Curation et information

Facebook Twitter

La nouvelle application mobile du New York Times s'attaque directement à Twitter… … et poursuit sa révolution numérique avec une décision éminemment symbolique.

La nouvelle application mobile du New York Times s'attaque directement à Twitter…

Comme tous les abonnés numériques du New York Times, j’ai reçu il y a quelques jours un email m’annonçant que j’allais avoir accès à partir du 2 avril – aujourd’hui – à sa nouvelle application mobile : NYT Now. Ce nouveau produit fait partie des innovations qui avaient été annoncées par le journal il y a quelques mois. NYT Now, à ce stade uniquement accessible sur iPhone, offre 10 articles gratuits par mois aux personnes qui ne sont pas abonnées au journal (le même nombre d’articles que son paywall Internet). Le coût de l’application est de 2 dollars par semaine mais elle est gratuite pour les abonnés numériques du New York Times.

DRUDGE REPORT 2014® Echos 360. Mini-guide du curateur éthique. A l’ère du numérique, les contenus disponibles sur le web sont de plus en plus nombreux et de plus en plus relayés.

Mini-guide du curateur éthique

On parle même de la règle des 90/10 : seulement 10% de ces contenus seraient réellement créées, et 90% repris ou simplement rediffusés. La curation se place d’ailleurs dans ces 90%, les curateurs ayant pour mode opératoire de retransmettre des informations glanées sur le web qu’ils jugent pertinentes. Ainsi se crée le besoin de définir quelques bonnes pratiques pour la curation. Le principe ? Marianne2 et la curation de contenus : « Pearltrees a réorganisé complètement notre site  – #curationB2B.

J’ai répondu à l’invitation de Marc Rougier de Scoop’it au Dupont Café du Châtelet.

Marianne2 et la curation de contenus : « Pearltrees a réorganisé complètement notre site  – #curationB2B

La première présentation était réalisée par Patrice Lamothe, fondateur de Pearltrees et Mathieu Maire du Poset pourMarianne. Elle répondait à une question simple : “Qu’est-ce que la curation ?” Et la question n’est pas idiote, 3 ans après, de se demander ce que c’est vraiment, même (et surtout) si nous l’utilisons tous les jours. A quoi ressemblait le Web en 2010? En 2010, a dit Patrice Lamothe, le Web était quasiment l’aboutissement du projet de Tim Berners Lee : “une grande bibliothèque”. Le trop plein de l’Internet. Internet est un outil formidable.

Le trop plein de l’Internet

On y trouve quasiment tout ce que l’on souhaite. Mais cette surabondance d’information est aussi le plus gros problème d’Internet. Content Curators Are The New Superheros Of The Web. Yesterday, the ever-churning machine that is the Internet pumped out more unfiltered digital data.

Content Curators Are The New Superheros Of The Web

Yesterday, 250 million photos were uploaded to Facebook, 864,000 hours of video were uploaded to YouTube, and 294 BILLION emails were sent. And that's not counting all the check-ins, friend requests, Yelp reviews and Amazon posts, and pins on Pintrest. The volume of information being created is growing faster than your software is able to sort it out. As a result, you're often unable to determine the difference between a fake LinkedIn friend request, and a picture from your best friend in college of his new baby. Even with good metadata, it's still all "data"--whether raw unfiltered, or tagged and sourced, it's all treated like another input to your digital inbox.

Marketing: Garfield on Why We Will Live in Curation Nation | Bob Garfield. Brain Pickings. Content curation is a new kind of authorship. Editor’s Note: Maria Popova is the editor of Brain Pickings, a curation of “cross-disciplinary interestingness” that scours the world of the web and beyond for share-worthy tidbits.

Content curation is a new kind of authorship

Here, she considers how new approaches to curation are changing the way we consume and share information. Last week, Megan Garber wrote an excellent piece on whether Twitter is speech or text. Yet despite a number of insightful and timely points, I’d argue there is a fundamental flaw with the very dichotomy of the question. While Twitter can certainly be both, it’s inherently neither. And trying to classify it within one or both of these conventional checkboxes completely misses the point that we might, in fact, have to invent an entirely new checkbox. Le web organisé par les utilisateurs. Lundi 7 février 2011 se tenait la première conférence sur la curation en ouverture de la Social Media Week à Paris, avec en trame de fond la question de l’avenir du web.

Le web organisé par les utilisateurs

Sommes-nous face à une nouvelle étape de l’évolution d’internet, une nouvelle ère ? Pour répondre à cette question la conférence était organisée en 3 temps : une présentation de Dominique Cardon, sociologue, chercheur au Centre d’Etudes des mouvements sociaux de l’EHESS et au Laboratoire des usages d’Orange Labs ; un panel sur les médias et les journalistes ; un second panel sur la question « Qui est curator » ? Information du futur: trouver la réalité dans le code. Quel avenir pour l'information ?

Information du futur: trouver la réalité dans le code

Le journaliste belge Roland Legrand imagine la transmission de l'actu en 2026, hyper-personnalisée pour les lecteurs et objet de curation pour ses différents transmetteurs. Notre site d’information www.tijd.be existe depuis 15 ans désormais. En mai 1996, disposer d’une connexion internet 128kbit relevait de l’exception. It’s not curation or aggregation, it’s just how the internet works. For some time now, the hot new buzzword for Web services has been “curation.”

It’s not curation or aggregation, it’s just how the internet works

Whether it’s Pinterest or Tumblr or Flipboard or News.me, everyone wants to ride the curation wave. But what does it mean, and how do you do it properly? And what makes it different from aggregation? Those kinds of debates have been around in one form or another since the Internet was invented, but they have resurfaced lately thanks to two proposals. One is trying to come up with a “code of conduct” for curators and aggregators, and the other is promoting the use of special symbols to give credit to original sources.

Dominique Cardon sur le classement de l'information sur le web. Cet été, peut-être avez vous entendu parler d’Eli Pariser.

Dominique Cardon sur le classement de l'information sur le web

Activiste, ancien directeur de l’ONG MoveOn.org, il a tenté avec le livre The Filter Bubble : what Internet is hiding from you, d’attirer l’attention sur la question de l’importance des résultats donnés par google. Selon Pariser, il est dangereux que les grands acteurs de la classification du web utilisent ce qu’ils savent de nous pour nous restituer des résultats taillés à la mesure des traces que nous avons laissés dans la mémoire des ordinateurs. Mercredi soir, à la Cantine, vous n’étiez peut être pas au courant de la conférence : référencement et réseaux sociaux, organisée par le Social Media Club France. Voici une séance de rattrapage d’une partie de la conférence. Rattrapage du rattrapage. Curation And The Human Web..

Posted by Tom Foremski - November 16, 2010 There is no doubt in my mind that the topic of curation and the Internet, is an important one and that it will be a dominant topic in 2011. Curation is important because we are reaching the limits of what can be achieved through algorithms and machines in organizing and navigating the Internet. Infobésité : une seule solution, la cure. « Les médias sociaux, c’est comme un festin gratuit et délicieux. Mais c’est aussi dangereux ! ». Et face à l’infobésité, une seule solution la cure ! Tel est l’un des messages délivrés hier soir par Brian Solis, invité des Rencontres RSLN-Microsoft à Paris. Solis, un des gourous américains les plus écoutés et surtout lus sur le marketing et les relations publiques 2.0, promet un bel avenir à un nouveau type d’intermédiaires, les plate-forme de tri sélectif de contenus assuré par des êtres humains, amateurs ou professionnels.

Tous éditeurs ? Les promesses incertaines de la « curation » Les acteurs du monde numérique aiment les « buzzwords ». Ils consomment un nouveau concept tous les six mois. Cet inusable cycle de la hype et de sa ringardisation met en lumière un thème avant, impitoyablement, de rebondir vers une autre thématique intégrant plus ou moins ce qui a su résister de la précédente. La nouvelle mode déjà démodée s’appelle curation.