background preloader

TEXTILE

Facebook Twitter

Jolijn Pasmans. Diplômée en 2012 de l’Académie de Design de Eindhoven, Jolijn Pasmans se définit comme une designer de textures et de matériaux. Son approche du design textile est résolument plastique, l’aspect tactile prenant une place considérable dans son travail. Dans le cadre de son projet de fin d’études, elle a réalisé deux collections textile. La première, Balaena s’inspire de la pêche à la baleine aux Pays Bas après la Seconde Guerre Mondiale. Durant cette difficile période de pénuries où la graisse et l’huile étaient très difficile à trouver, les hommes se sont lancés dans la chasse à la baleine pour se procurer ces biens de première nécessité. Cette collection illustre les conditions difficiles de pêches par des cuirasses textiles apportant chaleur et protection à des amazones des temps modernes. Lin et coton tissé à la main, perles Laine plissée à la main Coton enduit cousu main Laine tissée main. Ayasha Wood.

Ayasha Wood est une jeune créatrice spécialisée dans l’ennoblissement textile, notamment la broderie. Cette jeune diplômée de la Manchester School of Art interroge les modes de consommation de la mode en intervenant sur des vêtements seconde main récupérés auprès de ses amis ou dans des friperies. Mélangeant diverses techniques comme la broderie ou l’impression numérique, elle crée des textures d’une grande richesse qui mettent l’accent sur la beauté du fait-main. Une bien belle alternative au « fast fashion ». Felicity Brown et la mode picturale.

Diplômée de l’école d’art de Glasgow en textile et du célèbre Royal College of Art de Londres en 2002, Felicity Brown crée son propre label en 2010 après avoir collaboré avec Alberta Ferretti, Loewe, Mulberry et Lanvin. Entre Dubai et Londres, elle travaille avec son frère sur des pièces mettant le textile de l’avant par une savante maîtrise des techniques traditionnelles, notamment la teinture, démontrant une grande maîtrise de la couleur par de complexes jeux de superpositions. Matières ouvertes. Coussin d’air / 2, Gamme de textiles 3D aux propriétés amortissantes, respirantes et massantes. Matières Ouvertes est un studio de design textile français spécialisée dans les textiles 3D. Mélangeant des matières diverses comme le lin, le caoutchouc recyclé, le cuivre, le polyester, il conçoit des tissus techniques aux propriétés physiques spécifiques : amortissantes, antidérapantes, isolantes, etc. Les domaines d’applications sont variés : architecture, design, mode, sport, milieu médical, où la contrainte technique guide une esthétique graphique.

Les images parlent d’elles-même. Coussin d’air / 2, Gamme de textiles 3D aux propriétés amortissantes, respirantes et massantes. Increvable! Gamme de textiles en chambres à air recyclées, aux propriétés antidérapantes, isolantes, et amortissantes. Pour un usage au sol, en vêtement de protection, en bagagerie, sellerie, maroquinerie Tatouage, Laine cardée, feutrée avec de la dentelle industrielle Sophie Hallette. Skin, Amortisseur, Dans la maroquinerie de luxe, les délocalisations sont moins fréquentes. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nicole Vulser Dans la maroquinerie de luxe, les délocalisations sont moins fréquentes que dans le prêt-à-porter haut de gamme. Louis Vuitton et Hermès jouent un rôle important dans l’Hexagone et y restent, de très loin, les plus gros employeurs, avec respectivement douze et quatorze ateliers (soit chacun près de 4 000 employés), souvent situés dans des bassins d’emplois défavorisés.

Mais Louis Vuitton a, depuis longtemps, essaimé la production de ses sacs et autres portefeuilles dans le monde. La locomotive de LVMH sous-traite une partie de sa fabrication en Roumanie, même si le produit final reste assemblé en France, en Italie ou en Espagne. Ses deux usines, à Cisnadie et à Avrig, fabriquent des composants pour sacs à main et pour chaussures. A deux heures et demie d’avion de Paris, la main-d’œuvre est bon marché (350 euros par mois en moyenne) dans ces deux sites, filiales de la société roumaine Somrest. Materio' - L'inspiration par la matière : Une sélection de milliers de matières et technologies bizarres et/ou innovantes. Pochoirs et peinture pour tissu. J’ose à peine appeler ça un tuto étant donnée la facilité de la chose mais quand j’encourage les copains à personnaliser eux-même leurs fringues avec de la peinture pour tissu ils semblent effrayés par l’ampleur du boulot. Alors que, soyons clairs, on trouve difficilement plus couillon, d’où l’idée d’en faire la preuve par ici par A+B.

Bien, pour commencer il vous faut un minimum de matériel, normalement assez simple à se procurer : de la peinture pour tissu (disponible dans tout bon magasin de Beaux-arts)du freezer paper (j’achète le mien en ligne par ici)un cutter ou des ciseauxun fer à repasser et la table qui va avec si possibleun pinceau pour pochoir ou une simple brosse à poils courtséventuellement un pinceau à poils souples assez fin pour ajouter des détails ou quelques correctionsun bout de carton un peu plus grand que votre motiféventuellement un imprimante, sinon de quoi dessiner Quelques petites précisions importantes sur cette peinture avant de se lancer : Le freezer paper.

COLLECTIF TEXTILE | Un journal d'inspiration sur la création textile...