Disappearing without trace / Disparaitre sans laisser de traces

pourquoi l'anonymat ? on Vimeo
Lettre ouverte à ceux qui n’ont rien à cacher “Apportez-moi deux lignes du plus honnête homme et j’y découvrirai de quoi le faire pendre.” – Louis-Benoît Picard, inspiré de cette citation attribuée au Cardinal de Richelieu : “Avec deux lignes d’écriture d’un homme, on peut faire le procès du plus innocent“. On entend souvent dire que “seuls ceux qui ont quelque chose à se reprocher ont quelque chose à cacher“, remarque “de bon sens” allègrement utilisée par ceux que ne dérangent pas -voire qui défendent- l’extension des mesures, contrôles et lois sécuritaires, et des technologies de surveillance qui leur sont associées. Il fut un temps où la peine de mort relevait elle aussi du “bon sens“, tout comme auparavant l’interdiction faite aux femmes d’aller voter, ou encore le fait que les “nègres” et “bougnoules” ne pouvaient pas avoir les mêmes droits que ceux qui les avaient colonisés.

Lettre ouverte à ceux qui n’ont rien à cacher

Le « ceux qui n’ont rien à se reprocher » du député Wojciechowski André Wojciechowski, député UMP, vole au secours de l’étonnante proposition d’un autre député UMP, Jean-Louis Masson, lequel, on s’en souvient, souhaitait faire disparaître tout anonymat dans la blogosphère. Dans une question écrite fait à « Mme la secrétaire d’État chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique » – alias NKM-, André Wojciechowski brandit à nouveau le spectre de la diffamation, mais cette fois-ci à propos des « sites de discussion ». En d’autres termes des forums. La question du député est importante au moins sur deux points : En premier lieu, il semblerait que le fait de « communiquer ouvertement » constitue une dérive liée à l’évolution technologique, (l’on reprochait déjà cela à une autre invention diabolique, l’imprimerie), dérive qui « laisse s’installer un régime de liberté de parole qui va à l’encontre du droit » (sic). Le « ceux qui n’ont rien à se reprocher » du député Wojciechowski
réseaux anonymes / anonymous networks

temporary mailbox / boite mail jetable