background preloader

Norma - Vincenzo BELLINI - Mise en scène de Nicola Berloffa

Facebook Twitter

Opéra en deux actes sur un livret de Felice Romani,
d’après la tragédie d’Alexandre Soumet, Norma ou l’infanticide.
Éditions Ricordi
1831
Spectacle chanté en italien, surtitré en français

Le top 3 de Norma : de Casta Diva à...

Les Entretiens Alla Norma pour découvrir le processus de création en 4 minutes ! Argument. Avec Carmen et La Traviata, c’est l’une des grandes héroïnes de l’opéra au XIXe... Et l’une des plus sauvages aussi ! Distribution. Vincenzo Bellini, le compositeur. Felice Romani, le librettiste. Alexandre Soumet, l'auteur de la pièce originelle. La Scala de Milan. Dans le contexte : Chronologie. Nicolas Berloffa, le Metteur en Scène. Andrea Belli, le Scénographe. Rudolf Piehlmayer, le Directeur Musical. Emmanuel Gázquez, le chorégraphe. Grant Llewellyn, Directeur Musical de l'Orchestre Symphonique de Bretagne. Gildas Pungier, le Directeur du Chœur de l’Opéra de Rennes. Angelo Villari, Ténor, dans le rôle de Pollione, Christophoros Stamboglis, Basse, dans le rôle d'Oroveso.

Daniela Schillaci, Soprano, dans le rôle de Norma. CLAUDIA PAVONE, Soprano, dans le rôle d'Adalgisa  Sophie Belloir, Mezzo-Soprano, dans le rôle de Clothilde. Florian Cafiero, Ténor, dans le rôle de Favio. Opéra Norma à Rennes : Un certain triomphe du romantisme - Unidivers - 29 mai 2018, Thierry Martin. Norma, grande prêtresse des druides est liée par un amour secret au romain Pollione,dont elle a eu deux enfants. Pour lui, elle retarde la guerre prête à éclater. Mais avec le temps, l’amour du guerrier s’est émoussé et ses regards se portent vers la jeune Adalgisa. Naïve, celle-ci évoque avec Norma les avances dont elle est l’objet. Notre grande prêtresse, qui n’a pas compris, au début, de qui il s’agissait, finit par découvrir la trahison.

De rage, elle est prête à tuer ses enfants.Elle n’en fait rien. Quelle grandeur dans cet opéra en deux actes dont le livret, de Felice Romani, s’inspire de l’œuvre de l’académicien Louis Alexandre Soumet, « Norma ou l’infanticide ».L.A.Soumet, tombé dans l’oubli, fut pourtant en son époque un poète et un dramaturge très connu. C’est une véritable gageure à laquelle s’est livré le théâtre Suisse de Saint Gallen en produisant cette œuvre si fameuse, dont les grands airs ont été immortalisés par ce que l’art lyrique a connu de mieux.

Rennes. Norma, l’un des rôles les plus difficiles du répertoire - Ouest France - 28 mai 2018 - Agnès Le Morvan. Le metteur en scène Nicola Berloffa qui avait déjà monté Carmen, retransmis en plein air sur grands écrans, présente cette fois "Norma", l’opéra en deux actes de Vicenzo Bellini (1801-1835) où règnent passion et vengeance. Nicola Berloffa, metteur en scène. Qu’est ce que vous aimez dans cet opéra Norma ? Ce que j’ai aimé, dans Norma, c’est la lumière et aussi cette face beaucoup plus sombre et violente cachée dans la musique, avec cette femme qui sombre dans la folie, obsédée par son amour. Dès que l’opéra commence, on est face à un duo violent, les moments heureux sont passés, l’amant de Norma, Pollione a menti, a une nouvelle amie. Dans le 2e acte, Norma, trahie, ne se révèle pas folle, mais malade.

Quel est le parti pris de votre mise en scène ? J’ai choisi de transposer l’histoire de Norma. Carmen, Norma, vous aimez les grandes figures féminines du répertoire ? Norma est un immense personnage comme Carmen. Quelle est la place de cet opéra dans le répertoire ? REPORTAGE. Dans les coulisses de "Norma", à l'opéra de Rennes - Ouest France - 25 mai 2018 - Agnès Le Morvan.

Jeudi soir, c’était la générale de "Norma", opéra de Bellini, où règnent passion et vengeance. Habilleuses, maquilleuses, coiffeuses, étaient à pied d’œuvre, pour les derniers calages de cette grosse production. Reportage dans les coulisses de l'opéra de Rennes. 18 h, Jeanne Corbel, chef habilleuse, son planning d’habillage en main, court partout, de la salle de répétition, aux loges, en passant par le plateau, « Nous sommes les machinistes du costume.

On fait le lien entre l’atelier couture et le plateau. Rien ne doit manquer. Déjà, tous les costumes sont prêts, étiquetés, chaussures, collants, chapeaux. Avant les costumes, tout le monde doit passer au maquillage et à la coiffure. Lundi 28 mai, mercredi 30 mai, vendredi 1er mai, mardi 5 juin, à 20 h, dimanche 3 juin, à 16 h, à l’Opéra. L’opéra Norma en mai et juin 2018 - Unidivers - Rennes - 28 mars 2018. Norma à Nice, normalité et sublimité du féminin - Le 19/02/2018 par Florence Lethurgez.