background preloader

Insertion

Facebook Twitter

Illettrisme et Analphabétisme. Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire. Jeunes de plus de 16 ans déscolarisés.

Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire

Comment rebondir ? Les jeunes de plus de 16 ans qui sont en rupture scolaire peuvent être accompagnés par des dispositifs spécifiques. Au sein de l'éducation nationale, la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS) est spécifiquement chargée, pour les jeunes de plus de 16 ans : de participer à la prévention du décrochage scolaire,de mettre en oeuvre et de suivre des actions de formations et des parcours individualisés,de faciliter l'accès au diplôme et à la qualification. Les actions de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS) L'établissement scolaire : un rôle capital dans la prévention Les "groupes de prévention du décrochage scolaire" internes à l'établissement permettent de repérer tout au long de l'année les risques de ruptures, d'identifier des problématiques individuelles et de proposer des solutions personnalisées.

Actions au sein des plates-formes de suivi et d'appui pour les jeunes décrocheurs Accès au dispositif. Mission de lutte contre le décrochage scolaire - ac-montpellier. Mission de lutte contre le décrochage scolaire La mission de lutte contre le décrochage scolaire vise à prévenir et à prendre en charge le décrochage scolaire.

Mission de lutte contre le décrochage scolaire - ac-montpellier

Par des actions de prévention, elle s’efforce de réduire le nombre de sorties sans qualification. Elle prend également en charge les élèves décrocheurs de plus de 16 ans en vue d’un raccrochage et/ou d’une qualification reconnue, pour une insertion sociale et professionnelle durable. Au-delà de son activité menée au titre de la prévention, en lien avec les établissements scolaires, la MLDS travaille en étroite collaboration avec les responsables des « plates-formes de suivi et d’appui aux jeunes décrocheurs » et des réseaux FOQUALES (Formation QUALification Emploi).

Lorsqu’un élève quitte le système éducatif sans qualification, il appartient au chef d’établissement de le diriger vers la MLDS, dans l’année suivant sa sortie, ou pendant la scolarité (en cas de rupture ou d’échec aux examens sans possibilité de redoublement). Ma Seconde Chance. Lutter contre l'illettrisme. Un impératif économique et social.

En 2011, sur le territoire métropolitain, 2,5 millions de personnes entre 18 et 65 ans ayant été scolarisées en France, soit 7 % de la population, sont en situation d’illettrisme.

Lutter contre l'illettrisme. Un impératif économique et social

Au-delà de ce noyau, 22 % des adultes âgés de 16 à 65 ans ont un faible niveau de compétence dans le domaine de l’écrit et 28 % dans le domaine des chiffres, selon l’enquête PIAAC de l’OCDE, publiée en 2013. De manière générale, le niveau moyen des adultes français en lecture et en calcul est parmi les plus faibles des pays de l’OCDE. La part des adultes dotés d’un niveau faible de maîtrise des compétences en lecture est en France quatre fois plus élevée qu’au Japon et deux fois plus qu’en Finlande. Ce constat sévère est préoccupant. Enjeu d’égalité et de cohésion sociale, la maîtrise des compétences de base est aussi un enjeu économique national.

Dans le prolongement du rapport Quelle France dans 10 ans ? Maîtrise des compétences de base en lecture et en calcul dans les pays de l’OCDE. Cordées de la réussite – Onisep. La culture pour combattre l'échec scolaire. Hercule et le lion de Némée© The Yorck Project: 10.000 Meisterwerke der Malerei Le tonneau des Danaïdes.

La culture pour combattre l'échec scolaire

C’est l’image qui vient à l’enseignant qui explique la différence entre « et » et « est » à un élève de troisième. C’est celle qui m’est venue. Explication délivrée pour la 350ème fois, en classe, en cours de soutien, à l’étude… et qui ne se traduira par aucun progrès sensible quand cet adolescent devra rédiger un texte. Oui, les élèves les plus faibles, deux, trois parfois une dizaine par classe semblent comme bloqués dans leurs apprentissages. Alors que faire quand on a tout essayé ? S. Serge Boimare, psychologue et intervenant scolaire à l'initiative du projet "nourrissage culturel" qui articule le français avec la transmission de la mythologie et des contes au collège. Reviens te former ! Un nouveau départ dans la vie.