background preloader

Innover avec ses clients

Facebook Twitter

L’innovation avec les lead user. Pour créer de nouveaux produits, les méthodes classiques proposent d’écouter les utilisateurs pour déterminer des besoins existants ou émergents, de les agréger en grandes catégories et de produire en masse afin réaliser des économies d’échelle.

L’innovation avec les lead user

Cependant ce procédé permet rarement de réaliser des innovations radicales, ni d’anticiper des besoins « en devenir » qui pourrait s’avérer une formidable source d’innovation. Le problème provient du fait qu’il est extrêmement complexe et coûteux d’extraire de l’information sur les besoins d’utilisateur et de la transférer chez le producteur, d’autant plus que l’utilisateur est souvent bien incapable de formaliser ses besoins de manière explicite.

Von Hippel a montré que ce problème est lié à la nature de l’information sur les besoins d’utilisateur : une information fortement rattachée au contexte de l’utilisateur (stickly information) et possédant une forte viscosité (stickiness). Réclamations client, un terrain de jeu idéal pour l'innovation. Partant du postulat qu'une offre ne peut se concevoir sans une demande, il convient, pour chaque entreprise ou organisation, de connaître, avec un niveau de précision le plus élevé possible, les besoins exprimés ou non de ses clients existants mais aussi de ses prospects ciblés (1).

Réclamations client, un terrain de jeu idéal pour l'innovation

Or parmi d'autres sources d'informations, il en est une qui s'organise simplement et naturellement dans chaque entreprise : les réclamations clients. Les travaux de Michael HAMMER, l'un des pères du Process Reengineering, ont notamment portés sur cette mine d'information (2). Penser le client avant le produit : Comment le Web introduit de nouvelles approches dans la. In the first two cases be careful: you can purchase the file for a single use (for archiving, integration of excerpts in a film company, integrating on your blog in a format and / or another player that you selected): you can not then claim as a commercial file: please read terms and conditions prior to purchase that will appear below.

Penser le client avant le produit : Comment le Web introduit de nouvelles approches dans la

NB. Like everyone, you can still simply view the free video online as long as it remains in its original player. Be careful, you're about to acquire the source file that permits generating this video hrchannel.com. This does not in any way correspond to an assignment of copyright or opening any proprietary and / or commercial exploitation of this file. This video is dedicated to use for backup and comfortable viewing in a private setting (under archive, for example if you appear in the film and want to keep track of quality, or to mount a DVD with your response). Thank you for your understanding. Gestion de la relation vendeur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gestion de la relation vendeur

La gestion de la relation vendeur (abrégée GRV) est la traduction de l'anglais Vendor Relationship Management (VRM) qui constitue un nouveau paradigme dans le domaine du marketing. C'est la réciproque de CRM (Customer Relationship Management) ou GRC Gestion de la relation client. Le VRM fournit aux consommateurs les outils pour trouver les produits et services les plus adaptés à leurs attentes en se fondant sur les offres des fournisseurs. L'objectif du VRM est d'améliorer la relation entre l'offre et la demande en fournissant de nouveaux et de meilleurs moyens pour y parvenir. Plus généralement, le VRM entend améliorer les marchés et leurs mécanismes offrant aux consommateurs -à travers ces outils- la possibilité d'être indépendants vis-à-vis des vendeurs.

Ce concept a été introduit par l'Université de Harvard Berkman Center for Internet and Society. Projets[modifier | modifier le code] Projets publics[modifier | modifier le code] Airbnb, ou le mariage de l’éphémère et de l’intime. Le succès d’entreprises comme Airbnb traduit une évolution profonde de notre société, à la fois plus individualiste et plus connectée.

Airbnb, ou le mariage de l’éphémère et de l’intime

Je fais partie de ces gens qui croyaient qu’Airbnb ne marcherait jamais. Je ne pensais pas que les gens accepteraient de louer leur maison à de quasi-inconnus. J’avais tort. D’après les chiffres publiés par la société, 11 millions de visiteurs ont séjourné dans un logement Airbnb. Le service est encore plus populaire en Europe qu’aux Etats-Unis. Avec le recul, je m’aperçois que j’avais sous-estimé certaines tendances qui rendent possible l’économie du partage.