PRESIDENTIELLES2012

Facebook Twitter
Baromètre Politique
Libération et Trendy Buzz lancent Politivox, le baromètre des politiques sur le web Libération, en partenariat avec l’institut TrendyBuzz, vient de donner le coup d’envoi officiel d’un nouveau baromètre baptisé, Politivox. Cette nouvelle plateforme se veut être l’observatoire de l’actualité politique, mesurant en permanence l’intérêt que portent les internautes pour les personnalités et les sujets qui font l’actualité du moment. Les technologies de TrendyBuzz scannent ainsi continuellement plus d’1M de sources regroupant les sites institutionnels, les sites d’actualités, les blogs, les forums et les réseaux sociaux. Cette veille permet alors de mesurer les Unités de Visibilité Internet (UVI) générées par les acteurs politiques et les sujets les plus débattus. Le corpus est également enrichi au fil du temps, selon l’actualité et la montée en puissance de nouvelles figures. Les premiers chiffres qui mesurent les données indexées entre minuit et 10h30 sont publiés chaque matin à 11 heures. Libération et Trendy Buzz lancent Politivox, le baromètre des politiques sur le web
LE POLITIVOX
[Etude] Les internautes français rechignent encore à parler politique sur la toile [Etude] Les internautes français rechignent encore à parler politique sur la toile A quelques mois de l’élection présidentielle, Microsoft vient de publier un sondage sur les pratiques politiques des internautes français. Réalisée par Ipsos-logica auprès d’un panel représentatif de 960 adultes, l’étude révèle une bonne perception du web par les Français. Ces derniers le considèrent comme un outil politique utile (68%). En revanche, une majorité d’entre eux rechigne à s’exprimer personnellement sur le sujet, seuls 14% ont l’intention de discuter de la campagne en ligne. Dans les détails : Un tiers des interrogés utilisent internet tous les jours pour s’informer sur la vie et l’actualité politique nationale, positionnant ainsi internet comme la 3ème source d’information, devant la presse écrite (23%).Toutefois, seuls 4 Français sur 10 jugent que le rôle d’internet dans la vie politique française est positif.Un score qui s’explique par un besoin de repères.
Incitons-les à débattre