background preloader

AXE 2 Liberté ou contrôle de l’information : un débat politique fondamental

Facebook Twitter

Axe 2 textes. Cours : Démocratie et liberté de l'information. J'accuse d'Émile Zola affaire Dreyfus. Rôle de la presse Regard historien affaire Dreyfus. L'impact de la presse sur l'opinion à relativiser affaire Dreyfus. L'agence Havas : un rôle majeur pour la presse dès le XIXe siècle. L'indépendance de l'AFP en question. Guerre du Vietnam - les révélations de la presse "Les Pentagon papers" Guerre du Vietnam - le rôle de la télévision. SYNTHÈSE DU COURS. L'affaire Dreyfus ministère de la Justice. "La vérité est en marche, et rien ne l'arrêtera" - Émile Zola Crise politique majeure sous la IIIème République, l'affaire Dreyfus implique un officier français de confession juive dans une histoire d'espionnage. Alimentant divers rebondissements, "l'Affaire" va scinder la France entre "dreyfusards" et "antidreyfusards" pendant plusieurs années.

La IIIème République, qui a déjà vingt-quatre ans en 1894, affronte crises politiques (le boulangisme, le scandale du canal de Panama...) et instabilités gouvernementales et présidentielles, auxquelles s'ajoute le traumatisme de l'annexion de l'Alsace et de la Moselle par l'Allemagne (1871) qui alimente les nationalismes les plus extrêmes.

En effet, le nationalisme et l'antisémitisme évoluent de manière virulente et sont attisés par une presse influente, libre de diffuser n'importe quelle information. L'armée connaît par ailleurs des mutations profondes. Afin de confondre le capitaine, une comparaison des écritures est réalisée. L'instruction. Bibliothèque nationale de France - Agence France Presse. L'escalade de la guerre au Vietnam. Au petit matin du 7 février 1965, les soldats viet cong tirent des obus de mortier contre les soldats américains installés dans le Camp Holloway : huit soldats sont tués et une centaine sont blessés, tandis que de nombreux hélicoptères sont détruits.

L'escalade de la guerre au Vietnam

Dans les deux jours qui suivent, le détachement de soldats viet cong est repéré, et des raids aériens sont déclenchés pour les anéantir : c'est un tournant majeur dans la politique américaine. Pour mener à bien une telle politique, le bombardement du nord depuis les porte-avions est insuffisant : le gouvernement envisage le déploiement désormais de bombardiers et de troupes américaines pour les protéger sur le territoire sud vietnamien. Cette semaine de février 1965 constitue donc une inflexion de la politique menée par le président Johnson, réélu à la fin de l'année 1964, en ayant fait une campagne électorale pendant laquelle il a promis de ne pas accroître l'intervention américaine.

Vietnam, la fin de la guerre. Au petit matin du 30 avril 1975, les chars de l’armée nord-vietnamienne entrent dans Saigon.

Vietnam, la fin de la guerre

Après des semaines de combats acharnés aux abords de la ville, la capitale du Sud Viêtnam se rend. Quelques heures plus tard, le drapeau du Front national de libération, surnommé Viêt-cong, est hissé sur le palais présidentiel. Pour certains, Saigon est tombée ; pour d’autres, elle est enfin libre. La guerre du Viêtnam est finie.

Dans la panique générale, les derniers soldats américains sont évacués à bord d’hélicoptères surchargés, tandis que des milliers de Sud-Vietnamiens se bousculent pour essayer d’embarquer eux aussi et de fuir le pays. Pourquoi le Viêtnam était-il divisé ? Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le leader communiste vietnamien Hô Chi Minh revendique l’indépendance de son pays.