background preloader

Séq 2 : " Une vie " de Maupassant

Facebook Twitter

Cours de Français. Les liens ci-dessous conduisent vers les textes que j'ai étudiés en classe en Première S , au Lycée Schwilgué (Sélestat, Alsace) en 1999/2000.

Cours de Français

L'écrivain, témoin de son temps, stigmatise les injustices de son temps et les travers de la société L'artiste, un être plus sensible que les autres, mal à l'aise dans la société des hommes, rêve un «ailleurs» inaccessible et suscite la méfiance ou la jalousie. Maîtres et valets dans la comédie française du XVIIIe siècle : Le Mariage de Figaro - Beaumarchais, 1784 ACTE I, Scène 1 La présentation du personnage principal et de sa future épouse. ACTE II, Scène 1 Suzanne vient chercher de l'aide auprès de la Comtesse. ACTE III, Scène 5 Duel entre Figaro et le comte, qui tente de savoir ce que son habile valet sait. ACTE III, Scène 15 Une satire de la justice. ACTE V, Scène 3 Le monologue de Figaro. Un roman naturaliste du XIXe siècle : Une Vie - Maupassant, 1883 Chap.

Le portrait du baron Simon-Jacques le Perthuis des Vauds, qui vient récupérer sa fille au couvent. Une Vie (Chapitre III) - Maupassant, 1883. Une Vie (Chapitre III) - Maupassant, 1883 Le jeune homme gardait sa figure grave de beau garçon, mais la jeune fille, étranglée par une émotion soudaine, défaillante, se mit à trembler tellement, que ses dents s'entrechoquaient.

Une Vie (Chapitre III) - Maupassant, 1883

Le rêve qui la hantait depuis quelque temps venait de prendre tout à coup, dans une espèce d'hallucination, l'apparence d'une réalité. On avait parlé de noce, un prêtre était là, bénissant, des hommes en surplis psalmodiaient des prières ; n'était-ce pas elle qu'on mariait ? Eut-elle dans les doigts une secousse nerveuse, l'obsession de son coeur avait-elle couru le long de ses veines jusqu'au coeur de son voisin ? Comprit-il, devina-t-il, fut-il comme elle envahi par une sorte d'ivresse d'amour ? En quoi ce long passage est-il prémonitoire ? Montrer comment Jeanne perd progressivement le contrôle d'elle-même. Montrer comment Julien au contraire reste impassible. Dans cette scène étudier les points de vue. Relever quelques aspects du comique dans ce passage. Une Vie de Maupassant, résumé détaillé par chapitre. - Résumés d'oeuvres et listes de lecture...

Lire UNE VIE - Guy de MAUPASSANT. Jeanne, ayant fini ses malles, s'approcha de la fenêtre, mais la pluie ne cessait pas.

Lire UNE VIE - Guy de MAUPASSANT

L'averse, toute la nuit, avait sonné contre les carreaux et les toits. Le ciel bas et chargé d'eau semblait crevé, se vidant sur la terre, la délayant en bouillie, la fondant comme du sucre. Des rafales passaient pleines d'une chaleur lourde. Le ronflement des ruisseaux débordés emplissait les rues désertes où les maisons, comme des éponges, buvaient l’humidité qui pénétrait au-dedans et faisait suer les murs de la cave au grenier. Jeanne, sortie la veille du couvent, libre enfin pour toujours, prête à saisir tous les bonheurs de la vie dont elle rêvait depuis si longtemps, craignait que son père hésitât à partir si le temps ne s'éclaircissait pas, et pour la centième fois depuis le matin elle interrogeait l'horizon.

Puis elle s'aperçut qu'elle avait oublié de mettre son calendrier dans son sac de voyage. Une voix, derrière la porte, appela : “ Jeannette ! - Mais ta mère n'y consentira jamais. Le bac de français sur Études littéraires. Une vie de Maupassant - Chapitre 1. Introduction Présentation de Une Vie et de l'auteur : Guy de Maupassant, thème général, puis du contexte de l'extrait (Jeanne vient de sortir du couvent, elle s'enivre déjà du bonheur qui doit l'attendre...).

Une vie de Maupassant - Chapitre 1

Focalisation interne donc tonalité lyrique, même si interventions de Maupassant. Lecture Lecture méthodique I) La satire indirecte d'une jeune femme 1) Les clichés romantiques Le décor romantique est posé par Jeanne : lueur nocturne irréelle, lune, Nature... 2) La dérision du romancier naturaliste L'auteur tourne en dérision les espoirs de Jeanne : "elle ne le savait pas, au juste et ne se le demandait même pas". Transition: Jeanne imagine déjà son Prince Charmant, et se fait une haute opinion du bonheur et de l'amour conjugal. II) Les déterminismes qui pèsent sur Jeanne : 1) Une jeune fille "ignorée et ignorante des choses humaines" 2) Une passivité de mauvaise augure: Dès la 1ère phrase, le lecteur s'attend à de l'action ("et elle se mit à... ") mais verbes d'état.