background preloader

Histoire

Facebook Twitter

Histoire de la Révolution de 1848 / par Dan. Stern. La vie des peuples, comme la vie même du globe où s'accomplissent leurs destinées, n'est qu'une perpétuelle métamorphose. Sans s'ar- rêter jamais, cette puissance insaisissable que nous appelons la vie opère dans la société, comme elle le fait dans toute la nature, un travail simultané de formation et de dissolu-. tion, soumis, malgré les apparences fortuites qu'y produit l'intervention de la liberté hu- maine, à des lois mystérieuses au sein d'un ordre invariable. Crises violentes de la nature sociale, les révolutions ne font autre chose que précipiter tantôt le travail de dissolution, c'est-à-dire la décadence d'un peuple, tantôt le travail de formation, c'est-à-dire le pro- grès de ce même peuple dans la civilisation qui lui est propre. La révolution de 1848, que je me suis pro- posé de raconter ici, va nous montrer dans un même moment cette double action de deux forces contraires.

18. Festival “1848, des peuples en révolution”, avec Romain Duplan et Mathilde Larrère – Paroles d'histoire. Podcast: Play in new window | Download S'abonner : Apple Podcasts | Android | Google Podcasts | Stitcher | | More Les invités : Romain Duplan (chargé de recherches au musée national d’histoire de l’immigration) et Mathilde Larrère (MCF en histoire contemporaine à l’UPEM) L’événement : Festival « Secousse ! 1848, des peuples en révolution », Paris, 21-23 septembre 2018, organisé par la Boîte à histoire Les références mentionnées durant le podcast :–Master d’histoire publique (Créteil) -Olivier Ihl, La barricade renversée. Histoire d’une photographie, Paris 1848, Paris, Éditions du Croquant, coll. « Champ social », 2016. -Mark Traugott, The Insurgent Barricade, Berkeley (Cal.), University of California Press, 2011 -Maurice Agulhon, 1848 ou l’apprentissage de la République, Paris, Seuil, 1973 -Michèle Riot-Sarcey, Maurizio Gribaudi, 1848, la révolution oubliée, Paris, La découverte, 2008.

De Romain Duplan : -Jean Anouilh, La sauvage ; L’invitation au château-Ray Bradbury, Chroniques martiennes. Mark Traugott, Armies of the poor : determinants of working-class participation in the parisian insurrection of june 1848 (1985) Pour cette raison la Thèse des générations de Robert Bezucha doit être rejetée, elle aussi. Bezucha voit les insurgés comme membres de la génération révolution¬ naire de 1830, pendant que les Gardes mobiles, trop jeunes pour avoir connu cette révolution, se soumettaient docilement aux ordres de l’autorité par manque d’expérience révolutionnaire, (p. 177) Mais les statistiques de Traugott n’indiquent ni une conscience de génération ni une conscience de classe dans les Journées de juin 1848.

A la place de la Thèse de la lutte des classes de Marx, de la Thèse des cohortes de Caspard et de Gossez, et de la Thèse des générations de Bezucha, Traugott offre sa Thèse de l’organisation. L’organisation des Gardes mobiles était bonne, celle des Ateliers nationaux en juin 1848 était mauvaise. Pendant que les Ateliers nationaux fonctionnaient bien, ses ouvriers soutenaient le gouvernement. Sa conclusion est contredite par sa propre évidence. Edgar Léon NEWMAN New Mexico State University. Maurizio GRIBAUDI et Michèle RIOT-SARCEY, 1848, la révolution oubliée, Paris, La Découverte, 2008. ISBN : 978-2-7071-5628-0. 39,90 euros. 1Maurizio Gribaudi et Michèle Riot-Sarcey ont écrit et composé un très beau livre, illustré et de grand format, consacré à 1848, la révolution oubliée.

Le titre peut surprendre les lecteurs de la Revue d’histoire du XIXe siècle, au fait des travaux classiques et récents sur la période. Comme ils l’indiquent d’emblée, les auteurs ont en tête « les citoyens » et leur méconnaissance supposée de cette brève séquence républicaine. Ils ont raison : cette révolution est bien oubliée et reste loin par exemple de l’épisode de la Commune de Paris dans la mémoire du grand public politisé et/ou cultivé, et ils ont tort de croire encore, comme nombre d’universitaires, que notre enseignement secondaire assure toujours une belle place à la Révolution française et à la Troisième République. Tout cela est fini depuis bien longtemps !

1 . 2La force de ce livre tient à deux raisons principales. 4De temps à autre, certaines interventions des auteurs seront sans doute jugées audacieuses. 1848 : mieux connaître les acteurs du « printemps des peuples » européen. 2018 est une grande année de commémorations d’événements au retentissement international. On pense naturellement au centenaire de la fin de la Grande Guerre ou au cinquantenaire de Mai 68. mais il ne faut surtout pas oublier le 170e anniversaire des révolutions européennes de 1848, celles du printemps des peuples, car leur histoire a beaucoup à nous apprendre.

L’espoir d’une République universelle De Palerme à Paris, de Milan à Vienne, de Neuchâtel à Venise, de Berlin à Bucarest, une grande partie de l’Europe d’alors s’embrase. Le plus souvent, ces révolutions s’inscrivent sur fond de crise économique et de disette, mais aussi de contestation et de revendications politiques. Dans un monde où les hommes et les idées circulent, les espoirs sont partout les mêmes et traversent les frontières : soif de liberté, volonté de démocratisation, désir de fraternité, espérance en l’établissement d’un droit au travail, aspiration chez certains à l’avènement d’une République universelle…

Jean Tanguy, Quand la toile va. L'industrie toilière bretonne du l6e au 18e siècle. Jean Tanguy, Quand la toile va. L'industrie toiliere bretonne du 16e au 18e siècle. Comptes rendus Jean Tanguy, Quand la toile va. L'industrie toiliere bretonne du 16e au 18e siècle, Rennes, éditions Apogée, 1994, 158 p. Notre collègue Jean Tanguy nous livre enfin le résultat de ses recherches sur la toilerie bretonne, dans un livre synthétique (121 p. de texte), organisé en quatre chapitres, et n'en comprenant pas moins de vingt-sept cartes et graphiques qui viennent à l'appui de sa démonstration, étayée sur une vaste enquête archivistique (dans les ports bretons, anglais et espagnols). Il nous présente successivement la marche de la manufacture des créées, la société toiliere du Léon, l'essor toilier du XVe au XVIIe et ses «retombées» démographiques et artistiques, la crise de la fin du XVIIe et le déclin du XVIIIe siècle.

Le grand mérite du travail de J. Benoît Garnot, C’est la faute à Voltaire… Une imposture intellectuelle ? Rachel HOLMES, Eleanor Marx. A Life. 1Eleanor naît en 1855, alors que la famille Marx, réfugiée à Londres, traverse des conditions matérielles difficiles, perd quatre enfants en quelques années, et ne vit qu’avec l’aide d’Engels. À travers la correspondance de la plus jeune des trois sœurs Marx, surnommée « Tussy », on entre dans l’intimité d’une famille engagée, cultivée, aimante aussi, où Karl Marx partage avec son épouse l’éducation de leurs filles.

Cette biographie est aussi une galerie de portraits : Jenny von Westphalen (1814-1881), d’origine aristocratique mais entièrement acquise au combat socialiste qu’elle partage avec son mari ; leur fille ainée Jenny Marx (1844-1883), qui épouse le Communard français Charles Longuet, réfugié à Londres, et meurt prématurément ; Laura Marx (1845-1911), dont Eleanor est si proche, malgré son éloignement vers la France, où elle partage la vie de Paul Lafargue, rencontré dans la maison familiale alors que celui-ci, membre du Conseil général de l’AIT, rendait visite à son père. La Terreur blanche n’aura pas lieu : les départements de l’Ouest en 1814-1815. Texte intégral 1 Papiers de Dubois-Aymé - Politique, Bibliothèque municipale de Grenoble, R 8320. 2 Politique et symbolique de la Restauration à la Révolution nationale. Déclinaisons méridionales, Pi (...) 3 Cette pacification résoudrait un mystère car « le renversement de situation, après l’abdication de (...) 4 Jean-Clément Martin, La Vendée de la mémoire, Paris, Le Seuil, 1989.

Le chapitre II n’en offre pas (...) 5 Yann Guérin, « Mémoire, mentalités et guerre civile, en Haute Bretagne de 1800 à 1848 », in Jean-Cl (...) 1Opposer la discipline collective de la société vendéenne, ses vertus chrétiennes et l’autorité de ses chefs au bouillonnement impétueux des passions méridionales est un lieu commun des ethnotypes politiques. 6 Gérard Gengembre, La Contre-révolution ou l’histoire désespérante, Paris, Imago, 1989. 7 Quentin Deluermoz et Pierre Singaravélou, « Explorer le champ des possibles. La rumeur et la peur comme ressorts événementiels de l’année 1814 Un été 1815 moins chaud que prévu.

Zo-d-Axa | Les Editions de Londres. Les chartistes à l’école de la révolution. Le chartisme fut le premier, le plus grand et le plus ambitieux mouvement ouvrier que connut la Grande-Bretagne. Au lendemain de la réforme de 1832, qui limitait l’extension du droit de vote à la seule middle class, des centaines de milliers d’ouvriers anglais, gallois, irlandais, écossais, se réunirent sous la bannière de la Charte du peuple pour exiger le suffrage universel masculin et la démocratisation des pratiques électorales. L’objectif était d’abord réformiste, car l’on était sûr que le vote ouvrier modifierait en profondeur la vie politique, mais il était aussi moral et social. Durant près de vingt ans, des manifestations et des pétitions monstres accompagnèrent la demande : 1 200 000 signatures en 1839, plus de 3 millions en 1842, 2 millions en 1848.

Les refus successifs du Parlement d’entendre la voix des chartistes suscitèrent un train presque ininterrompu de complots, d’insurrections et de grèves générales. Le dernier livre publié en France sur la question date de 1913… Les anciennes carrières de la région lorientaise (Morbihan) 1 Parmi d’autres, Chaumeil, Louis, « Abrégé de l’histoire de Lorient, de la fondation (1666) à nos jo (...) 2 Par exemple : pour la construction de l’église Saint-Louis terminée en 1720 « La Compagnie (des Ind (...) 1Suite aux décisions de Colbert en 1664, Lorient va se développer rapidement au xviiie siècle sous l’impulsion de la Compagnie des Indes, puis ultérieurement sous l’impact de la Marine, induisant la mise en œuvre d’infrastructures portuaires et défensives, nécessitant de faire appel à de nombreuses carrières.

Or, les auteurs qui ont présenté l’histoire de la ville1 sont, en règle générale, restés fort discrets sur la nature et la provenance des pierres mises en œuvre, se bornant à des annotations peu précises2. Il a semblé qu’un examen lithologique apporterait d’utiles compléments à la connaissance d’une ville appelée à jouer un grand rôle dans l’histoire maritime de la France. 2Quelques brefs rappels chronologiques avant d’aborder le thème. 7 Arch. 11 Arch. 12 Arch. Les anciennes carrières de la région lorientaise (Morbihan) 1 Parmi d’autres, Chaumeil, Louis, « Abrégé de l’histoire de Lorient, de la fondation (1666) à nos jo (...) 2 Par exemple : pour la construction de l’église Saint-Louis terminée en 1720 « La Compagnie (des Ind (...) 1Suite aux décisions de Colbert en 1664, Lorient va se développer rapidement au xviiie siècle sous l’impulsion de la Compagnie des Indes, puis ultérieurement sous l’impact de la Marine, induisant la mise en œuvre d’infrastructures portuaires et défensives, nécessitant de faire appel à de nombreuses carrières.

Or, les auteurs qui ont présenté l’histoire de la ville1 sont, en règle générale, restés fort discrets sur la nature et la provenance des pierres mises en œuvre, se bornant à des annotations peu précises2. Il a semblé qu’un examen lithologique apporterait d’utiles compléments à la connaissance d’une ville appelée à jouer un grand rôle dans l’histoire maritime de la France. 2Quelques brefs rappels chronologiques avant d’aborder le thème. 7 Arch. 11 Arch. 12 Arch.

Archives départementales d'Indre et Loire. Brevet qui autorise la dame DUCOUDRAY, maîtresse sage-femme, à tenir des cours d'instruction publique dans toutes les provinces du royaume, 18 août 1767. A.D.I.L., C 355. Les cours de Madame du Coudray Cet enseignement reçut en 1770 l'approbation des chirurgiens de la ville d'Agen : « En effet, par le moyen de la machine dont cette dame se sert, on a la satisfaction, non seulement de voir l'enfant, tel qu'il peut être dans le sein de sa mère, dans toutes les postures possibles, mais aussi on ne perd pas un seul coup de main de sa manoeuvre. L'imitation de la nature est portée à son dernier degré de perfection, ce qui rend les cours d'accouchement encore plus parfaits ». Du 1er cours, dispensé en Auvergne en 1759, au dernier cours en 1783, à Bourg-en-Bresse, on estime qu'Angélique du Coudray forma dans une cinquantaine de villes environ 5000 élèves. Lettre-circulaire adressée aux seigneurs et aux curés des paroisses.

Tours, 31 octobre 1777. [suite du texte de l'arrêt] Beauvalet-Boutouyrie, Scarlett. Des sages-femmes qui sauvent les mères ? La dépopulation continue et menaçante de la France1 constitue un leitmotiv au Siècle des Lumières. Cette fausse rumeur explique sans doute, ou contribue à expliquer l'intérêt pour la médecine et en particulier pour la formation des accoucheuses. L'inquiétude des contemporains les a même conduits à tenter d'évaluer la mortalité maternelle : (ainsi Icart, dans un rapport daté des années 1781, avance la proportion de 1 décès de mère pour 1 000 naissances par an, ce qui porterait à 30 000 le nombre de femmes décédées des suites des couches2), et à faire de la formation des sages- femmes un objectif prioritaire.

Jacques Gélis a étudié la naissance d'une nouvelle «profession», celle de sage- femme, et il invoque leur concurrence, parfois conflictuelle avec les matrones formées sur le tas3. De leur côté, les démographes ont mesuré la mortalité maternelle et montré qu'elle n'était pas aussi tragique que l'avaient dit, sans preuve, un certain nombre d'historiens des mentalités4. Histoire du capitalisme, 1500-2010. » Livre de la semaine : “Histoire du capitalisme” Libération.fr – La «retirada» : il y a 80 ans, une enfance dans les camps français. Le Bénédicité. Peintures Peinture française Auteur(s) : Vincent Pomarède Le thème de la prière précédant le repas, traité par les maîtres hollandais du XVIIe siècle, est réinterprété dans cette scène pleine de tendresse et de retenue, une des plus célèbres oeuvres de Chardin. La matière grumeleuse des oeuvres antérieures laisse place ici pour la première fois à une exécution plus lisse, plus finie.

La souriante vie du devoir Tout ici oppose Chardin à un peintre comme Boucher. Un succès immédiat Oeuvre simple dans sa composition, raffinée dans sa facture, volontairement banale par son sujet, Le Bénédicité connaît dès sa création un grand succès. Collection de Louis XV Exposée au salon de 1740, cette scène de genre fut achetée par Louis XV et demeura jusqu'à la Révolution française dans les collections royales, avant d'entrer, en 1793, au Muséum central des arts de la République, futur musée du Louvre. GUERRE DES FARINES. RUE DU CLOÎTRE- SAINT-MERRI. Les mystères de Marseille : secret et sociétés secrètes à Marseille et dans le Vaucluse en 1841.

Scarlett Beauvalet-Boutouyrie, La démographie de l'époque moderne, 1999. Le journal d'Espagne de Simone Weil [Bonnes feuilles] Magna Carta. Chemin de fer Berlin-Bagdad. La pénétration allemande dans l’Empire ottoman à la fin du XIXème siècle (1880-1914) La politique britannique en Mésopotamie (avril 1916-mars 1917) Livre Le Mythe bolchevik Journal 1920-1922 par Alexander Berkman. La révolution inconnue (1917-1921) : documentation inédite sur la Révolution russe / Voline.

Modes de domination et révolutions en Angleterre. La révolution anglaise de Cromwell [Une nouvelle interprétation] Voline, l'anti - mythe. Dans «la Révolution inconnue» Voline , anarchiste de la première heure, dénoncait dès 1920 les dérives du bolchévisme. Réédition. Voline, La Révolution inconnue. Editions Verticales, 772pp., 239 F. Clare History: Condition of Ireland - Illustrations of the New Poor-Law: Dec. 22, 1849. The Illustrated London News.

America in the 1930s. The Illustrated London News | Views of the Famine. Engagés volontaires, se battre pour des idées (1/4) : L’élan. Lord Byron en Grèce. Les Briseurs de machines. De Ned Ludd à José Bové, Nicolas Chevassus-au-Louis, Sciences humaines. Robespierre. Marx, une passion française - Jean-Numa DUCANGE, Antony BURLAUD. Conférence Katy BERNARD & Monique Burg : ALIENOR D’AQUITAINE. Comment travaillait Nicolas Poussin ? La boîte à outils des historien·ne·s - < tenue à quatre mains par Franziska Heimburger & Émilien Ruiz depuis 2009 >. Les premiers socialismes - Bibliothèque virtuelle de l’Université de Poitiers. Sur les sentiers ignorés du monde celte / Revue Annales. Actualité | « Quoi de neuf au Moyen Âge ? » : des ressourc... Service central d'authentification.

Actualité Bande Dessinée : Entretien avec Roland Michon et Laëtitia Rouxel. En passant par Soultz :: La guerre de Trente ans. Frederick Taylor, la révolution dans les ateliers. Peaucelle75 88. Les textes illustres du Moyen Âge : la chanson de Roland. Guerre de trente ans - 26 livres. Service central d'authentification. Bataille de l'Eclipse.

Service central d'authentification. Service central d'authentification. Ned Ludd, rage contre les machines. Programme séminaire 2017 2018. « Je le souhaite plutôt que je ne l’espère ». L’Utopie de Thomas More - Campus Condorcet – Paris-Aubervilliers. La broderie de Bayeux : une société mise en signes - Université de Rouen Normandie. Hastings et ses conséquences - Université de Rouen Normandie. L'état breton, de Jean V à la duchesse Anne - Université Rennes 2 - CREA. Ressources - Canal-U. 24 août 1572 : La Saint-Barthélemy - cultureGnum. Martin Luther et la Réforme - cultureGnum. Domenico Losurdo, Contre-histoire du libéralisme. Les huit guerres de religion (1562-1598) Guerres de Religion (France)

Patrick Cabanel : «A partir du XVIe siècle, il n’y a plus d’histoire de France sans les protestants» Sparte, la cité qui a vaincu Athènes. Les ressources libres du projet AbulÉdu. Cartes – XVIe siècle | Musée virtuel du Protestantisme. Rois de France géographie. Film Le jeune Karl Marx. Littérature courte du 19ème siècle, les grandes œuvres classiques | Short Édition. Marcus Rediker : «Je me suis intéressé aux pirates et aux marins parce qu’ils étaient pauvres» Child Labor in America: Investigative Photos of Lewis Hine. François Ier. David M. Wilson, dir. — Les mondes nordiques. Histoire et héritage de l'Europe barbare, Ve- XIIe s.

Les Vikings dans les archipels écossais. Jacques Godechot. Les institutions de la France sous la Révolution et l'Empire. Carlo Ginzburg, Le sabbat des sorcières. Annick Tillier Des criminelles au village. Femmes infanticides en Bretagne (1825-1865) Amazon.fr - 1491 Nouvelles révélations sur les Amériques avant Christophe Colomb - Charles C. Mann, Marina Boraso - Livres. Les chemins du communisme libertaire en Espagne 1868-1937. Syndicats et Communes. Nathalie Lemel. Communarde et féministe - Histoire - LeTelegramme.fr. Voline -- La Révolution russe [1917-2017]

XVIIème siècle

Restauration 1815-1830.