Déclaration des Droits de l’Homme au « bonheur universel » de l’idéologie socialiste, du bonheur « collectif » au bonheur « individuel » qui caractérise nos sociétés de consommation… le bonheur puise ses fondations non seulement dans un contexte endogène individuel, mais aussi dans les relations des individus avec l’environnement naturel, la société, son histoire politique, économique et culturelle.

Les neurones de ces structures sont interconnectés grâce à de nombreuses synapses. L'ocytocine ou l'hormone du bonheur ! | Etats d'Esprit. A-t-on jamais vu marcher la molécule du bonheur ? Massivement partagée sur les réseaux sociaux, l’image de cette molécule du bonheur est en réalité souvent mal interprétée. Précisions. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Gary Dagorn Avez-vous déjà vu… le bonheur qui marche ? Un(e) de vos ami(e) s a peut-être partagé sur les réseaux sociaux cette image surprenante d’une molécule « piétonne » transportant sur son « dos », nous dit-on, une boule d’endorphine, ce composé chimique sécrété lors d’une activité physique intense, qui provoque des sentiments de bien-être, de relaxation ou bien d’excitation.

L’image est en fait une animation 3D réalisée par l’artiste John Liebler pour Art of the Cell, une entreprise spécialisée en animation médicale et scientifique. Contrairement à ce qu’affirme, par exemple, le post Facebook ci-dessus, il ne s’agit pas tout à fait d’une molécule de myosine mais d’une molécule de kinésine. Une molécule motrice indispensable Une image surinterprétée. Au sommaire de Science & Vie n°1181 - Science-et-vie.com. Découvrez dans la suite de cet article le sommaire complet ainsi que les compléments que la Rédaction a souhaité apporter à votre dernier numéro de Science&Vie. 16 > Labos Une particule d’un genre nouveau aurait été détectée ; le mystère du bleu des mygales ; des lois simples régissent la toile neuronale… 24 > Environnement Les ressources en eau les plus vulnérables sont désormais localisées ; les prés salés seront sauvés par l’excès de CO2… 30 > Médecine La résistance de l’os dépend du sens de ses fibres ; on sait cultiver des cordes vocales pour les greffer… 34 > Technos Les tourbillons dans les tuyaux sont enfin modélisés… 38 > 12 000 décès par an en France : Mais pourquoi mange-t-on trop salé ?

46 > LE BONHEUR : MAIS OÙ SE CACHE-T-IL ? 50 > Dans l'ADN, des gènes y prédisposent 54 > Dans le cerveau, des circuits spécifiques l'activent 58 > Dans le corps, des processus biologiques lui sont dédiés 60 > Le bonheur, un avantage évolutif ? Science & société Science & vie pratique 114 > Bon à savoir. La science du bonheur. INFOGRAPHIE - Le bonheur n'est pas seulement dans le pré, il est surtout dans la tête. Les neurosciences dévoilent la chimie de cet état de grâce et s'invitent dans un débat jusqu'alors réservé aux philosophes et aux poètes. Paradoxalement, c'est en étudiant les mécanismes impliqués dans la douleur, la dépression ou les troubles bipolaires que les chercheurs ont découvert certaines sources du bonheur.

L'amour, le plaisir, le bien-être, la plénitude, facteurs que l'on considère comme des composants du bonheur, ont des constituants biologiques. Les neurobiologistes ont pénétré les structures cérébrales qui interviennent lorsque les émotions nous envahissent, ils ont observé les rouages mis en jeu dans la régulation des humeurs et décrypté les processus qui s'enchaînent pour nous remplir d'un sentiment de bonheur... ou nous plonger dans celui du malheur.Ces travaux se succèdent depuis les années 1970, grâce aux progrès des techniques d'investigation biologique et de l'imagerie cérébrale.