background preloader

Médiation

Facebook Twitter

Guide_mooc_complet_vf.pdf. Quelle est la différence entre action culturelle et médiation culturelle ? Réponse: Précisons d’emblée que ces notions peuvent revêtir différentes acceptions selon le contexte et le moment ; elles revêtent ainsi un sens spécifique pour les bibliothécaires.

Quelle est la différence entre action culturelle et médiation culturelle ?

De manière générale, la médiation relève de l'action culturelle mais elle constitue une action spécifique. Elle peut prendre des formes très diverses. La médiation postule que la culture n'est pas accessible à chacun immédiatement : pour la rendre accessible, on a recours à l'intercession de médiateurs (informateurs, accompagnateurs, pédagogues) et de procédures de médiation (textes explicatifs, balisages, modes d'emploi). Les pages 11 à 16 du mémoire suivant sont consacrées à la distinction entre « Animation», « médiation » et « action culturelle » : THIRIET, Mathilde.

Pour aller plus loin : COME, Delphine. Cordialement, Le Service questions? MOTS CLES : Services et publics : Action culturelle. 16 - 11_Bordeaux.pdf. Métiers de la médiation culturelle. La médiation culturelle. Un livre de Wikilivres.

La médiation culturelle

À faire... Merci de donner les références de l'ouvrage (auteur, éditeur)Rajouter un résumé du livre en introduction CHAPITRE I: Définition de la médiation culturelle[modifier | modifier le wikicode] Définitions: la médiation et le médiateur[modifier | modifier le wikicode] Selon le dictionnaire, la médiation consiste à «servir d’intermédiaire entre une ou plusieurs choses». Ainsi, le travail de médiation consiste à établir un dialogue avec le public, il est ici question de liens à tisser. Jean François Six dit de la médiation «c’est la relation entre deux, l’espace vide autour duquel on se rencontre, la table qui sépare et réduit, le troisième terme qui fait le lien, qui permet aux «deux» de trouver sens, l’un par l’autre.»

Ce qu’Étienne Leroy, anthropologue, dit de la médiation : «La médiation valorise la recherche de l'adhésion de l'acteur à une solution la plus consensuelle possible, limitant en cela considérablement l'intervention de la tierce partie. La médiation culturelle dans un musée d'histoire et de société : l'approche du Musée de la Grande Guerre. Les élèves n'ont souvent pas le même rapport à l'histoire que les adultes : il importe de s'adapter et de trouver des moyens de médiation à la fois modernes et efficaces pour les captiver.

La médiation culturelle dans un musée d'histoire et de société : l'approche du Musée de la Grande Guerre

La force des collections du Musée Grande Guerre du Pays de Meaux réside dans sa diversité et sa richesse : c'est la rencontre avec des objets et des documents originaux qui doit marquer la visite des élèves. Leur puissance évocatrice est un moyen incontournable pour faire comprendre l'histoire du début du XXe siècle. La muséographie et les visites guidées sont conçues dans cet esprit. Toutefois, certaines pièces, en raison de leur fragilité (documents graphiques, lettres, carnets de croquis, affiches, photographies, etc.), ne peuvent être exposées de manière permanente. C'est pourquoi le Musée a choisi de les présenter sous forme de fac-similés (reproductions à l'identique). « Quelle(s) médiation(s) pour l'histoire ? » Comment rencontrer le passé quand il a disparu et qu’on ne dispose pour s’en approcher que de traces ou d’objets souvent lacunaires ?

« Quelle(s) médiation(s) pour l'histoire ? »

Comment les institutions culturelles transmettent-elles l’histoire ? Tel était l’objet de la 9e Rencontre des services éducatifs des musées, bibliothèques et archives, qui a réuni de nombreux historiens, enseignants et médiateurs culturels à la Bibliothèque nationale de France, le 9 décembre 2011. Les trois tables rondes 1 ont évoqué les nouvelles formes de médiations de l’histoire applicables aux lieux, aux documents et à la fiction, à partir d’une analyse de la situation actuelle et de l’évolution des modèles traditionnels. Les enjeux de la médiation La transmission de l’histoire et la médiation culturelle sont des enjeux relativement nouveaux. L’historien Antoine Prost 2 évoque cette évolution, notamment avec l’apparition de l’industrie des loisirs, le changement des publics et des institutions culturelles. Écrire l’histoire : roman et fiction.