background preloader

USA Elections

Facebook Twitter

Alice Cooper, président des États-Unis? Le rockeur de 68 ans tentera de convaincre les électeurs avec son slogan : « Un homme perturbé pour une époque perturbée ».

Alice Cooper, président des États-Unis?

Alice Cooper est cependant conscient que ses chances de l'emporter contre Hillary Clinton et Donald Trump sont faibles. Sur le site Internet de sa campagne électorale, il promet entre autres de ramener Brian Johnson au sein du groupe AC/DC et d'ajouter le portrait de Lemmy Kilmister, l'ancien chanteur du groupe Motörhead mort en 2015, sur le mont Rushmore. Afin de promouvoir sa campagne, Alice Cooper a également publié sur son site une vidéo dans laquelle il interprète en spectacle sa chanson Elected, un de ses succès paru en 1972. Il offre également en téléchargement une nouvelle version de la pièce. Connu pour ses succès I'm Eighteen, School's Out et No More Mr. How the Liberal Media Covers Hillary Clinton vs Trump. V.

How the Liberal Media Covers Hillary Clinton vs Trump

Saxena reports that an investigation by analysts at NewsBusters revealed that the liberal mainstream media spent 50 times more time talking about Khizr Khan’s speech at the Democrat National Convention than it did discussing Patricia Smith’s speech at the Republican National Convention. “Khizr Khan and his wife Ghazla’s DNC appearance earned 55 minutes, 13 seconds of Big Three network coverage, nearly 50 times more than Pat Smith, whose RNC speech honoring her son earned just 70 seconds of airtime,” the watchdog organization reported.

Moreover, whereas Khan’s attacks on GOP presidential candidate Donald Trump were played up, Smith’s attacks on Democrat candidate Hillary Clinton were roundly denounced. According to National Review contributor Jim Geraghty, liberals lambasted Smith’s speech as a “cynical exploitation of grief.” They also accused her of having ruined the convention, and one particularly aggrieved punk expressed his desire to beat her to death. US election 2016: Six reasons it will make history. Image copyright Reuters It took a while, but now we finally know which two candidates will fight it out in the race for the White House.

US election 2016: Six reasons it will make history

Donald Trump will be the Republican candidate, something few would have predicted a little more than 12 months ago. And after the Democrats' convention in Philadelphia, we know Hillary Clinton will be their candidate. Whatever happens from this point on, the outcome will be historic. This is how: De la difficulté de croire Clinton. NEW YORK — Vous êtes à la tête de la diplomatie américaine.

De la difficulté de croire Clinton

Durant un vol vers la Russie, vous envoyez à l’adresse électronique hautement sécurisée du président des États-Unis un message à partir de votre compte de courriel personnel. Le sujet : le programme des drones américain. Qui remportera les élections américaines de 2016. Si Donald Trump parvient à récupérer et canaliser le sentiment d’insécurité de l’électorat, Hillary Clinton risque d’éprouver des difficultés.

Qui remportera les élections américaines de 2016

Philippe Fournier Chercheur au CÉRIUM, chargé de cours en science politique à l’Université de Montréal En temps normal, la victoire d’Hillary Clinton ne laisserait aucun doute. Clinton est largement supérieure à Donald Trump sur à peu près tous les plans. Elle jouit d’une vaste expérience politique, d’une connaissance approfondie des dossiers importants et du processus législatif, de l’appui presque unanime de l’establishment, d’une puissante machine électorale et de beaucoup plus de fonds.

Pourtant, en ce début de convention démocrate à Philadelphie, Clinton demeure vulnérable. Donald Trump (site officiel) Hillary Clinton (site officiel) Donald Trump presidential campaign, 2016. Campaign slogan Trump declared, "We are going to make our country great again" and he made a commitment to become the "greatest jobs president.

Donald Trump presidential campaign, 2016

" Trump's official campaign slogan is "Make America Great Again. " (which was Ronald Reagan's campaign slogan, but Trump trademarked it).[2] Hillary Clinton (courte biographie) Élections américaines 2016.