Critique Théâtrale

Facebook Twitter
Résultats Google Recherche d'images correspondant à http://www.horizon-provence.com/festival-avignon/photos/2010-cour-papperlapap.jpg
Critiques / Festival : Papperlapapp de Christoph Marthaler & Anna Viebrock Par Dominique Darzacq | Webthea Critiques / Festival : Papperlapapp de Christoph Marthaler & Anna Viebrock Par Dominique Darzacq | Webthea Artiste associé, avec l’auteur Olivier Cadiot, de cette 64ème édition du festival d’Avignon, Christoph Marthaler, qui est au théâtre ce que Pina Bausch fut à la danse, est sans conteste un des maîtres actuels de la scène européenne. Son projet de Papperlapapp, un spectacle spécialement et uniquement conçu pour la Cour d’honneur du Palais des papes, semblait particulièrement alléchant et avait de quoi faire rêver. On se doutait bien qu’avec lui la saga et les méandres de la résidence avignonnaise des papes inaugurée par Jean XXII, n’aurait évidemment rien à voir avec un épisode des Rois maudits.
Papperlapapp Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Papperlapapp (interjection allemande surannée qu'on pourrait traduire par « n'importe quoi » ou « blablabla ») est un spectacle créé en 2010 par le metteur en scène suisse Christoph Marthaler et la scénographe allemande Anna Viebrock pour être donné en neuf représentations, du 7 au 17 juillet 2010, à la Cour d'Honneur du palais des papes dans le cadre du festival d'Avignon. Aucune autre représentation de ce spectacle, créé spécifiquement pour ce cadre et pour cette occasion, n'est prévue par ses concepteurs[1]. Argument[modifier | modifier le code] Papperlapapp
Papperlapapp, de Christophe Marthaler et Anna Viebrock, festival d'Avignon, cour d'honneur du palais des papes, par Jacqueline Aimar
Anna Viebrock parle de Papperlapapp (Mediapart)
Anna Viebrock

Pendant 15 jours, compagnies internationales et nationales se croisent sur le territoire de la communauté urbaine de Bordeaux. La volonté de Sylvie Violan, directrice de la scène Le Carré-Les Colonnes, est bien de faire de ce festival une référence sur les tendances actuelles du spectacle vivant, un endroit de découverte repéré par le public du territoire, et même au-delà. Sont ainsi venus par le biais du festival des artistes tels que Yan Duyvendak, Roger Bernat, David Bobee, Oskar Gomez Mata, le GdRA, le Lone Twin Theater, le groupe Berlin, Gob … SceneWeb | l’actualité du spectacle vivant SceneWeb | l’actualité du spectacle vivant
Il n'est jamais trop tard pour se souvenir et pour rendre hommage aux grands esprits qui nous quittent. Christian Casadesus s'est éteint en mars. Il était un artiste et un bâtisseur. Un homme de théâtre comme cette famille d'artistes en compte tant. Dans la famille Casadesus, il paraît que l'on apprend les notes avant les lettres de l'alphabet. Et, comme sa petite soeur Gisèle, Christian Casadesus a certainement appris ses notes avant ses lettres... Le grand théâtre du monde Le grand théâtre du monde
FROGGY'S DELIGHT :: Théâtre FROGGY'S DELIGHT :: Théâtre Comédie musicale conçue et mise en scène par Caroline Marcadé, avec Harrison Arevalo, Justine Bachelet, Nacima Bekhtaoui, Simon Bourgade, Valentine Catzéflis, Baptiste Drouillac, Zoé Fauconnet, Antoine Joly, Clara Lama Schmit, Hannah Levin, Blandine Madec, Makita Samba, Antoine Sarrazin, Marie Sergeant, Alyzée Soudet, Damien Toubal et Arthur Verret et les musiciens Nikola Takov, Prince Zober, Mathieu Barbances, Raphaël Naasz, Marina Meinero et Stanislas Altoukhov. Avec les élèves en deuxième année du CNSAD de l'atelier comédie musicale, Caroline Marcadé livre un spectacle musical et chorégraphique d'excellente facture sur le thème de l'amour et plus particulièrement le motif de la déchirure à partir de certaines figures féminines de Marguerite Gautier, l'héroîne de "La Dame aux camélias" de Alexandre Dumas à Amy Winehouse.
Editorial Tandis que l'automne bat son plein, que la rentrée file déjà à vive allure, la revue Agôn travaille en souterrain et prépare actuellement la publication de son prochain dossier : « La Reprise » à paraître en janvier 2014. Dirigée par Alice Carré, Marion Rhéty et Ariane Zaytzeff, cette nouvelle publication s’intéresse à une pratique spectaculaire récurrente sur la scène contemporaine : « Dans un contexte dit de crise, et alors que politiques culturelles et entreprises théâtrales se tournent de plus en plus vers du connu, un phénomène de patrimonialisation de la culture semble toucher de plein fouet les arts de la scène. S’orientant vers des spectacles qui ont fait date, devenant par là références et événements, programmateurs comme artistes semblent faire de la reprise une nouvelle pratique. » Revue Agôn Revue Agôn
bibliotheque-nomade.univ-lyon2
Les Trois Coups