background preloader

Neutralité du net

Facebook Twitter

La Commission Européenne enterre la neutralité du net. Orange et Google associés contre la neutralité du net ? La semaine dernière, le sommet du G8 s'est terminé avec un discours appelant à un nouvel élan pour la liberté et la démocratie.

Orange et Google associés contre la neutralité du net ?

À cette occasion, une délégation du premier forum réunissant les patrons des grandes sociétés des télécoms et du numérique a remis ses conclusions aux chefs d'État. L'importance de la défense du droit d'auteur a été rappelée dans la déclaration finale, tandis que la neutralité des réseaux a brièvement été évoquée. À la lumière des récents propos de Stéphane Richard, l'actuel PDG de France Télécom, on comprend mieux pourquoi. Membre de la délégation qui a rencontré les chefs d'État à Deauville, Stéphane Richard a laissé entendre que sa société allait s'associer à Google - également représenté dans la délégation eG8 - pour améliorer l'accès au réseau des internautes qui accepteraient de payer plus cher pour une meilleure qualité de service.

"Est-ce qu'ils vont payer pour investir à nos côtés dans les capacités de réseau ? Neutralité du Net: La Commission européenne lâche utilisateurs et innovateurs. Paris, le 19 avril 2011 – La Commissaire européenne à l'économie numérique, Neelie Kroes, a remis au Parlement européen son rapport sur la neutralité du Net.

Neutralité du Net: La Commission européenne lâche utilisateurs et innovateurs

Ce document extrêmement décevant écarte toute mesure immédiate contre les opérateurs télécom qui restreignent en permanence l'accès à Internet des citoyens européens. En se cachant derrière de faux arguments libéraux, Mme Kroes laisse faire des pratiques anti-concurrentielles qui portent atteinte à la liberté de communication et à l'innovation dans l'environnement numérique. Le rapport tant attendu1 publié aujourd'hui échoue à proposer une politique protégeant l'Internet libre, ouvert, et donc neutre.

Soumise à une forte pression, Neelie Kroes évite consciencieusement toute action concrète pour réguler les pratiques des fournisseurs d'accès discriminant le trafic de leurs abonnés. Le rapport recycle en réalité les arguments des lobbyistes des télécoms, en les présentant comme des vérités consensuelles2. Le père du Web appelle les FAIs à respecter la neutralité du Net. Le gouvernement britannique vient d’annoncer que Sir Tim Berners-Lee travaillerait prochainement avec des fournisseurs d’accès pour la protection d’un Internet neutre et ouvert.

Le père du Web appelle les FAIs à respecter la neutralité du Net

Suite au sommet sur la neutralité du net, le constat est le suivant : le trafic est de plus en plus important et la tentation de gestion ou de hiérarchisation des flux est grande la part des FAI. Face à cela, l’inventeur du Web a été convoqué à Westminster par le ministre de communications, Ed Vaizey. Un réseau à « 2 vitesses » En accord parfait avec les militants pour la neutralité du net, déclarant que « ce serait une erreur d’avoir des contenus de qualité différente sur Internet », Tim Berners-Lee met en garde les FAI et réclame la sauvegarde d’un format unique pour tous les contenus circulant sur la toile. En proposant toujours plus de bande passante, les FAI ne font qu’augmenter le trafic sur Internet, ce qui ne résout pas le problème. Neutralité du net : la proposition de loi PS arrive à l'Assemblée. Mise à jour - C'est ce matin à 9H30 que la proposition socialiste est examinée par l'Assemblée Nationale.

Neutralité du net : la proposition de loi PS arrive à l'Assemblée

Le débat peut être suivi en direct sur cette page. Mise à jour (10 février 2011)- La proposition de loi du Parti socialiste sur la neutralité du net a été rejetée hier en Commission des affaires économiques. Elle sera néanmoins discutée par les députés le 17 février prochain, lors d'une séance publique. Sujet du 08 février - Les députés s'activent autour de la neutralité du net. Tandis qu'une mission d'information est actuellement conduite par les parlementaires Laure de la Raudière (UMP) et Corinne Erhel (PS), et dont le rapport d'étape a été rendu public la semaine dernière, le Parti socialiste va présenter ce mercredi devant la Commission des affaires économiques sa proposition de loi sur la neutralité des réseaux. Composé de sept articles, le document sera défendu par son principal artisan, le député de la Nièvre Christian Paul. Deux amendements visent l'article 6.

Neutralité : Eric Besson donne ses orientations et pistes de financement des réseaux et de la création. Eric Besson prenait la parole le 8 février à l’occasion des 2es rencontres parlementaires sur l’économie numérique.

Neutralité : Eric Besson donne ses orientations et pistes de financement des réseaux et de la création

Cette édition était cette année consacrée à la neutralité des réseaux. Une appellation qui n’aura peut-être plus de réellement de sens à l’avenir. Neutralité du Net : la FCC juge prématurées les plaintes contre ses règles. Orange et Dailymotion : la mort assurée de la neutralité du net. On ne pourrait pas redouter pire pour l'avenir d'Internet en France.

Orange et Dailymotion : la mort assurée de la neutralité du net

Après avoir monté une opération similaire avec Deezer, dont il détient 30 % des parts, Orange pourrait annoncer mardi une prise de participation de 30 à 50 % des parts de Dailymotion. L'investissement serait financièrement très raisonnable, de l'ordre de 120 à 150 millions d'euros, qu'il faut comparer aux 1,65 milliards de dollars qu'avait mis Google sur la table pour s'emparer de YouTube. Mais il serait destructeur pour le web en France. En investissant dans Deezer puis dans Dailymotion, Orange rend au moins autant service à sa propre stratégie qu'à celle de la France, qui veut soutenir ses fleurons industriels.

Le site de vidéos français n'a jamais été revendu, non pas faute d'offres, mais parce que l'Etat français n'a jamais accepté qu'il puisse être contrôlé par une puissance économique étrangère. L'an dernier, en mai, nous avions mis en garde les lecteurs au sujet de la neutralité du net. Neutralité du Net : Verizon conteste les règles de la FCC devant la justice. Fin décembre 2010, le régulateur américain des communications a adopté un corpus de règles visant à faire respecter la neutralité des réseaux par les fournisseurs d’accès et les opérateurs de téléphonie.

Neutralité du Net : Verizon conteste les règles de la FCC devant la justice

Pour l’Internet mobile, la FCC impose ainsi aux opérateurs une obligation de transparence sur la gestion de leurs réseaux et l'interdiction de bloquer contenus, applications, services et terminaux légaux. Verizon espère faire confirmer une décision d'avril 2010 Plusieurs voix s’étaient alors élevées pour contester les règles de la FCC, dont l’application reste frappée d’incertitudes juridiques. Aucun FAI ni opérateur n’avait toutefois annoncé clairement son intention d’obtenir auprès de la justice leur nullité. En tout cas jusqu’à présent. Verizon, Google et AT&T souhaitent une exception en faveur de l'Internet mobile Sur le terrain de la neutralité, plus récemment, Verizon avait suscité la polémique au travers d'une proposition commune avec Google - et soutenue par AT&T.

Les États Unis échouent à proposer une politique convaincante sur la neutralité du Net. Le débat sur la neutralité du Net devrait bientôt s'inviter à Bruxelles. Neutralité de l'Internet : des propositions concrètes et une remise en cause du filtrage. Les députées Laure de La Raudière et Corinne Erhel (respectivement UMP et PS) ont remis le 13 avril à la commission des affaires économiques leur rapport sur la neutralité de l’Internet et des réseaux.

Neutralité de l'Internet : des propositions concrètes et une remise en cause du filtrage

Un document qui constituera le socle de la proposition de loi qui sera déposée cette année par son rapporteur et le secrétaire nationale au numérique de l’UMP, Laure de La Raudière. Au terme de 6 mois de travail et plus d’une centaine d’auditions, la mission d’information débouche sur neuf propositions, articulées autour de quatre axes principaux : l’objectif politique de la neutralité, l’encadrement du filtrage, la qualité de l’Internet et le financement. La neutralité comme objectif politique Proposition n°1 : définir le principe de neutralité Le rapport propose de définir le principe de neutralité et d’inscrire cette définition dans la loi (à l’article L. 32.1 du code des postes et des communications électroniques).

Encadrement stricte des obligations de blocage. Neutralité du net : le Parti socialiste dépose une proposition de loi. Le député de la Nièvre Christian Paul a déposé mercredi sur le bureau de l'Assemblée nationale une proposition de loi (.pdf) relative à la neutralité du net. Composée de sept articles, cette proposition de loi fait suite à un premier travail effectué en août 2010 dans lequel le parlementaire socialiste avait cherché à poser les bases d'une législation sur la neutralité des réseaux. " L'Internet doit demeurer une infrastructure essentielle, développée par des acteurs qui n'ont pas tous les mêmes intérêts, mais qui avaient su, jusqu'ici, en faire un bien commun. La nature même ce de réseau, respectant chacun, a permis des innovations sans précédents, et des progrès considérables pour nos libertés " écrit Christian Paul dans un communiqué.

" Nous devons en effet préserver l'ouverture et le dynamisme du net, menacé par des intérêts puissants qui rêvent depuis longtemps de privatiser, de filtrer ou de censurer. Quelques évolutions sont apparues dans cette proposition de loi. Flore Vasseur Blog, La révolution en surfant. Ma chronique sur France Culture du 7 décembre 2010 Depuis la publication des câbles diplomatiques et surtout depuis l’arrestation de Julian Assange en Angleterre, il y a une semaine, Internet est entrain de devenir un champs de bataille.

Flore Vasseur Blog, La révolution en surfant

Car d’un cote, il y a l’Etat fédéral américain et ses offensives, directes ou non, contre tout ce qui se rapproche de WikiLeaks : - Il y a ses attaques de déni de services, lancées souvent par des pirates recrutés par le FBI, pour rayer WikiLeaks de l’Internet. - Il y a les pressions sur les fournisseurs de WikiLeaks, qui généralement lâchent leur client donc. Ces derniers jours, Twitter et Facebook, émanation de l’Internet, relais naturels des débats qui agitent et concernent le Web, auraient eux-mêmes censuré des messages d’activistes. Financement des réseaux – Net Neutralité : Pourquoi les FAI deviennent CDN ?

Une fois n'est pas coutume...

Financement des réseaux – Net Neutralité : Pourquoi les FAI deviennent CDN ?

Je la laisse la plume (pardon, le clavier) à mon ami Julien Coulon, qui a écrit un texte sur ce sujet O combien intéressant... Texte très clair.. Même Madame Michu comprend... Julien est intervenu sur le e-billautshow récemment ici... Le Conseil de l'Europe reconnaît que la neutralité du Net est la clé de la liberté d'expression. Le 29 septembre 2010, le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe a adopté une déclaration sur la neutralité du Net1. La déclaration est dans l'ensemble une bonne nouvelle pour la protection de la liberté d'expression et de communication en Europe. C'est un signe de plus indiquant que les gouvernements réalisent enfin l'importance des principes fondateurs d'Internet pour le futur des droits et libertés dans nos démocraties. La déclaration reconnaît que « les réseaux de communication électronique sont devenus des instruments fondamentaux du libre échange d’idées et d’informations.

Ils contribuent à garantir la liberté d’expression et le libre accès à l’information, le pluralisme et la diversité, et concourent à l’exercice d’un certain nombre de droits fondamentaux. » Ces dispositions sont utiles, mais dans un document récent soumis à la Commission Européenne, nous estimons que les législateurs européens doivent adopter des mesures ad-hoc pour protéger la neutralité d'Internet. 1. La neutralité des réseaux aurait un effet positif sur l'économie. Début août, le New York Times révélait un projet d'accord controversé entre le géant du web Google et l'opérateur américain Verizon.

Selon les termes du contrat, le FAI américain accélérerait le transfert de certains contenus en ligne, en échange d'une collaboration renforcée autour du système d'exploitation mobile Android et des services de moteur de recherche. Au risque de sacrifier la neutralité des réseaux. Devant le tollé provoqué par cette suggestion, la firme américaine a finalement réagi dans un communiqué de presse en soulignant l'erreur du quotidien américain : "le New York Times a tout simplement tort. Nous n'avons eu aucune discussion avec Verizon sur le fait de payer pour le transport du trafic de Google. Nous demeurons autant engagés que nous l'avons toujours été pour la défense d'un Internet ouvert". "Nous pouvons adopter une approche prudente en protégeant la neutralité des réseaux" a poursuivi Michael Lovermore, directeur exécutif de Policy integrity.

Neutralité du net : la FCC réagit aux propositions de Google et Verizon. La FCC sort enfin de son silence. Dans un avis public de sept pages, le régulateur américain des télécoms donne son avis sur la proposition de définition de la neutralité de Google et Verizon. Il en profite pour lancer une consultation publique sur les points les plus polémiques. Pour rappel, Google et Verizon proposent la neutralité pour les contenus légaux, avec des exceptions pour une « gestion raisonnée du réseau » et l’Internet mobile. Il sera aussi possible de fournir des services gérés (réservation de bande passante pour un service comme la TV sur IP), avec possibilité d’exclusivités commerciales. Verizon veut exclure l'Internet mobile du champ de la neutralité du net - Numerama. La question du respect de la neutralité du net sur les réseaux de téléphonie mobile continue de faire débat aux États-Unis.

Hier, lors de la dernière journée du forum "Technology Policy Institute" qui s'est déroulé à Aspen dans le Colorado, le vice-président exécutif des affaires publiques chez Verizon a défendu à nouveau le plan conçu en partenariat avec Google. "Nous croyons que cette proposition est rationnelle, aborde les problèmes et les préoccupations du moment, remplit par la même occasion des promesses de campagne du président sur la non-discrimination et la transparence sur l'internet" a ainsi expliqué Tom Tauke, dans des propos rapportés par PC Mag. "Mais ce n'est certainement pas la réponse ou la panacée. Certaines personnes dans le domaine des politiques publiques veulent toutes les réponses à tout potentiel dès maintenant. Ce n'est pas de cette façon dont fonctionne le processus politique ; c'est un processus itératif" a-t-il poursuivi.

Des élus américains s'engagent en faveur de la neutralité du net - Numerama. Ces dernières semaines, le principe de la neutralité du net a été particulièrement malmenée aux États-Unis. Début août, le New York Times dévoilait un accord controversé entre Google et Verizon, un important FAI américain. Dans le détail, les deux entreprises s'étaient accordées pour hiérarchiser le trafic sur l'Internet mobile. La polémique a pris une telle ampleur que les deux sociétés ont été contraintes de démentir, sans vraiment convaincre. Un débat a pourtant été amorcé outre-Atlantique. Les conditions ne sont certes pas idéales. Neutralité du Net : réactions au rapport du gouvernement. Neutralité du net : la proposition de loi socialiste pense aux boîtiers des FAI (MAJ) - Numerama. NKM : "La neutralité du Net est un principe plutôt qu'un credo"

Par Nathalie Kosciusko-Morizet | Secrétaire d'Etat chargée de la Pro... | 14/08/2010 | 10H02. Neutralité du net : le rapport NKM en intégralité. En début de semaine dernière, nous publions une première analyse du rapport gouvernemental sur la «neutralité de L'Internet» , illustrée de morceaux choisis. La Commission européenne doit agir pour protéger la Neutralité du Net. Neutralité du Net : AT&T satisfait de la proposition de Google et Verizon, Facebook beaucoup moins. Neutralité du Net : Facebook critique Google et Verizon. Neutralité du Net à la française : une version édulcorée et « civilisée » ? Google et Verizon : Je suis neutre, moi non plus.

Ils ont voulu faire la nique à tous les commentateurs, nous y compris. Hier, Google et Verizon ont délivré « une proposition de loi commune pour un Internet ouvert » . A contre-courant des propos du New York Times , relayés dans toute la presse spécialisée, ce coup d'éclat ressemble fort à un joli pied de nez. Google prêt à sacrifier la neutralité du net sur l'autel d'Android ? - Numerama. Google abandonne-t-il la neutralité du net ? Neutralité du net : Google dément partiellement, s'abstient sur l'essentiel - Numerama.

Neutralité du net : Verizon conteste à son tour les révélations du New York Times - Numerama. Neutralité du Net : malgré les démentis de Google et Verizon, la FCC hausse le ton. La suspicion règne dans le milieu des télécoms américains. Derrière le respect affiché de la neutralité du Net, un article du New-York Times a jeté le doute ce jeudi sur les intentions de Google et Verizon, qui discuteraient d’un accord pour offrir un accès plus rapide à certains services contre rémunération. L'UMP favorable à une loi en faveur de la neutralité du net ? - Numerama. Neutralité du Net : l'UMP favorable à une loi.