background preloader

Logistique 14-18

Facebook Twitter

Les sources du ravitaillement alimentaire dans l’armée française pendant la Grande Guerre. En cette veille de Chandeleur, nous nous intéressons aux sources du ravitaillement militaire, en laissant la parole à Stéphane Le Bras, maître de conférences en histoire contemporaine et auteur d’une thèse intitulée Négoce et négociants en vins dans l’Hérault : pratiques, influences, trajectoires (1900-1970).

Les sources du ravitaillement alimentaire dans l’armée française pendant la Grande Guerre

Peu d’études ont été consacrées à l’histoire du ravitaillement alimentaire dans l’armée française pendant la Grande Guerre. Le sujet a longtemps été considéré comme un thème peu sérieux. Ainsi, le ravitaillement renvoyait simplement à un discours folklorique, symbolisé par l’argot du poilu où coexistaient « pinard », « singe », « popote » et autre « tambouille ». Cette vision largement caricaturale, matérialisée par exemple par les cartes postales, contribue à expliquer l’absence de travaux de fond sur les enjeux liés au ravitaillement alimentaire, alors même que les études s’élargissaient à l’Autre front. 1. 2. 3. 4.

Pour en savoir plus. Armement réglementaire francais à travers les âges. Un siècle d'histoire des engins blindés français. Contact : antoine@chars-francais.netCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Un siècle d'histoire des engins blindés français

Avec la participation de : Antoine MISNER, Webmestre depuis 1999 et : Roger AVIGNON, Jean-Pierre VALANTIN, Pierre TOUZIN, Olivier DEBRAS, Thierry FAUCHERET, Robert FOUR, Laurent PROVOS, Emmanuel GORIOT, Claude BALMEFREZOL, Laurent LECOCQ, David LEHMANN, Daniel RABBE, Jean-Philippe UHRING. Site en 1024 pixels optimisé pour le navigateur firefox "Chars français sur le net" est une association de droit local, d'intérêt historique, à but non lucratif, dont les statuts sont enregistrés au Registre des Associations du Tribunal d'Instance de Mulhouse sous le Folio 45 Volume LXXXV.

Informations légales sur demande. Armes de la grande guerre 14 18. Mitrailleuse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mitrailleuse

La mitrailleuse est une arme à feu à fonctionnement automatique, chambrée pour une munition de calibre inférieur à 20 millimètres, les armes similaires de calibre supérieur étant généralement appelées « canons automatiques » ou « mitrailleurs ». Son objectif est d'offrir une puissance de feu maximale par une capacité au tir en rafales soutenue, ainsi qu'une portée pratique supérieure à celle d'une arme individuelle. Son apparition est souvent considérée comme l'un des éléments majeurs marquant l'entrée de la guerre dans l'ère industrielle. Apparition et évolution[modifier | modifier le code] Les Mitrailleuses de la premiere Guerre mondiale. Le canon de 75. Blog - Canons survivants de la Grande Guerre. LES CANONS DE L'APOCALYPSE. Dans son enfance, qui remonte au Moyen Age, l'artillerie est considérée comme un art occulte au même titre que l'alchimie et la sorcellerie.

LES CANONS DE L'APOCALYPSE

C'est pourquoi les artilleurs, pour se démarquer des sorcières et des alchimistes, se choisirent une sainte patronne: sainte Barbe. Quelque six cent cinquante ans après la première utilisation connue en Occident du canon (par les Anglais à la bataille de Crécy en 1346), l'artillerie garde toujours des relents de science occulte, à cause de la puissance de destruction des projectiles modernes, mais aussi à cause des mystères qui entourent, pour le commun des mortels, les procédés qui permettent d'atteindre des cibles éloignées, procédés qu'enseigne la science de la balistique.

Même s'il est devenu atomique dans les années 1950, le canon a été supplanté par les fusées et les missiles. Voici qu'il reprend du service. Le camouflage pendant la Première Guerre mondiale, une arme qui trompe mais qui ne tue pas. Utilisée très tôt par l’homme chasseur ou guerrier, cette technique de dissimulation et de protection a connu, pendant la Première Guerre mondiale, un développement exceptionnel, et a permis à de nombreux artistes de mettre leur imagination et leur talent au service de leur pays.

Le camouflage pendant la Première Guerre mondiale, une arme qui trompe mais qui ne tue pas

Très largement exploité par l’Armée française, le camouflage est également pratiqué par les autres armées belligérantes, chacune l’adaptant avec son génie propre. L’étude des principes du camouflage dans la nature est relativement récente, mais l’homme les a mis en pratique depuis longtemps, dès qu’il a découvert que la reconnaissance de tout objet, animé ou non, peut dépendre de la façon dont sa forme est affectée par des différences de couleurs ou de tons et peut changer avec les jeux de lumière et d’ombre. La dissimulation s’exerce déjà au niveau de l’uniforme : le combattant lui-même doit se protéger au moyen d’une tenue discrète. Le parachure pendant le grande guerre. Ballons captifs d'observation - guerre 14-18.

Ce jour là : le premier char français le 16 avril 1917, vidéo Ce jour là : le premier char français le 16 avril 1917, vidéo Histoire et conflits Autres conflits - Archives vidéos Histoire et conflits Autres conflits. Hôpitaux Militaires Temporaires: localisation,type,organisation... - Forum Pages d'Histoire : service santé.

Hôpitaux temporaires et complémentaires en Rhones alpes 14/18 par localisation en 1916 - Musée d'histoire militaire. Les FORMATIONS SANITAIRES À LYON et sa RÉGION en 1916 PAR LOCALISATION : Un premier article a étudié les hôpitaux temporaires pendant la Grande Guerre par catégories administratives.

Hôpitaux temporaires et complémentaires en Rhones alpes 14/18 par localisation en 1916 - Musée d'histoire militaire

Médecins dans la grande guerre - site belge. Service santé militaire. La médecine de guerre au XXème siècle - première guerre mondiale. La Première Guerre mondiale est le premier conflit majeur du XXème siècle qui se caractérise par un seuil de brutalisation et de déhumanisation de la guerre jamais atteint.

La médecine de guerre au XXème siècle - première guerre mondiale

Tandis que les connaissances médicales sont encore assez superficielles, de nouvelles armes apparaissent comme les obus (l'artillerie sera responsable de 70% des pertes militaires) ou encore le gaz moutarde contre lequel aucune protection n'existait alors (puisqu'il s'attaquait directement à la peau). Cela entraîne par conséquent de nouveaux types de blessures. Cependant de nombreuses inventions dans le domaine de la médecine apparaîtront pendant la "Grande Guerre", ainsi que dans les années qui suivront.

Voyons maintenant quelles sont ces découvertes : Le parcours des blessés. Dès le début de la guerre, des milliers de soldats blessés doivent être évacués du front vers l’arrière.

Le parcours des blessés

Du traitement d’urgence à la convalescence, c’est un véritable « parcours du blessé » qui se met en place. Hiérarchisés dans leurs structures et les soins apportés, les services de santé constituent autant d’étapes dans le déplacement et la prise en charge des victimes ; tel est ici l’enjeu de ces deux photographies argentiques conservées à l’Historial de la Grande Guerre à Péronne. L'Hôpital d'Origine d'Etape (H.O.E.) de Bouleuse/Aubilly/Ste-Euphraise dans la tourmente du début de la deuxième bataille de la Marne (fin mai-début juin 1918) .pdf. ARCHIVES MEDICALES des HOPITAUX MILITAIRES (1914-1918) - hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com. Historique de la conservation des archives hospitalières militaires 14-18 – Statistique médicale de la guerre 14-18 – Bureaux d’archives des hôpitaux fermés (1917) Lors de la Première guerre mondiale il n’existait pas d’organisme central de conservation des archives médicales à l’instar du Service des archives médicales et hospitalières des armées (SAMHA de Limoges) actuel dont l’historique succinct, l’organisation et le fonctionnement ont fait l’objet d’un article de MM.

ARCHIVES MEDICALES des HOPITAUX MILITAIRES (1914-1918) - hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com

Bessière et Merlet mis en ligne par le CRID 14-18. Retrouver un soldat blessé de la 1ère guerre mondiale grâce aux archives de la SAMHA. Retrouver un soldat blessé ou malade, leur évacuation du front, leur convalescence, leur éventuelle réforme, de la première guerre mondiale, c’est possible !!!!

Retrouver un soldat blessé de la 1ère guerre mondiale grâce aux archives de la SAMHA

Le Service des Archives Médicales et Hospitalières des Armées (SAMHA) conserve ces fonds d’archives nous permettant d’en savoir un peu plus sur ce qu’on enduré les soldats pendant la guerre. Mon arrière grand-père a été blessé le 4 Juillet 1916 à Estrées en pleine bataille de la Somme lorsqu’il était en renfort au 329e régiment d’Infanterie (date obtenue sur son diplôme de guerre). Dans un journal paru dans son village d’origine par la suite, il est indiqué : « A suivi en déroulant la ligne téléphonique les premières vagues d’assaut le 4 Juillet 1916, a continué d’avancer, malgré le feu des mitrailleuses; a été blessé »

SOUTERRAINS & VESTIGES 14-18. Index de la fortification. Fortiff'Séré - Fortifications Françaises de la Grande Guerre Séré de Rivières. La Guerre des Gaz. La guerre des gaz 1915-1918 - site de l'ECPAD.pdf. Gardes des voies de communication 14 18. Bessiere.pdf. Centenaire de la Grande Guerre de 1914-1918. En ce début de 20e siècle, l’armée, encore peu motorisée, ne peut envisager une guerre sans cavalerie. Mais, en période de paix, les armées n’entretiennent qu’un nombre réduit de chevaux : il faut donc aller les chercher auprès des civils. La mobilisation de l’été 1914 ne se contente pas d’emporter les hommes : elle s’en prend aussi aux chevaux. Seuls les chevaux entiers (non castrés), moins dociles et pouvant causer des désordres, en sont exclus. Les animaux mis à contribution de la Grande Guerre. Outre les rats que l'on sait nombreux dans les tranchées, d'autres animaux – à poils et à plumes – ont vu la guerre de près.

Et pour cause, ils y ont participé, enrôlés malgré eux au service de la patrie. Du pigeon voyageur au chien coureur en passant par le cheval tireur, la Grande Guerre n'aura pas marqué que les esprits humains. "À ces valeureux pigeons, morts en service commandé" Tels sont les mots gravés sur un monument à Worthing, en Angleterre. Les marraines de la Première Guerre mondiale. Installées derrière leur pupitre, des femmes rédigent les lettres et remplissent les colis qui, demain matin, partiront pour le front. Dans quelques jours, les vivres parviendront aux soldats coupés de toutes nouvelles de leur famille, leur rappelant un instant qu’ils ne sont pas seuls et que quelqu’un à l’arrière pense à eux. Ce quelqu’un, ce sont les marraines de guerre: une figure féminine populaire de la Première Guerre mondiale. Les marraines de guerre voient le jour en janvier 1915 Il s’agit d’une œuvre de bienséance à l'initiative de catholiques conservateurs: donner aux soldats esseulés un soutien et une présence de substitution.

Les taxis de la Marne. Contexte historique Des taxis parisiens aux taxis de la Marne La Compagnie Française des Automobiles de Place, plus tard dite « G7 » (du fait que ses véhicules étaient immatriculés G7 par la préfecture), est fondée le 4 mars 1905 par le baron Rognat. Passion & Compassion 1914-1918 (maj 31 juillet 2005) : riche bibliographie et une documentation technique pour mieux décoder les visites des anciens champs de bataille de la Première Guerre Mondiale. « La guerre et les animaux, 1914-1918» Comptes rendus Expositions | 18.10.2007 | Juliette Hanrot L’Historial de la Grande Guerre de Péronne, au cœur du front de la Somme, présente actuellement « La Guerre des animaux ».

Comme l’exposition permanente, les précédentes expositions temporaires nous avaient habitués à un regard novateur articulant histoire sociale et culturelle, dans une perspective toujours comparatiste. Avec cette nouvelle exposition qui se tient du 30 juin au 25 novembre 2007 (info@historial.org - www.historial.org), l’Historial et un jeune commissaire doctorant, Damien Baldin, présentent un travail à la croisée de l’anthropologie historique et de l’histoire des représentations et des sensibilités. Ile Longue 1914-1919, das Internierungslager, le camp de prisonniers, the internment camp.