background preloader

Laser

Facebook Twitter

Confocal laser scanning microscopy. Confocal laser scanning microscopy (CLSM or LSCM) is a technique for obtaining high-resolution optical images with depth selectivity.[1] The key feature of confocal microscopy is its ability to acquire in-focus images from selected depths, a process known as optical sectioning.

Confocal laser scanning microscopy

Images are acquired point-by-point and reconstructed with a computer, allowing three-dimensional reconstructions of topologically complex objects. For opaque specimens, this is useful for surface profiling, while for non-opaque specimens, interior structures can be imaged. For interior imaging, the quality of the image is greatly enhanced over simple microscopy because image information from multiple depths in the specimen is not superimposed. A conventional microscope "sees" as far into the specimen as the light can penetrate, while a confocal microscope only "sees" images one depth level at a time. In effect, the CLSM achieves a controlled and highly limited depth of focus. Image formation[edit] Microscope à contraste interférentiel.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Microscope à contraste interférentiel

Deux microscopes équipés pour le contraste interférentiel : Olympus BH2 et PZO Biolar. Notez les condenseurs à tourelle contenant les prismes inférieurs et le polariseur, et sous la tète, les tubes intermédiaires noirs qui renferment les prismes supérieurs et l'analyseur. Il existe en fait plusieurs techniques de contraste interférentiel en microscopie. On peut classer les microscopes interférentiels en deux grands groupes : ceux où un faisceau lumineux qui ne traverse pas l'objet sert de référence (KRUG, LAU, objectif de MIRAU, de WATSON...)

Cette technique impose des microscopes à statif spécial qui ne se rencontrent plus qu'en métallographie ceux où les deux faisceaux lumineux à l'origine d'interférences traversent l'objet. Parmi ces derniers, il faut encore distinguer : Histoire[modifier | modifier le code] En 1947, Smith a proposé un dispositif avec 2 prismes de Wollaston. GUIDE DES APPLICATIONS DE MESURE - CONTRÔLE DE POSITION. Profondeur de champ. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Profondeur de champ

Une courte profondeur de champ Pour un réglage et une utilisation donnés d'un appareil photographique, la profondeur de champ correspond à la zone de l'espace dans laquelle doit se trouver le sujet à photographier pour que l'on puisse en obtenir une image que l'œil (ou un autre système optique) acceptera comme nette. Introduction « avec les mains »[modifier | modifier le code] Phénomène optique mis en jeu[modifier | modifier le code] Profondeur de champ : les gouttes d'eau reflétant le Soleil sont situées en dehors du champ. Noter que la profondeur de champ dépend de la distance d'observation : en vignette toute la libellule paraît nette ; mais la définition maximale (cliquer sur la photo pour l'agrandir) montre que l'aile gauche est en dehors de la zone de netteté. Ce choix de marge d'erreur est un choix arbitraire et dépend également de l'utilisation future qui sera faite de la photographie.

Conséquences[modifier | modifier le code] et avec . Si. Microscope confocal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Microscope confocal

Schéma de principe du microscope confocal par Marvin Minsky en 1957 Le microscope confocal fonctionne en lumière réfléchie ou en fluorescence. La plupart du temps, on utilise un laser comme source de lumière. On parle alors de microscope confocal à balayage laser — MCBL (en anglais CLSM pour confocal laser scanning microscope). Le principe du microscope confocal a été décrit par Marvin Minsky en 1953[1], mais ce n’est que dans la fin des années 1980 que des modèles commerciaux sont apparus, rendant cette technique accessible à de nombreux laboratoires. Principe et avantages[modifier | modifier le code] Limites du microscope optique classique[modifier | modifier le code] En microscopie optique à champ large, pour qu'une image soit nette, il faut que l'objet soit dans le plan focal du système optique. En fait, la microscopie à champ large pose un problème pour tous les objets ayant une certaine épaisseur.

Résolution[modifier | modifier le code] Tp 10 tsp pendule simple et mesure du temps 2015. TP 11A Oscillateurs mecaniques (luxmetre) corr. Congres SSC 2007 (texte) Fichier velocimetre. Article%20Bull40. Vélocimètre laser de surface. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vélocimètre laser de surface

Un vélocimètre laser de surface est un capteur de mesure de vitesse de défilement sans contact. Il est constitué d'une source de lumière monochromatique (laser ou diode laser) et d’un interféromètre optique, permettant de mesurer l'effet Doppler dû au déplacement de la surface dans la zone de mesure. Contrairement à la vélocimétrie laser "classique", cette méthode permet de mesurer des vitesse de déplacement de surfaces solides et non pas de vitesses d'écoulements de fluides.

La plupart des vélocimètres de surface permettent aujourd'hui de mesurer également la longueur défilée par intégration dans le temps de la vitesse mesurée. Le vélocimètre laser de surface (ou LSV : Laser Surface Velocimeter) utilise le principe de l’effet Doppler et fonctionne sans contact. Cette méthode de contrôle non destructif (CND) est de plus en plus utilisée dans l'industrie en remplacement des technologies citées ci-dessus. These PTINGUY. Vélocimètre Laser SMEV I – Mesure le mouvement des organes réglant de montres méchaniques – Production de montres.