Santé

Facebook Twitter
Le chlorure de magnésium Le chlorure de magnésium Le chlorure de magnésium - définition: C’est l’une des formes la forme la plus assimilable et la plus active du magnésium, en dehors bien sûr des aliments qui en sont naturellement dotés, qu’il faut évidemment privilégier avant tout dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Il semble que l’ion magnésium Mg2+ ne produise pas les mêmes effets en fonction des sels qui le véhiculent dans l’organisme. Sur les plans techniques et pratiques, le chlorure de magnésium est relativement facile à obtenir dans sa version naturelle (le Nigari, extrait de l’eau de mer) et dans sa version hydratée (MgCl2•6H2O). Il ne permet pas le développement de bactéries ou de moisissures et n’a donc besoin d’aucun additif conservateur.
Deuil

Accueil

S'inscrire au site | S'identifier | Espace personnel Contenus abonnés Libre accès Accueil
Fibromyalgie

ePharmacies

Endométriose

Groupe Maussins

Menus

Désir sexuel

AUTOMESURE
Goji

Ophtalmo

Les huiles essentielles antidouleur - Medisite : Huile essentielle de gaulthérie couchée
Cancer - curie

Peut-on transformer la graisse en muscle ? Le tissu adipeux blanc, site de stockage des graisses dans les adipocytes, et le muscle remplissent des fonctions différentes et essentielles dans l'organisme. Un excès de développement du tissu adipeux, comme dans le cas de l'obésité, mais également son absence généralisée ou partielle, comme dans le cas des lipoatrophies, congénitales, acquises ou médicamenteuses, entraînent de graves signes cliniques (diabète et les complications qui en découlent, accumulation de graisses dans le foie…). Il est donc important de maîtriser un bon équilibre entre trop ou trop peu d'adipocytes. Peut-on transformer la graisse en muscle ?
Praticiens

Psycho

Etablissements

Résidences retraite

Info santé et médicaments

Prothèse de la hanche

Autonomie

La marche à pied protège des pertes de mémoire et de la démence Une étude importante publiée dans la revue américaine Neurology, la revue officielle de l’académie américaine de neurologie, démontre que 10 km de marche par semaine protège le cerveau et préserve la capacité mnésique lors de la vieillesse. Ces résultats sont, selon un des auteurs, Kirk I. Erickson, des résultats prometteurs de la prévention de la démence et de la maladie d’Alzheimer, qui devraient encourager à lancer de nouvelles études. La marche à pied protège des pertes de mémoire et de la démence
Maigrir

Mourir

CNPMAI | des Plantes Médicinales Aromatiques et Industrielles