background preloader

Transportation

Facebook Twitter

Congo : Après la phase expérimentale, le Maire de Brazzaville lance les premiers bus électriques. Le Député-Maire de la ville de Brazzaville, Hugues Ngouolondélé, a lancé ce 12 septembre 2016, en marge de l’ouverture de la 6ème session ordinaire du conseil départemental et municipal de Brazzaville, les premiers bus électriques en Afrique.

Congo : Après la phase expérimentale, le Maire de Brazzaville lance les premiers bus électriques

Une première dans l’histoire du transport en commun aussi bien au Congo qu’en Afrique. Rentrés dans sa phase expérimentale lors des 11èmes jeux africains tenus à Brazzaville en septembre 2015, le transport en commun par les bus électriques de la société Blue Congo, filiale du groupe Bolloré, a été lancé par le Maire de Brazzaville devant les distingués conseillers les le DG de cette société. Cette phase intervient après une période d’essai que ces bus ont transporté gratuitement les brazzavillois dans une itinéraire située au centre-ville.

Congo : comment Bolloré transforme le port de Pointe-Noire. Sous l'impulsion du groupe français, le terminal à conteneurs est devenu le plus moderne de la sous-région.

Congo : comment Bolloré transforme le port de Pointe-Noire

Et les chantiers d'infrastructures lancés par l'État ne feront que conforter sa position. Les temps ont bien changé pour le vieux phare de Pointe-Noire. Construit en 1927, les pieds dans l’eau trouble de la baie, il sert aujourd’hui davantage de vigie aux norias de poids lourds qui font la navette entre les parcs à conteneurs gagnés sur l’Atlantique qu’aux navires qui croisent dorénavant trop loin pour profiter de ses lumières. Les trente mètres de hauteur de cette tour octogonale de béton ne dominent même plus l’horizon depuis l’installation des premiers portiques de manutention, à la fin de 2012. Depuis, la cadence s’est accélérée sur les quais, et les cargos sans âge ont laissé la place à une flotte de porte-conteneurs taillés pour fendre les océans. Point d’ancrage Olivier Caslin. Italian support for infrastr. projects. Ce projet intègre la mise en œuvre du Plan national des transports, conçu par le gouvernement, visant à améliorer les principales voies de communication.

Italian support for infrastr. projects

Il va se réaliser en deux volets. Le premier volet de ce projet concerne la réfection totale du Chemin de fer Congo océan (CFCO), entre Brazzaville et Pointe-Noire, distant de 515 km. Techniquement, il s’agira de remettre en état, l’ensemble de ce réseau qui date de l’époque coloniale, en vue de garantir son opérationnalisation et d’accroître le trafic sur ce corridor, considéré comme l’épine dorsale dans l’économie congolaise. «C’est un rêve extraordinaire qui va se réaliser grâce à l’expertise des entreprises italiennes, affinées sur les questions de chemin de fer et des voies fluviales.

Congo-Brazzaville : le nord enfin connecté ? Le département accuse de lourds déficits en eau potable, en électricité, en transports… mais il s'équipe et dispose enfin de quelques grands axes bitumés.

Congo-Brazzaville : le nord enfin connecté ?

Photos. En matière d’infrastructures de base, la Sangha part de loin. Les choses sont cependant en train de changer, à commencer par les transports. Le bitumage du tronçon de 190 km de la route nationale 2 (RN2) depuis la rivière Mambili, dans le sud du département, jusqu’à Ouesso, dans le nord, a permis de désenclaver le département en le reliant au reste du pays, en particulier à Brazzaville. Quand le tronçon de la RN1 entre Brazzaville et Dolisie sera achevé, il sera enfin possible de rouler depuis Ouesso jusqu’au port de Pointe-Noire, situé 1 300 km plus au sud, sur l’Atlantique. ECAir inaugure la ligne Brazzaville-Beyrouth le 2 juin. Google. Transport fluvial : le ministre Mokoki apprécie l'expérience du Brésil. Le Congo va acquérir trois aéronefs de fabrication chinoise. CONGO, un pays carrefour pour le transit continental.

CONGO, un pays carrefour pour le transit continental Moderniser le secteur routier est un enjeu de développement majeur pour le pays.

CONGO, un pays carrefour pour le transit continental

Ce secteur permet de désenclaver l’ensemble des départements du pays et surtout de relier la capitale politique au port autonome de Pointe-Noire devenue le centre névralgique des activités économiques et commerciales. Le développement des transports s’inscrit dans un Plan National des Transports (PNT) visant à mailler l’ensemble du pays d’infrastructures viables, tant pour le transit international que pour le développement.

Ce plan a été adopté en 2003 en concertation avec les bailleurs de fonds internationaux, parmi lesquels l'Union européenne et la Banque mondiale. La restauration des routes figure parmi les objectifs prioritaires du gouvernement. Extreme Railways : Congos Jungle Railway. Vers réalisation du projet de construction d’un chantier naval à Kintélé. World Investment News - Congo. Transport fluvial : le gouvernement congolais sollicite l'expertise hollandaise. « Plusieurs spécialistes en réparation navale et en réhabilitation sont venus faire une première évaluation du CNTF, confronté à des problèmes d'étiage et de dragage afin d'établir un premier rapport que nous soumettrons au ministre », a expliqué le chef de la délégation à la fin de la visite sur le chantier.

Transport fluvial : le gouvernement congolais sollicite l'expertise hollandaise

Selon lui, le gouvernement congolais a aussi plusieurs défis à relever en matière d'investissements, notamment dans les ports secondaires. « Nous avons une bonne de connaissance de la réparation navale. Il y a dans cet atelier un grand nombre de bateaux en mauvais état que notre société peut réparer pour les mettre aux normes internationales », a-t-il assuré. Par ailleurs, la compagnie Damen Shipyards prévoit de créer, avec l'aval du gouvernement, un centre de formation où les élèves de l'enseignement technique étudieront l'usage de l'acier, du bois, de l'aluminium ainsi que le fonctionnement des systèmes hydrauliques.

Lopelle Mboussa Gassia.