background preloader

Hernani

Facebook Twitter

Delphine de Girardin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Delphine de Girardin

Delphine de Girardin, née Gay le à Aix-la-Chapelle[1], et morte le à Paris, est une écrivaine et journaliste française. Biographie[modifier | modifier le code] Fille de Jean Sigismond Gay (1768-1822), seigneur de Lupigny en Savoie et de son épouse née Sophie Nichault de la Vallette, nièce de Marie-Françoise Gay[2], Delphine vit à Aix-la-Chapelle pendant ses premières années, et aussi pendant son adolescence, mais fait de fréquents séjours à Paris[1].

Elle est élevée par sa mère au sein d’une brillante société littéraire et fait partie avec elle du cercle romantique de Charles Nodier. D'après Jean Balde, « elle n'a que seize ans quand elle se retrouve avec Vigny, Saint-Valry, de Latouche dans le salon d'Émile Deschamps[1]. » Elle publie ses premiers poèmes dans la Muse française. Elle a écrit sous divers pseudonymes : Vicomte Charles Delaunay, Charles de Launay, Vicomte de Launay, Léo Lespès, Léa Sepsel. Marceline Desbordes-Valmore. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marceline Desbordes-Valmore

Marceline Desbordes-Valmore Marceline Desbordes-Valmore par Nadar (1854). Alexandre Dumas à la conquête de Paris: (1822-1831) - Jean Lacouture. Dumas : les répétitions d'Hernani, dans ses Mémoires. Dans ses Mémoires, Alexandre Dumas raconte plaisamment les déboires de Victor Hugo avec Melle Mars, tragédienne émérite mais peu favorable à la « révolution romantique », pendant les répétitions d’Hernani.

Dumas : les répétitions d'Hernani, dans ses Mémoires.

Les choses se passaient à peu près ainsi : Au milieu de la répétition, Mlle Mars s'arrêtait tout à coup. «Pardon, mon ami, disait-elle à Firmin, à Michelot ou à Joanny, j'ai un mot à dire à l'auteur. » L'acteur auquel elle s'adressait faisait un signe d'assentiment, et demeurait muet et immobile à sa place. Mlle Mars s'avançait jusque sur la rampe, mettait la main sur ses yeux, et, quoiqu'elle sût très bien à quel endroit de l'orchestre se trouvait l'auteur, elle faisait semblant de le chercher.

C'était sa petite mise en scène, à elle. Hélas! Vous êtes mon lion superbe et généreux! Roi Don Carlos, vous êtes Un mauvais roi! Ce long silence et cette longue immobilité avaient toujours choqué Mlle Mars. Histoire du romantisme. Histoire du Romantisme/XI - Première représentation d’Hernani. BookHistoire du romantismeThéophile GautierG.

Histoire du Romantisme/XI - Première représentation d’Hernani

Charpentier et Cie, libraires-éditeurs1874ParisVPremière représentation d’HernaniGautier - Histoire du romantisme, 1874.djvuGautier - Histoire du romantisme, 1874.djvu/999-108 25 février 1830 ! Cette date reste écrite dans le fond de notre passé en caractères flamboyants : la date de la première représentation d’Hernani ! Cette soirée décida de notre vie ! Là nous reçûmes l’impulsion qui nous pousse encore après tant d’années et qui nous fera marcher jusqu’au bout de la carrière. Le jeune poëte, avec sa fière audace et sa grandesse de génie, aimant mieux d’ailleurs la gloire que le succès, avait opiniâtrement refusé l’aide de ces cohortes stipendiées qui accompagnent les triomphes et soutiennent les déroutes. La salle n’était pas éclairée. Rien de plus singulier qu’une salle de théâtre pendant la journée. Des conversations sur la pièce s’engagèrent entre nous, d’après ce que nous en connaissions.

Dix ans plus tard nous voyagions en Espagne. 25 février 1830 - La « bataille d'Hernani » Le 25 février 1830 se déroule à Paris la plus fameuse bataille qu'aient jamais livrée des hommes de plume et des artistes.

25 février 1830 - La « bataille d'Hernani »

Elle reste connue sous le nom de « bataille d'Hernani », du nom d'une pièce de Victor Hugo que l'on jouait ce soir-là pour la première fois. Fabienne Manière Un jeune chef de file Victor Hugo, alors âgé de 27 ans, est déjà un écrivain à succès. Il fait partie du Cénacle romantique qu'animent Charles Nodier et le poète Sainte-Beuve, théoricien du mouvement. Le Cénacle romantique tient ses réunions chez Hugo, à Paris, rue Notre-Dame-des-Champs, dans la « chambre au lys d'or » (elle tient son nom de la fleur remportée par Hugo à l'âge de 19 ans aux Jeux Floraux de Toulouse). La réunion du 30 septembre 1829 est consacrée à la lecture d'Hernani. On s'enthousiasme pour cette pièce qui brise les canons du théâtre classique et notamment les trois unités de temps, de lieu et d'action énoncées par Boileau sous le règne lointain de...

25 février 1830 - La « bataille d'Hernani » Bataille d'Hernani. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bataille d'Hernani

La bataille d'Hernani est le nom donné à la polémique et aux chahuts qui entourèrent en 1830 les représentations de la pièce Hernani, drame romantique de Victor Hugo. Héritière d'une longue série de conflits autour de l'esthétique théâtrale, la bataille d'Hernani, aux motivations politiques au moins autant qu'esthétiques, est restée célèbre pour avoir été le terrain d'affrontement entre les « classiques », partisans d'une hiérarchisation stricte des genres théâtraux, et la nouvelle génération des « romantiques » aspirant à une révolution de l'art dramatique et regroupée autour de Victor Hugo. Un siècle et demi de combats pour le théâtre[modifier | modifier le code] S'extraire du carcan classique : vers le drame romantique[modifier | modifier le code] Critiques du classicisme au théâtre sous l'Ancien Régime[modifier | modifier le code] Les théoriciens romantiques[modifier | modifier le code]

La Bataille d'Hernani (première partie) La bataille d'Hernani.